Accueil Chronique de concert Bruit Noir - Mathias Delplanque - Belhom et Thimon
Samedi 19 octobre 2019 : 13483 concerts, 25724 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bruit Noir - Mathias Delplanque - Belhom et Thimon

Bruit Noir - Mathias Delplanque - Belhom et Thimon en concert

La Carène, Brest 20 avril 2016

Critique écrite le par




Ils ne sont pas légions, les labels qui sur le tournant de nos siècles ont su concilier exigence et existence comme Ici, d'ailleurs... et ses points de suspension. Un catalogue royal, un accompagnement complet de ses artistes, un succès commercial aussi avec Tiersen, des éléments parmi beaucoup d'autres faisant de la structure de Stéphane Grégoire un sésame, un gage d'aventure, un pont aux multiples rives.

En arrivant dans la Carène pour un plateau dédié, on est frappé de la faible affluence, moins d'une centaine de personnes malgré la rumeur dévouée à Bruit Noir, tête d'affiche de la soirée. Peu versé encore dans les habitudes brestoises, ne sachant s'il faut incriminer qui ou quoi, je glisse du bar au club pour le duo d'ouverture, Thomas Belhom & Cédric Thimon. Le premier, vieux compagnon de ma discothèque depuis ses échappées tucsonniennes, chante, boucle des guitares et des claviers, tape enfin sur tout ce qui ne bouge pas tandis que le second délaisse rarement son saxophone ténor pour un trombone, manipulant aussi échantillons et délais. Le résultat est mirifique, dérives de chutes en équilibres autour de ritournelles folk et blues. Le saxophone nappe et rythme par ses arcs mélodiques, sinuosités dont les répétitions nous hypnotisent gentiment. Autour, tout autour, Belhom s'emploie en percussionniste plus qu'en batteur, servi par la mise en son.


Après cette régalade, Mathias Delplanque, aussi connu sous son alias Lena, propose un live électronique en solitaire, " Drachen ". La tension indus du début, une musique qui malgré tous mes efforts me parle peu, couplée à un volume exubérant pour de vieilles oreilles fatiguées, m'éloigne vers le hall, d'où je suis le reste de la prestation sans entrer dans l'histoire proposée.


Les éléments et les phases paraissent empilés un peu vite et s'en écoulent d'autant plus lentement pour qui laisse baguenauder son esprit vers d'autres objets d'attention, une errance dont ne veut pas Bruit Noir, duo de Pascal Bouaziz et Jean-Michel Pires, échappés de Mendelson. Bouaziz, aussi charismatique que son presque sosie Ben Stiller, dégage une aura et en use sans détour, assénant son aisance verbale dès l'introduction du premier morceau. On rit beaucoup, puisqu'il vaut mieux rire que pleurer, mais les mains dans les poches. Bruit Noir n'est pas tout à fait aussi implacable qu'il voudrait l'être, Bruit Noir n'est pas Thomas Bernhard. Les apostrophes et les pieds dans le plat sont joyeux et dégonflent batteries martiales et psalmodies, sans qu'on puisse y trouver à redire. Et les attaques plus franches, la glace recherchée s'égarent dans l'entre-soi d'une telle soirée. Restent " Joy Division " et " L'Usine " pour racler l'échine et faire oublier le dispositif, la scène, la distribution des rôles. Sans doute aimera-t-on plus le disque dans dix ans, rangé sur l'étagère des one-shot et des présences humaines, séparé de son public.
Le concert terminé à l'heure suggérée par la régie, Bruit Noir s'interrompt, " Adieu ". On attend la suite, impatient.

Entre autres, Pascal Bouaziz vient de publier "Passages" aux éditions Le mot et le reste.

Mendelson : les dernières chroniques concerts

Bruit Noir + Red + Grami + Leonie Pernet + Snapped Ankles + the Psychotic Monks + Underground System + Sheitan Brothers (Festival Yeah! - jour 2) en concert

Bruit Noir + Red + Grami + Leonie Pernet + Snapped Ankles + the Psychotic Monks + Underground System + Sheitan Brothers (Festival Yeah! - jour 2) par Pirlouiiiit
Chateau de Lourmarin, le 08/06/2019
Zut j'étais sûr que j'avais commencé à la chronique de ce deuxième jour et pourtant aucune trace ... Que le temps passe vite. C'était il y a à peine plus d'un mois et j'ai... La suite

Mendelson + Oshen par Luna
l'affranchi à St Marcel, le 20/02/2004
Je ne connaissais ni l'un ni l'autre des 2 groupes, simplement vaguement le style....avis de tempête dehors, très peu de gens dans la salle........le concert commence, on est pour la plupart assis autour de tables..son, lumière, style....tout simplement super pour Mendelson....puis déroutant, ennivrant pour Oshen..j'ai passé une très bonne... La suite

Mendelson + Oshen par Eric B.
Affranchi - Marseille, le 20/02/2004
2 superbes concerts, dans l'ordre le groupe Mendelson suivi d'Oshen. Commençons dans l'ordre : Mendelson nous a livré un beau set beaucoup plus péchu qu'à l'accoutumée. En effet le groupe se distingue habituellement par un rock assez contemplatif, calme et posé, sombre et lugubre ( dépeint des quotidiens assez tristes ) de... La suite

Mendelson + Oshen par Pirlouiiiit
Affranchi - Marseille, le 20/02/2004
Première fois que je remets les pieds a l'Affranchi (la dernière fois c'était il y a plus de deux ans), une salle qui si elle était plus centrale serait l'une des meilleurs (et donc des plus fréquentée) de Marseille ... Ce soir a l'affiche Oshen (dont je suis curieux de voir les changements sur scène) et les excellents Mendelson que verrai donc ce... La suite

Thomas Belhom : les dernières chroniques concerts

Tindersticks + Thomas Belhom en concert

Tindersticks + Thomas Belhom par Sami
Espace Julien, Marseille, le 16/10/2012
A peine le temps de choisir un des sièges disponibles que vers 20h15 la première partie commence déjà. Il s'agit de Thomas Belhom, vu il y a un paquet d'années avec son frère au... La suite

Tindersticks + Thomas Belhom en concert

Tindersticks + Thomas Belhom par Inbadreams
Espace Julien -Marseille, le 16/10/2012
Très bonne surprise que la première partie, assurée par Thomas Belhom. Je pense même que c'est la première fois que je ne songe pas à quelque supplice ignominieux en la... La suite

Red + Thomas Belhom par Mathieu
Espace Doun - Rognes, le 10/03/2006
un concert étonnant. Red et Thomas Belhom sont deux ovni de la scène rock française.Il mélange avec une admirable finesse des influences variées(de Tom waits à leonard cohen en passant par Arto lindsay). Le concert ? Un réel moment de grace. Thomas Belhom derrière sa batterie customisée (baterie, synthé, xylo, cloches en tous genres)... La suite

La Carène, Brest : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Pain-Noir en concert

Bertrand Belin + Pain-Noir par Clement Chevrier
La Carène, Brest, le 22/04/2016
C'est un club de La Carène complet qui est venu applaudir Bertrand Belin et la première partie de Pain-Noir, un public exigeant dans la tradition téléramesque d'une certaine... La suite

Miossec en concert

Miossec par Fred G
La Carène Brest, le 20/10/2009
Un concert de Miossec à Brest ? Quitte ou double ? Un concert d'anthologie avec le voisin Tiersen en invité ou un ivrogne perdu dans ses textes ? Avec Miossec il faut... La suite

Ez3kiel par Dom
la carène Brest, le 25/10/2008
Un pur moment de bonheur ! De l'excellent son, des effets rarement vus sur scène, une énergie et des projections vidéos inégalées ! Messieurs, ce fut un des meilleurs moments de mon année musicale (pourtant il y en a eu pas mal de concerts) mais celui là reste un des meilleurs ! La suite