Accueil Chronique de concert Brant Bjork
Vendredi 28 février 2020 : 10828 concerts, 25934 chroniques de concert, 5286 critiques d'album.

Chronique de Concert

Brant Bjork

Brant Bjork en concert

Glazart, Paris 7 octobre 2014

Critique écrite le par



Brant Bjork, le multi-instrumentiste et fondateur du groupe Kyuss était sur la scène du Glazart, porte de la Villette, le 7 octobre dernier. Pour ceux qui ne le savent pas, le musicien américain est à l'origine avec Josh Homme et John Garcia du démarrage du stoner rock (ou désert rock) et de son explosion en tant que batteur du groupe Kyuss. Bjork n'est cependant pas uniquement un batteur, il est aussi multi-instrumentiste, puisqu'il chante et joue aussi de la guitare. Ce soir, nous le retrouverons donc dans cette configuration-là. Pour les néophytes, je conseille son album "Jalamanta" un disque fantastique, qui constitue le sommet de sa carrière solo et du genre stoner.



Brant Bjork, la dernière fois que je l'ai vu sur scène, c'était en 2011 au Bataclan lors de la reformation de Kyuss cette année-là sans Josh Homme évidemment bien trop occupé par les QOTSA et pas motivé par le fait de replonger dans le passé mais avec comme à l'époque Garcia au chant et Nick Oliveri à la basse (ex QOSTA, Kyuss).

En guise de première partie ce soir, le trio américain Karma to Burn aura eu la charge de chauffer la scène du Glazart avec son nouvel album, Arch Stanton. J'ai zappé le concert de ce groupe de stoner instrumental d'excellente facture que j'avais vu en tête d'affiche dans cette même salle, deux années auparavant. J'ai préféré passé un peu de temps avec mon pote Benjamin, le programmateur de la salle et boire une bière avant le plat de résistance, Brant Bjork.



Il est déjà 21 heures, l'heure tourne, on quitte la terrasse aménagée (très sympa les gars cette nouvelle configuration) pour rentrer dans la salle et se caler au mieux afin de profiter dans les meilleures conditions du show. La salle est bien remplie, on est au moins 300 personnes sans problème. Il y a beaucoup de mecs et un public à l'âge bien différent qui varie entre 20 et 60 balais. C'est que Brant Bjork, c'est quand même une référence et beaucoup ici, le savent. Cela va être chaud ce soir. Le groupe traîne un peu et les musiciens finissent par arriver devant nous, il est 21 heures 20.



Brant Bjork a toujours les cheveux très longs, bouclés et porte son éternel bandana. A nôtre plus grande joie, le premier titre est "Low Desert Punk" du célèbre "Jalamanta" que nous aimons tant. Dès les premières minutes, on est tout à bloc et on plonge littéralement dans le son stoner et planant de sa musique. Le désert est tout prêt, l'ambiance et la température de la salle nous aident parfaitement à prendre cette route. Les cactus sont là, le sable chaud aussi, Brant Bjork et son groupe nous explosent à la gueule et c'est bon, très bon même. Que dire après, il enchaîne sur Lazy Bones/Automatic Fantastic du même album. On est vraiment gâté ce soir, c'est juste le pied. Le public est chaud bouillant et ça slamme à mort. J'ai même vu un ancien venir sur scène sans se faire jeter, se dépoiler et venir plonger dans la fosse porté par le public. Il a dû vouloir se replonger dans ces souvenirs de jeunesse et en tout cas, il a tripé le gars, tout comme nous d'ailleurs.



On reprend du "Jalamanta" avec le phénoménale "Too Many Chiefs...Not Enough Indians" qui prend au trip. C'est un régal. Il interprètera des titres de l'excellent disque "Saved By Magic" Let the Truth Be Known et 73 qui est, à mon avis, le meilleur disque avec "Jalamanta" de sa discographie. Pour le reste, on entendra le meilleur de ses autres albums. Nous nous attendions à un stoner rock et planant comme sur disque mais ce soir, on a été surpris de la puissance du son. Ils ont envoyé du lourd ce soir, c'est archi-puissant et j'aurai même le besoin de trouver un vrai calme après le concert. C'est donc du stoner à la testostérone qu'on aura eu droit ce soir et vraiment, on passera un super moment sur toute la longueur du set.



Brant Bjork parlera peu mais assura son concert parfaitement et ses musiciens ne seront pas en reste. Après un rappel d'enfer, ils nous quittent après une heure trente de feu qui nous laissera sous les rotules. Après avoir vu les Queens Of The Stone Age une dizaine de fois ainsi que les Fu Manchu, Kyuss, ce soir, avec Brant Bjork, on a bouclé la boucle et on a encore tripé !




Remerciements à Benjamin et Glazart

durée du concert 1h30

set list :

Low Desert Punk
Lazy Bones/Automatic Fantastic
Too Many Chiefs...Not Enough Indians
Turn Yourself On
Controllers Destroyed
Where you from, man?
Stokely Up Now
I Miss My Chick
We Don't Serve Their Kind
Buddha Time (Everything Fine)
Boogie Woogie On Your Brain
Let the Truth Be Known 
Freaks Of Nature

73
The Future Rock 


Brant Bjork : les dernières chroniques concerts

Brant Bjork +  7 Weeks +  Rescue Rangers en concert

Brant Bjork + 7 Weeks + Rescue Rangers par Roohakim
Korigan - Luynes, le 11/11/2008
Bah oui, ce n'est pas un poisson d'Avril qui serait tombé un 11 novembre : Brant Bjork, l'ex batteur de Kyuss et Fu-Manchu joue ce soir à Aix...enfin, plus exactement à Luynes à la... La suite

Glazart, Paris : les dernières chroniques concerts

Triggerfinger en concert

Triggerfinger par Lebonair
La Plage de Glazart - Paris, le 22/08/2019
Toujours sur la route pour défendre leur dernier album "Colossus" sorti l'été 2017, nos chouchous belges de Triggerfinger terminent leur tournée et fêtent par la même occasion leur... La suite

Nashville Pussy & Sinner Sinners en concert

Nashville Pussy & Sinner Sinners par Samuel C
Glazart - Paris, le 24/10/2017
"Sinner Sinners" ! Une passion qui ne peut plus s'expliquer ! La rencontre sonore entre des artistes et un fan en attente de cette découverte, au moment opportun certainement.... La suite

Jello Biafra and the Guantanamo School of Medicine en concert

Jello Biafra and the Guantanamo School of Medicine par Lebonair
Glaz'art - Paris, le 13/08/2013
Jello Biafra, fer de lance du mouvement punk et ex-leader des Dead Kennedys, a débarqué à Paris au Glaz'art en plein mois d'Août accompagné de sa dernière formation en date "the... La suite

Red Fang  en concert

Red Fang par Lebonair
Glazart, Paris, le 29/11/2012
Je n'avais jamais vu le Glaz'art aussi blindé que ce soir. Dehors, il fait bien froid mais en rentrant dans la salle peu après 21heures, je me retrouve directement dans une... La suite