Accueil Chronique de concert Julien Clerc
Mardi 20 février 2018 : 12227 concerts, 24864 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Chronique de Concert

Julien Clerc

Julien Clerc en concert

Silo, Marseille 18 Janvier 2018

Critique écrite le par

L'avantage d'écrire à Liveinmarseille c'est qu'en plus d'aller voir des artistes (du plus obscur au plus médiatisé) dont on suit les disques, il arrive que l'on aille voir des concerts par pure curiosité (masochisme, diront les haters), comme ce soir avec une authentique star de la variété.



Julien Clerc donc, qui passe régulièrement au Dome, mais revient cette année au plus confortable Silo avec deux soirées évidement sold out. Dans le hall, on est amusé par le nombre de mugs à l'effigie du chanteur au stand merchandising, et en rejoignant notre photographe du soir un écran avec un 06 (non surtaxé heureusement) et une liste de 8 chansons, les 4 ayant eu le plus de votes seront chantées, pas mal le côté interactif !



Public senior et essentiellement féminin on s'en serait douté. Wikipedia me rappelle que Clerc a fêté ses 70 ans (on lui en donnerait facile 20 de moins) l'an passé, et que c'est donc la tournée de ses 50 ans de carrière. Et si je n'ai écouté qu'un seul des 24 albums du monsieur, énormément de morceaux me sont vraiment familiers ce soir, avec une tripotée de tubes des 70's aux 90's surtout, une sacrée collection de succès qui font encore les beaux jours de Cherie Fm ou Nostalgie.

Tant pis pour l'absence de morceaux qui me faisaient sourire plus jeune comme "Assez" (sur les seins de Sophie Marceau), "Petit pois lardons" (pas très Halal c'est vrai) ou "La fille aux bas nylon" (et son clip cartoonesque signé Jeunet). C'est avec "Utile" que les lumières s'éteignent et que les soupirs commencent chez les plus énamourées. Une chanson grave datant de 1992 (signée Etienne Roda Gil) qui a souvent été partagée ces dernières années lors des attentats de Nice et du Bataclan. Il est seul devant un rideau sobre, rideau qui tombe juste après la première ovation du public, déjà conquis.



C'est ainsi que l'on voit la dizaine de musiciens : batteur, basse, guitariste, claviers derrière, et sur le devant un piano sur lequel il joue sur certains titres, et une section de cordes avec quatre musiciennes bien mises en avant, on est gentleman ou on ne l'est pas. Après le récent "Je t'aime etc" que je ne connaissais pas, les tubes vintage arrivent, avec un "Californie" bien enlevé, et un "Fais moi une place" en mode karaoké.



Il reprend son souffle et remercie un "public très en voix", se rappelle de ses précédents souvenirs à Marseille au théâtre du gymnase entre autres. "La jupe en laine" et son solo de trompette, puis "Double enfance" avec des cœurs un peu kitch, puis une "Emilie Jolie" avec une certaine Pauline de 13 ans de Marseille, attendrissant pour certains, un peu embarrassant en ce qui me concerne.



"Ce n'est rien" est applaudi comme il se doit, puis ensuite "C'est en septembre", un hommage à son mentor Gilbert Becaud avec pas mal d'anecdotes sur ces troisièmes mi-temps qu'on imagine bien festives. Vient après le verdict du jeu SMS avec un "huissier" dévoilant le résultat des chansons préférées ce soir avec entre autre "Quel jeu elle joue"(Dabadie), "Si j'étais elle" (Bruni, eh oui) et un "Entre elles et moi", très élégant au piano.



Émotion particulière pour "Souffrir par toi n'est pas souffrir" où il finit en regardant au ciel pour le souvenir de France Gall sans la mentionner, avec une pudeur qui l'honore. Les tubes reprennent avec "Ma préférence" et le sensuel "Melissa", son "Sexual healing" à lui, et là les spectatrices les plus motivées quittent leurs sièges pour venir devant la scène, les vigiles s'agitent un peu mais les groupies toujours plus nombreuses sont en mode "j'y suis j'y reste" mais ça va on est pas chez Adam Green.



Julien troque son costard pour un blouson de cuir pour la machine à tubes avec le fameux "Laissez entrer le soleil" de "Hair" avec des visuels très kaléidoscope, suivi de "Lili voulait aller danser" et "Cœur de rockeur" et là c'est tous les premiers rangs qui sont debout. Au premier rappel, "Femmes je vous aime" et les fans répondent "Moi aussi" (gros fou rire), puis un titre de l'an dernier "À vous jusqu'à la fin du monde" pendant lequel il présente ses musicien(ne)s, mais aussi les régisseurs, metteurs en scène...

Au deuxième rappel, une version limite disco de "Partir" avec là encore de jolis visuels (mappemonde, paysages) puis "Je pense à elle", encore une ovation. Pour le dernier rappel, il plaisante sur un spectateur qui voulait absolument entendre "Le patineur" pour clôturer ce concert assez plaisant pour le néophyte que je suis (même si grandi avec le top 50) et évidement ravi de ce spectacle rodé et efficace pour tou(te)s les autres.

> Réponse le 22 janvier 2018

il y avait seulement 8 musiciens.... Excellents par ailleurs.   Réagir


Julien Clerc : les dernières chroniques concerts

Julien Clerc en concert

Julien Clerc par Ysabel
Silo - Marseille, le 27/03/2013
Une fois n'est pas coutume, nous sommes les premiers à monter l'escalator du Silo ce soir. Puis nous prenons place en plein milieu de l'orchestre ... Et oui : Julien Clerc je... La suite

Julien Clerc en concert

Julien Clerc par Mcyavell
Théâtre De Verdure - Gémenos, le 02/07/2009
Julien Clerc aime chanter en plein air. Le Théâtre de Verdure de Gémenos est un des lieux les plus accueillants de la région pour cela. Je garde un souvenir ému de la... La suite

Julien Clerc en concert

Julien Clerc par Gandalf
Dome - Marseille, le 29/01/2009
En ce frisquet jeudi de janvier, Julien Clerc fait salle comble au Dome, assez étonnant pour moi, je ne pensais pas qu'il attirait autant les foules. Malgré la grève générale,... La suite

Julien Clerc par
Nantes, le 22/02/2013
Julien Clerc est parti rapidement à la fin de son concert, malgré le rappel du public !! Il n'est même pas revenu le saluer, ni le remercier. Je suis déçue par le personnage ! Sa tournée ne serait-elle que pour l'argent ? Le minimum,c'est de respecter le public qui le fait vivre. La suite

Silo, Marseille : les dernières chroniques concerts

Ochestre de Saint Petersbourg (Le Lac Des Cygnes) en concert

Ochestre de Saint Petersbourg (Le Lac Des Cygnes) par Fredb Art
Le Silo à Marseille, le 06 Février 2018
Aujourd'hui, Mardi 06 février, je vais voir "Le Lac des Cygnes" au Silo, accompagné en plus, par l'orchestre de Saint-Pétersbourg. Ce ballet, on ne le presente plus, c'est l'un... La suite

Steven Wilson en concert

Steven Wilson par jorma
Le Silo, Marseille, le 04/02/2018
crédit : William Kopecky Truth / Family / Fake / Enemy / Information / Religion / Desinformation / Love / Death... des mots sur des images des mots qui se décalent et des... La suite

Aldebert en concert

Aldebert par Pirlouiiiit
Le Silo, Marseille, le 26/11/2017
C'est avec une certaine excitation que nous rejoignons tous les 5 nos place au Silo puisque le 2ème concert de Aldebert ne va pas tarder à commencer. Lucie est encore un peu émue... La suite

(mini) interview de Guillaume Aldebert à l'occasion du passage d'Enfantillages 3 par Marseille en concert

(mini) interview de Guillaume Aldebert à l'occasion du passage d'Enfantillages 3 par Marseille par Luciiiie
le Silo, Marseille, le 14/12/2017
Après avoir écouté pendant plusieurs jours Enfantillages 3 le nouveau disque de Aldebert j'ai eu envie de lui poser quelques questions pour en savoir un peu plus sur ses goûts et... La suite