Accueil Chronique de concert H-Burns + Mathieu Boogaerts
Dimanche 29 mars 2020 : 9784 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

H-Burns + Mathieu Boogaerts

H-Burns + Mathieu Boogaerts en concert

Passagers du Zinc - Avignon 13 Février 2009

Critique écrite le par

Évènement dans la cité des vieux papes et du théâtre : Radio Nova choisi Avignon pour organiser une de ses fameuses et courues Nuits zébrées. À l'affiche, trois concerts et un DJ-set avec, dans l'ordre, H-Burns, Mathieu Boogaerts, Anis et Flore. Ces soirées sont gratuites, sur invitation, et ces invitations s'arrachent généralement en deux ou trois jours dans toutes les villes où elles ont lieu... Même à Avignon ! Ayant réussi à avoir une de ces précieuses invitations la semaine d'avant grâce à mes copines de concerts, c'est de quasiment bonne humeur, de bonne heure, et vers une salle qui s'annonce plus que comble que je me dirige donc en ce vendredi 13. Pas que je sois fan des soirées hypes, ni des sets DJ endiablés des nuits parisiennes, mais il est hors de question pour moi de rater les deux premiers artistes de la soirée dans la ville où j'habite (H-Burns et Mathieu Boogaerts).



J'avais croisé les membres de H-Burns en juillet dernier, lors d'une soirée magique et inoubliable dans des conditions assez particulières. Ils faisaient en effet partie des groupes à l'affiche du festival Goud'Acoustic dont la deuxième soirée avait été annulée, puis remplacée instantanément pour ceux qui avaient eu le courage d'affronter l'orage, par une série de concerts acoustiques et de bœufs jouissifs dans la salle des fêtes de Goudargues. Déjà très impressionné par le deuxième album de ces valentinois (How strange it is to be anything at all), et complètement enthousiasmé par leur performance dans ces conditions difficiles, j'avais hâte de les revoir sur une vraie scène, dans leur vraie configuration. Renaud Brustlein au chant et guitare, Stéphane Milochevitch (de Thousand and Bramier) à la batterie et au banjo, et Antoine Pinet à la basse et guitare. Le quatrième larron, Jonathan Morali de Syd Matters ne faisant que de rares apparitions sur scène avec H-Burns, c'est donc dans cette formation de trio (noyau dur de H-Burns) que le groupe entre en scène.



Chemise à carreaux, barbiche réglementaire, après une introduction par la présentatrice de radio Nova, Renaud H-Burns attrape sa guitare folk et le public par la même occasion. Les discussions bruyantes de fond de salle s'estompent un instant pour écouter ce groupe qui a tout d'un trio américain (il faut un timide "on s'appelle H-Burns, on vient de Valence" pour qu'on se souvienne qu'ils ne le sont pas). Les influences classieuses qu'évoquent déjà leurs albums, de (SMOG) à Jason Molina en passant par M. Ward, sont là sur scène, tout comme le plaisir apparent que prennent ces trois là à jouer. Les compositions et les textes de Renaud Brustlein sont impeccables et touchants, et l'interprétation de haute volée.



De l'entraînant Big City Blues où Renaud martèle le rythme de son pied pendant que Stéphane échange sa batterie contre un banjo, aux plus calmes I can Haunt you ou We go Way Back, le set sera à l'image du crescendo de Hogtown, entraînant le public vers le magnifique Melting Point et le tubesque Horses with no Medals (strangers back on the road, tonight my eyes are filled with dreaming of the past), et transformant les applaudissements en acclamations.



Mais, puisqu'il s'agit d'une nuit zébrée, pas de rappel pour ce trio talentueux. Une petite blague d'un présentateur de Nova (blague évoquant les papes qu'il a dû piquer à un collègue de Rire & Chanson), et la mise en place se fait pour accueillir Mathieu Boogaerts.



T-shirt Orange (j'ai l'impression de ne l'avoir jamais vu qu'avec ce t-shirt, qu'il porte sur la pochette de 2000), baskets blanches (tiens, il n'est pas pieds nus !!!), jeans et télécaster noire, celui qui nous fait onduler depuis presque quinze ans arrive sur scène accompagné de quatre musiciens pour son deuxième concert sur cette nouvelle tournée.



Après un "un peu de silence s'il vous plait", demandé gentiment à un auditoire où l'ambiance a des airs de cours de récréation de lycée, il entame avec la première chanson de son dernier album (I love you) : un Come to me engageant sur lequel il "danse avec sa jambe" avant un Fais Gaffe sur laquelle c'est nous qui dansons avec notre jambe (enfin on essaye). Comme ces deux premières chansons, beaucoup de celles qu'il jouera ce soir-là sont issues de ce dernier album... Paroles loufoques, drôles et tristes à la fois auxquelles il nous a habitué, l'atmosphère est, contrairement à celle de son précédent album (le plombant et splendide Michel), plutôt à la fête. La seule chanson de Michel fût l'exotique et "pipi-caca" Siliguri : "Son cul à Honolulu, j'sais plus c'que j'en ai foutu, j'sais plus ou j'l'avais ramené, son cul j'crois qu'l'ai oublié, avec ses nénés"... Dommage... Ah, c'que c'est dommage... j'aurai bien aimé entendre Keyornew, ou frissonner sur Un petit peu de crème.



Mathieu Boogaerts n'a quand même pas oublié de jouer quelques-unes de ses anciennes chansons, comme Ondulé (chanson parfaite et intemporelle qui l'a fait connaître), ou Le ciment (un hymne à la vie)... Il booste une de ses premières chansons (un Bel et bien là speedé), avant de terminer en reprenant C'est Lundi "han han han han han / Dans mon lit / han han han han han / Il est 11 heures / han han han han han / Mal au cœur / han han han han han / Mal dormi..." de Jesse Garon. Reprise amusante qui fait sourire la salle, reprise qui va comme un gant à Mathieu Boogaerts puisque sous ses airs de chanson rigolote et débile, elle cache un texte plein de désespoir. Il ne part pas, bien sûr, sans jouer le tube All I Wanna Do (qui passe très souvent sur Nova, mais qui s'en plaindra).



Boogaerts est toujours aussi bon sur scène, il aime ça, et ça se voit... même devant un public dont la moitié passe son temps à discuter (trop fort !) au fond et vers le bar... même avec des musiciens avec lesquels il ne semble pas être totalement complice (on a presque l'impression d'être plus complice avec Boogaerts qu'eux). Rien que pour ça, et pour le plaisir qu'il arrive à transmettre par ses textes et compositions succulents, il faut aller le voir jouer.



La soirée Nova s'est poursuivie avec Anis puis DJ Flore, mais je n'ai entendu le premier que d'une oreille, et de loin. Sorti pour "prendre l'air" dans le patio de la salle des Passagers du Zinc, je n'arrivais plus ni à retourner dans la salle (alors plus que comble et apparemment très enthousiasmée), ni à la traverser pour partir quand Anis a commencé à jouer, et je ne suis pas resté pour la suite... En tout cas, ces nuits zébrées ont été un succès, et même si on peut regretter le manque d'attention et de respect du public à certains moments (j'ai entendu dire que même à la radio, où la soirée était diffusée, on entendait plus les gens discuter dans la salle que les artistes), on ne peut qu'espérer qu'il y aura d'autres éditions de ces Nuits Zébrées à Avignon.

H-Burns : myspace.com/hburnsmusic
Mathieur Boogaerts : www.mathieuboogaerts.com

H-Burns : les dernières chroniques concerts

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019) en concert

Interview de Renaud Brustlein d'H-Burns à propos de l'album Midlife (sortie le 29 mars 2019) par Pierre Andrieu
Romans-sur-Isère, le 15/04/2019
A l'occasion de la sortie du chaudement recommandé nouvel album d'H-Burns, "Midlife" (chronique à lire ici), on a appelé sur son portable Renaud Brustlein, le songwriter,... La suite

H-Burns (Festival Hibernarock 2017) en concert

H-Burns (Festival Hibernarock 2017) par Pierre Andrieu
Espace Hélitas, Aurillac, le 17/03/2017
Très beau concert d'H-Burns à l'Espace Hélitas à Aurillac, dans le cadre du festival Hibernarock... Actuellement en tournée pour présenter Kid we own the summer, leur excellent... La suite

Etienne Jaumet + 51 Black Super + Gablé + Chassol + Suuns (Festival Yeah! 5e Edition) en concert

Etienne Jaumet + 51 Black Super + Gablé + Chassol + Suuns (Festival Yeah! 5e Edition) par Phil2guy
Château de Lourmarin - Lourmarin, le 03/06/2016
Il faut le dire : on apprécie particulièrement le Festival Yeah! pour la beauté du cadre, au pied du château du village de Lourmarin, sa dimension humaine, loin des grosses... La suite

H-Burns + Curtis Harding en concert

H-Burns + Curtis Harding par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/11/2015
Ce vendredi 13 novembre 2015, on avait très envie d'aller au concert d'Eagles Of Death Metal au Bataclan puis de rester à Paris jusqu'à la prestation des fous furieux de JC... La suite

Mathieu Boogaerts : les dernières chroniques concerts

Mathieu Boogaerts, Armelle Ita en concert

Mathieu Boogaerts, Armelle Ita par Sami
Moulin, Marseille, le 12/12/2013
Surprise en arrivant au Moulin, bien que ses concerts y commencent très tôt, la salle n'est pas encore ouverte. Un retard de train semble t'il, mais pas heureusement d'annulation... La suite

Valérian Renault + Mathieu Boogaerts (Festival Chorus) en concert

Valérian Renault + Mathieu Boogaerts (Festival Chorus) par Julyzz
Magic Mirrors - La Défense, le 08/04/2013
C'est avec ce premier concert que débutent pour moi le Festival Chorus des Hauts de Seine cette année et j'en suis enchantée. Le groupe Covers garden< /b> nous fait patienter... La suite

Maissiat + Mathieu Boogaerts en concert

Maissiat + Mathieu Boogaerts par Clairedelalune
Passagers du Zinc - Avignon, le 08/03/2013
Les Passagers du Zinc ont accueillis ce vendredi 8 mars la lune et le soleil. Amandine Maissiat s'est fait connaître par le grand public avec l'album Tropiques sorti le 18... La suite

Mathieu Boogaerts en concert

Mathieu Boogaerts par Philippe
La Java, Paris, le 03/10/2012
Découvrir de petites salles de concert dans des villes exotiques est une activité qui m'a toujours plu. J'ai ainsi décidé il y a quelque temps déjà, de profiter de toutes les... La suite

Passagers du Zinc - Avignon : les dernières chroniques concerts

the NOFACE en concert

the NOFACE par Lionel Degiovanni
Passagers du Zinc, Avignon, le 02/02/2018
Ce soir, découverte d'un groupe qui en fait n'est pas si inconnu que cela ; les musiciens qui le composent sont les anciens du célèbre groupe Skip the Use. Après leur séparation... La suite

Fréro Delavega en concert

Fréro Delavega par Ununoctium
Passagers du Zinc - Avignon, le 24/10/2014
Le concert de ce vendredi 24 octobre aux Passagers du Zinc est annoncé complet depuis des semaines. Pas étonnant qu'à 21h30, quelques spectateurs se pressent encore devant les... La suite

Femi Kuti + Djama en concert

Femi Kuti + Djama par Bertrand 13rugissant
Les Passagers du Zinc (Avignon), le 31/10/2013
Ce soir Avignon accueille un maitre de cérémonie au sens propre dans son enceinte. En effet, ce descendant du précurseur de l'afrobeat a pour coutume de proposer à ses convives... La suite

Capleton + Droop Lion + Jah Thunder + Prophecy Band en concert

Capleton + Droop Lion + Jah Thunder + Prophecy Band par Bertrand 13rugissant
Passagers du Zinc (Avignon), le 15/04/2013
Ce soir, Les Passagers du Zinc accueillent Capleton, première escale provençale. S'en suivra Montpellier le Mercredi et Marseille Jeudi. C'est donc un peu en avant-première que... La suite