Accueil Chronique de concert Get Well Soon + Soap&Skin + Bloc Party + Soy Un Caballo + The Barbed Wire Brothers (Festival Europavox 2009)
Dimanche 22 septembre 2019 : 14268 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Get Well Soon + Soap&Skin + Bloc Party + Soy Un Caballo + The Barbed Wire Brothers (Festival Europavox 2009)

Get Well Soon + Soap&Skin + Bloc Party + Soy Un Caballo + The Barbed Wire Brothers (Festival Europavox 2009) en concert

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 30 mai 2009

Critique écrite le par




Soirée du samedi plutôt réussie au Festival Europavox 2009 à Clermont-Ferrand, avec des concerts mémorables (Soap&Skin, Get Well Soon), de belles découvertes (Soy Un Caballo, The Barbed Wire Brothers) et une grosse déception, même si un peu prévisible (Bloc Party)... En ce 30 mai ensoleillé et chaud, la place du 1er mai est animée par une jolie effervescence, la foule des grands jours est venue pour assister aux concerts (programmés à la Coopérative de Mai et dans deux Magic Mirrors installés à deux pas), mais aussi pour prendre l'air entre amis sur les pelouses et flâner en pensant à l'été qui arrive à grands pas. Il semblerait bien qu'Europavox soit en train de devenir un vrai festival, bonne nouvelle !





Soap&Skin : renversant !

Dès 19h30, dans la pénombre du club de la Coopérative de Mai, une jeune femme autrichienne fait sensation avec un set magistral, seule au piano, au micro et au laptop (pour lancer des samples glaçants). Sa voix gutturale et indomptable saisit immédiatement l'auditeur, le piano cristallin se charge, quant à lui, de faire voyager l'esprit loin, très loin, les samples salissant admirablement le son de bruits bizarroïdes parfois terrifiants. Assez vite, on pense à Patti Smith, PJ Harvey, Cat Power, Shannon Wright et Björk tout en constatant avec effarement la singulière originalité de cette très jeune extra terrestre musicale... Complètement absorbée par ses compositions, Anja Franz Lasch alias Soap&Skin propose un spectacle extrémiste (pas un sourire, pas un mot entres les titres, quelques regards menaçants jetés au public) et totalement renversant ; l'alternance bouleversante entre les moments de calmes (avec voix douce et piano caressé) et les brusques accès de fièvre (hurlements, martèlement de son instrument de prédilection, samples dignes d'un film d'horreur à se réveiller la nuit) fait un effet considérable sur la psyché. Sans crier gare, l'univers de Soap&Skin happe l'auditeur et le propulse dans un univers à la fois gothique, spleenesque et furieusement beau. Sidéré par un tel étalage de classe à l'état brut, on reste planté là, le souffle presque coupé, quand la belle étrangère se rue hors de scène comme une furie... Quel choc émotionnel !




Soy Un Caballo : un univers délicat, mélancolique et néanmoins lumineux.

Après la noirceur étourdissante du club de la Coopé, direction le Cabaret (un Magic Mirrors dressé place du 1er mai) pour le concert du duo Belge Soy Un Caballo, qui présente joliment sa musique avec deux guitares et/ou un marimba... Malgré des conditions un peu difficiles pour fixer son attention (chaleur étouffante, porte grande ouverte derrière la scène laissant entrer le soleil, public assez inattentif... ), on remarque instantanément que ces gens-là arrivent à trousser de très jolies pop songs en évitant la facilité et les effets putassiers. La folk pop proposée est chantée à deux voix captivantes (l'une féminine évoquant Françoiz Breut ou Armelle Pioline d'Holden, l'autre masculine, faisant penser à un Will Oldham embrumé ou aérien) ; ce qui permet à Aurélie Muller et Thomas Van Cottom d'emmener dans leur univers délicat, mélancolique et néanmoins lumineux. Habités par de très jolies mélodies et arrangés avec une remarquable sobriété, les morceaux (majoritairement chantés en français) de Soy Un Caballo offrent un embarquement immédiat vers une galaxie country pop peuplée de rythmes chaloupés, d'ambiances américaines et de cartes postales joliment écrites en français. A découvrir dans un lieu intimiste...




Get Well Soon : grand messe fervente et inspirée...

Il est un peu plus de 22h et la grande salle de la Coopérative de mai est comble pour accueillir le retour des Allemands de Get Well Soon, quelques mois après leur concert d'anthologie dans le club. Toutes les conditions sont donc réunies pour communier une nouvelle fois avec ce groupe d'exception créant des œuvres dans la droite lignée de Radiohead, Arcade Fire et Beirut, tout en y apposant une géniale patte personnelle gothico bizarre. Emmenée par un leader évoquant physiquement un Antony Hegarty light (Konstantin Gropper), la troupe tutoie les anges dès le premier morceau, permettant au public de participer à une trop courte grand messe à la fois fervente et inspirée. Extraits des très recommandés albums Rest Now, Weary Head ! You Will... et Songs Against The Glaciation, les morceaux déversent des torrents de tristesse et de noirceur, tout en conduisant à prendre d'étonnantes montagnes russes sonico émotionnelles. Les yeux fermés et l'esprit en ébullition, ces dernières nous semblent éclairées par des lumières stroboscopiques aveuglantes mais permettant brièvement de voir plus loin que ses petites dépressions intimes.



Effet imparable autorisant à se sentir effroyablement seul au monde tout en étant irrémédiablement submergé de joie... Emporté par une tornade de joie triste, on aimerait monter sur scène pour serrer très fort dans nos bras chaque musicien : Konstantin, pour avoir écrit ces morceaux magiques et pour ses interprétations habitées, la divine choriste/violoniste pour son apport décisif à la pyramide sonore Get Well Soon, mais aussi le trompettiste, le guitariste, le bassiste, l'organiste et le batteur, pour leur sobre talent de mise en son et leur foi inébranlable en leur musique. Entre les morceaux on se pince presque pour vérifier qu'on ne rêve pas ! Mais non, c'est bien réel : on assiste bel et bien à un spectacle mémorable dans une salle communiant comme un seul homme avec ce groupe à part. Seul petit problème : après ce moment en apesanteur, l'atterrissage est bien difficile à négocier...




Bloc Party : le grand rien.

Peu de temps après, on constate avec effroi que la tête d'affiche du jour (et du festival !) est sans doute le groupe le plus faible du lot... Très surestimés (il est vrai sur la foi d'un excellent premier album), Bloc Party a semble-t-il oublié d'écrire des chansons qui tiennent la route pour son dernier album : les nouveaux morceaux ne sont que des brouillons prétentieux aboutissant dans un cul de sac. On sent clairement que le groupe s'emmerde à en crever à jouer ses morceaux, aussi fadasses et convenus. Le public - conquis d'avance, bien sûr ! - essaye de faire bonne figure mais le cœur n'y est pas. Encéphalogramme plat, combo en pilotage automatique se produisant en live uniquement pour faire rentrer de l'argent frais, c'est véritablement désespérant ! Seul le tube Banquet relève un peu le niveau, mais il est joué parce qu'il le faut par un groupe navigant dans un grand rien artistique. Fuyons !




The Barbed Wire Brothers : merci pour la joie de jouer...

Dehors, place du 1er mai, entre une baraque à frites et un Magic Mirrors, il y a encore de la vie, ouf ! De vrais musiciens jouant pour la plaisir et pour la gloire empoignent leurs instruments débranchés pour faire revivre la musique chère à Johnny Cash. Leur nom ? The Barbed Wire Brothers, un super groupe de country rock composé de membres d'Araban (qui a encore fait très bonne impression ce soir, cette fois en jouant sur les marches du club) - à la caisse claire et à la guitare - et Stetson (banjo, voix superbement hurlée), plus le souriant barman du Bikini à la guitare et un contrebassiste pas exactement maladroit. A la fois festif, hyper bien envoyé et réconfortant, le set improvisé et branleur de cette troupe de gars qui n'en veulent du rock n roll country est l'exact opposé de Bloc Party. Contrairement aux déprimants anglais avides d'euros, chez les Barbed Wire Brothers, on joue sans sonorisation, par pure passion et on écrit de super chansons authentiques... Quel bonheur de voir ces cinq amis se mêler à la foule avec leurs instruments pour interpréter en toute simplicité leur répertoire naissant ! Composé de chansons originales faisant un effet boeuf (bientôt disponibles dans les bacs) et de reprises bien envoyées, ce set sauvagement LOFI, garanti sans électricité et outrageusement houblonné avait que quoi redonner le sourire pour un paquet de temps ! Merci pour la joie de jouer les gars ! Et rendez-vous demain pour d'autres aventures au Festival Europavox...


A lire également sur le Festival Europavox 2009, les comptes rendus des concerts de Herman Dune + Loney Dear + Collectif Kutu Folk + Zak Laughed + Mujeres + Declan De Barra + Lonely Drifter Karen + Southpaw et Ebony Bones + Powersolo + I'm From Barcelona + Triggerfinger + Charlie Winston + ZZZ + Araban



Sites Internet : www.europavox.com, www.myspace.com/soapandskin, www.myspace.com/soyuncaballo, www.myspace.com/youwillgetwellsoon, www.myspace.com/blocparty, www.myspace.com/thebarbedwirebrothers, www.lacoope.com.


Photos extraites des sites myspace des artistes.

Sauf la photo du concert de Get Well Soon, signée Rémi Boissau

> Réponse le 31 mai 2009, par Brunelle & Annaa

[La coopérative de mai - 30mai2009] Nous avons assisté au concert de Bloc Party et nous ne sommes pas du tout d'accord avec votre critique. Ils ont assuré le show, l'ambiance y était, au premier rang de la fosse, l'excitation était à son comble alors que pour les 3 premiers concerts qui étaient quand même bons le public était loin d'être aussi enthousiaste que pour cette belle tête d'affiche ! C'est vrai que leurs dernières chansons sont moins bonnes, mais le public a dansé toute la soirée, et Kélé Okereke n'avais pas du tout l'air de s'emmerder. Il plaisanté avec le public ! Pourquoi avez-vous trouvé le concert si faible ? Y avez-vous assisté ?!  Réagir

> Réponse le 03 juin 2009, par stephane sarpaux

Pareil, je ne suis pas d'accord. J'étais dans la fosse et l'ambiance était là uniquement pour Bloc Party. Pour les autres groupes, le public s'impatientait et s'ennuyait malgré quand même quelques personnes qui appréciaient mais c'était loin d'être une majorité.  Réagir

> Réponse le 04 juin 2009, par Vand

Je réagis en faveur de Pierre Andrieu : pour avoir vu Bloc Party moi aussi, mais en d'autres lieux, je ressens totalement la même chose que lui (cf mon compte-rendu aux Docks des Suds à Marseille) ! De plus, vous deux semblez totalement d'accord pour dire que le public était hystérique, et en ça croyez-moi (nous), je vous fais entièrement confiance, s'il est une chose que l'on apprend lorsque l'on fréquente les concerts, c'est qu'un public de plusieurs milliers de personnes pourra passer totalement à côté de la performance d'un putain d'artiste (là par exemple j'ai en tête Nosfell qui ouvrait pour Pixies et RHCP), mais jouez-lui n'importe quel tube, fait par n'importe quel groupe médiatisé, et il sera totalement déchaîné, et ce même si le groupe est chiant à mourir, et joue pour...  La suite | Réagir


Europavox : les dernières chroniques concerts

Eddy de Pretto (Festival Europavox 2019) en concert

Eddy de Pretto (Festival Europavox 2019) par Didlou
Place du 1er mai, Clermont-Ferrand, le 28/06/2019
Dans le cadre du festival Europavox 2019, quelques artistes avaient retenu mon attention ce vendredi 28 juin, Eddy de Pretto en faisait partie.... C'est pile dans la période de... La suite

Cabbage (Festival Europavox 2018) en concert

Cabbage (Festival Europavox 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/06/2018
Déjà aperçus au Printemps de Bourges lors d'un excellent show en avril 2018, les énervés Anglais de Cabbage (traduction : "le chou") ont fait également forte impression fin... La suite

Sunflowers (Festival Europavox 2018) en concert

Sunflowers (Festival Europavox 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 28/06/2018
Méga claque administrée par le duo de garage psyché Sunflowers dans le club (bourré à craquer) de La Coopé à l'occasion du festival Europavox ! Il est 20 heures 45, on... La suite

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) en concert

Shame + Frustration + The Noise Figures (Festival Europavox 2017) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 01/07/2017
Excellente soirée dans le club de La Coopé à Clermont-Fd dans le cadre du festival Europavox, avec par ordre de passage le sympathique grunge 'n roll des Grecs de The Noise... La suite

Bloc Party : les dernières chroniques concerts

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die en concert

SOLIDAYS 2013 / JOUR 1 : Bloc Party, 2 Many DJ's, Skip&Die par Fredc
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 28/06/2013
C2C SOLIDAYS / JOUR 1 Météo : Maussade, tendance pluvieux On a vu : Elton John (ou son sosie officiel) dans un Scenic. Skip&Die 21h00 - Cesar Circus : Skip &... La suite

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle en concert

Rock en Seine 2012 - Jour 1 : Placebo, Bloc Party, Dionysos, C2C, Asteroids Galaxy Tour, Miike Snow, Grimes, Owlle par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Pour sa dixième édition, le festival francilien, qui a déjà vu passer sur ses pelouses des artistes aussi renommés que Muse, Radiohead, Massive Attack, The White Stripes, Rage... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Retour à Rock en Seine, le festival dont tout le monde adore dire du mal (et nous les premiers !), y déplorant chaque année une programmation globalement peu risquée et peu... La suite

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire  en concert

Paléo Festival :Charlotte Parfois + The Kills + Garbage + Monoski + Avishai Cohen + GiedRé + Balkan Beat Box + Bloc Party + Benabar + Great Mountain Fire par Galoubet
Nyon (Suisse), le 21/07/2012
Charlotte Parfois Voilà encore une tres belle découverte !! On a pu assister à leur Show Case au cosmo. Ils ont fait un petit set avant leur prestation ce soir au détour... La suite

Get Well Soon : les dernières chroniques concerts

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Sigur Ros, Get Well Soon, Dark Dark Dark, Grimes, Para One, The Asteroids Galaxy Tour, Crane Angels, Placebo, Owlle (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 24/08/2012
On fête en grande pompe les 10 ans du festival Rock en Seine au Domaine National de Saint-Cloud du 24 au 26 août 2012, avec une programmation éclectique idéale pour contenter... La suite

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo en concert

(mon) Rock en Seine 2012, 1/2 : Get Well Soon & Orchestre National d Ile-de-France, Dionysos, The Shins, Bloc Party, Sigur Ros, Placebo par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 24/08/2012
Retour à Rock en Seine, le festival dont tout le monde adore dire du mal (et nous les premiers !), y déplorant chaque année une programmation globalement peu risquée et peu... La suite

Get Well Soon et l'Orchestre National d'Île-de-France (Festival Rock en Seine 2012) en concert

Get Well Soon et l'Orchestre National d'Île-de-France (Festival Rock en Seine 2012) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 24/08/2012
Très beau et extrêmement prenant concert du groupe allemand Get Well Soon l'occasion de la première journée du festival Rock en Seine, au Domaine National de Saint-Cloud, le... La suite

Get Well Soon + Dear Reader en concert

Get Well Soon + Dear Reader par Laure
Kao - Ninkasi, Lyon, le 04/05/2009
Un concert tout en profondeur et cohérence ce soir là au Kao. Venus d'Afrique du Sud, le duo de Dear Reader a ouvert une excellente soirée. Pour l'occasion 2 musiciens de Get Well... La suite

The Barbed Wire Brothers : les dernières chroniques concerts

Bob Log III + The Barbed Wire Brothers en concert

Bob Log III + The Barbed Wire Brothers par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/10/2009
"Yeepeeaahhh !!!", une sacrée soirée dédiée aux fans de country blues rock n roll bien bouseux avec The Barbed Wire Brothers (de Clermont-Fd, la capitale du rock selon... La suite

Araban + Mustang + The Kokomo's + The Croomers + The Barbed Wire Brothers + Ktipietok Orcestar  en concert

Araban + Mustang + The Kokomo's + The Croomers + The Barbed Wire Brothers + Ktipietok Orcestar par Pierre Andrieu
Le Bikini, Clermont-Ferrand, le 12/09/2009
Mémorable soirée Araban & Friends au Bikini à Clermont-Fd pour fêter la rentrée des classes dans la capitale du rock (rires), la fin du Kwai Chang Kaine Memorial Tour (RIP... La suite

The Elderberries, The Barbed Wire Brothers, Araban (Fête de la Musique 2009)  en concert

The Elderberries, The Barbed Wire Brothers, Araban (Fête de la Musique 2009) par Pierre Andrieu
Le Bikini, Clermont-Ferrand, le 21/06/2009
Juste après la communion angélique avec la folk music dans l'église de Montferrand, place à la musique du diable, le rock n roll, sur la terrasse du bar Le Bikini pour la fête de... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Lee Fields and the Expressions en concert

Lee Fields and the Expressions par Didlou
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Un dimanche soir de fin d'été à la Coopérative de mai... C'est la rentrée musicale ce soir et le public clermontois a droit à une belle affiche pour un dimanche : Lee Fields... La suite

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice en concert

Lee Fields and the Expressions + DJ Maurice par Jerome Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/09/2019
Dimanche 8 septembre 2019. Enfin en partie débarrassé des enfants depuis quelques jours, il est à nouveau temps pour moi de reprendre ma vie nocturne et sonique. La Coopérative... La suite

Dropkick Murphys + The Interrupters en concert

Dropkick Murphys + The Interrupters par Pierre Andrieu
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/06/2019
Après avoir enflammé la mainstage du Hellfest la veille à la grande joie d'une immense foule de metalleux, les punks celtiques de Dropkick Murphys ont tout cassé lors de leur... La suite

Cigarettes After Sex en concert

Cigarettes After Sex par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 26/05/2019
Concert délicieusement langoureux de Cigarettes After Sex le dimanche 26 mai dans la grande salle de La Coopé, remplie de couples en état d'excitation notoire... Le court set... La suite