Accueil Chronique de concert Kool & The Gang + Sister Sledge
Lundi 24 avril 2017 : 10164 concerts, 24399 chroniques de concert, 5155 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kool & The Gang + Sister Sledge

Kool & The Gang + Sister Sledge en concert

Zenith Arena - Lille 19 Octobre 2010

Critique écrite le 22 octobre 2010 par Fredc

La tournée Discofunk Tour, première du nom, avait initialement prévu de réunir Kool & The Gang et Chic, deux des groupes mythiques du disco-funk, dans quelques unes des plus grandes salles de France. Contraint à l'abandon, les seconds ont été remplacés au pied levé par leurs anciennes choristes, surtout connues pour leur tube We Are Family : les Sister Sledge.

C'est elles qui ouvrent la soirée à 20h00 tapantes, dans un Zénith de Lille modestement rempli. Initialement quatre, les sœurs Sledge sont aujourd'hui trois sur scène, dont seulement deux issues du combo originel. Elles chantent pendant près de quarante-cinq minutes, enchaînant des titres de leur composition et d'autres de Chic, dont elles ont la lourde charge de faire oublier l'absence. C'est d'ailleurs Good Times qui lance vraiment les hostilités, avec sa ligne de basse ravageuse, jouée par un pur bassiste funk, roi du slapping, qui envoie ses cordes claquer sur les tympans d'un public qui en redemande. Le dernier tiers de leur prestation est quant à lui presque entièrement consacré à une longue présentation des différents musiciens, chanteuses comprises, qui permet à chacun de faire montre de son talent, avec en trame de fond le titre Lost In Music. Les sœurs finissent évidemment cette première partie par leur tube : un We Are Family survitaminé qui emballe enfin le public, jusqu'alors plutôt réservé, qui se met enfin à chanter en chœur. Ca y est, la soirée est lancée, mais ce n'est encore que le début.



Il faut s'armer d'un peu de patience avant que les stars du soir prennent enfin possession de la scène. Ils s'offrent une entrée théâtrale, très américaine et très disco, à base de gyrophares et de voix ténébreuse pour annoncer leur arrivée. Ils débutent leur set par une reprise inattendue du Don't Stop ‘Til You Get Enough de Michael Jackson, avant d'enchaîner sur l'un de leurs plus grands tubes : Fresh. L'ambiance est bonne, la fosse se déhanche en rythme, arrosée de la bonne humeur et de l'énergie que les onze musiciens envoient par grandes rasades. Les chansons se succèdent, les vétérans du funk sont dans une forme olympique et se relayent sur le devant de la scène pour chauffer la foule. Quelques titres connus émergent ça et là : Jungle Boogie, tout d'abord, puis le plus romantique Cherish, qui aura rappelé à plus d'un la douceur un peu désuète du traditionnel "quart d'heure américain". Les membres du groupe, des plus anciens aux plus jeunes (seuls quatre musiciens subsistent du line-up originel), alternent d'ailleurs les déhanchés suggestifs et les sourires charmeurs en direction du public féminin, dont l'émoi se fait de plus en plus sonore à mesure que le concert avance.



La soirée se déroule ainsi, agréable, sans pourtant s'emballer vraiment. Il faut attendre Let's Go Dancing (Ooh, La, La, La), repris à tue-tête par le public, pour que la fête soit vraiment lancée. Les spectateurs se lâchent, se dandinent sans retenue et on aperçoit même quelques démonstrations de danse ça et là dans la fosse. Avec Ladies Night, la bande de Robert "Kool" Bell fait encore monter la température d'un cran. Entre temps, la boule à facettes suspendue au-dessus de la scène a fait son entrée et envoie ses éclats de lumière sur les visages humides d'un auditoire chaud-bouillant. Les maîtres du funk assènent encore Get Down On It, troisième tube consécutif, pour finir d'emporter tout le monde dans ce bal vintage aux allures de surprise-party géante.

<


C'est le moment que choisit le groupe pour rentrer dans les coulisses, laissant le public, en transe, crier à pleins poumons pour le faire revenir. Le Zénith de Lille a encore de l'énergie à revendre et il va pouvoir en faire la démonstration : en guise d'introduction au rappel, le batteur revient seul et s'offre un excellent solo, qui s'approche parfois de rythmiques techno, soutenu par un lightshow épileptique. Le reste de la troupe rentre enfin sur la scène et entame son plus grand tube : Celebration. Dès les premières notes, tout le monde se met à sauter en tous sens, les mains en l'air, y compris dans les gradins. Hurlant de toutes les forces qui lui restent, le public reprend en chœur les "wouhou" du refrain avec un enthousiasme à faire pâlir Damon Albarn et les fans du Song 2 de Blur. Le Zénith se transforme en gigantesque boîte de nuit et se déchaîne sur ce titre mythique de l'histoire du disco, achevant la soirée sur une petite note de folie collective des plus réjouissantes. Sitôt la dernière note jouée, le public retient ses héros en leur rendant un hommage long et appuyé. Les Kool & The Gang restent encore un peu sur scène pour profiter de cette bouffée d'amour et de reconnaissance que lui envoient les Lillois et c'est par petits groupes qu'ils quittent la scène, un grand sourire aux lèvres. La salle se vide à son tour, c'est la fin d'une soirée exaltante, kitsch et sans prétention, dans la plus pure tradition disco.



Merci à Candice Mattern et Yves El-Baze.

Kool & The Gang : les dernières chroniques concerts

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge en concert

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge par Gandalf
Le Dome -Marseille, le 14/03/2013
Et de 3 pour les Kool and the Gang à Marseille ! Decidemment, le groupe doit aimer notre bonne cité, puisque qu'à chacune de leur tournée depuis 2007 ils investissent le... La suite

Kool and the Gang + Sister Sledge en concert

Kool and the Gang + Sister Sledge par Gandalf
Le Dome - Marseille, le 08/10/2010
J'y peux rien, la funky music me scotche un grand sourire, me fout la patate, et me fait remuer les gambettes. C'est synonyme de fun et de fiestas. Et plus encore maintenant, de... La suite

Kool & the Gang par Sami
Le Dôme - Marseille, le 23/10/2007
Un concert de Kool and the gang au Dôme en 2007 à priori ça peut paraitre improbable mais ce soir la salle en configuration réduite est bien pleine. Avant de découvrir leur répertoire le plus fréquentable, c'est tout jeune je me souviens surtout de les avoir apprécié dans les anniversaires et mariages, où je ne dansais pas vraiment sur Gang Of... La suite

Sister Sledge : les dernières chroniques concerts

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue en concert

Caribana Festival 2013 : Célien Schneider + Zaz + Imagine Dragons + FUN. + The Jim Jones Revue par Mkhelif
Crans-sur-Nyon - Suisse, le 08/06/2013
Dernier soirée de concerts du festival Caribana, le dimanche étant une journée pour les jeunes artistes locaux : Caribateens (anciennement Caribakids). Le soleil était présent pour... La suite

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge en concert

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge par Gandalf
Le Dome -Marseille, le 14/03/2013
Et de 3 pour les Kool and the Gang à Marseille ! Decidemment, le groupe doit aimer notre bonne cité, puisque qu'à chacune de leur tournée depuis 2007 ils investissent le... La suite

Kool and the Gang + Sister Sledge en concert

Kool and the Gang + Sister Sledge par Gandalf
Le Dome - Marseille, le 08/10/2010
J'y peux rien, la funky music me scotche un grand sourire, me fout la patate, et me fait remuer les gambettes. C'est synonyme de fun et de fiestas. Et plus encore maintenant, de... La suite

Zenith Arena - Lille : les dernières chroniques concerts

Neil Young + Promise Of The Real en concert

Neil Young + Promise Of The Real par Xavier Averlant
Zénith de Lille, le 13/06/2016
Neil Young accompagné des Promise Of The Real a livré un concert enchanteur lundi soir à Lille. Sauf si je me trompe, il s'agissait seulement du deuxième passage du Loner dans... La suite

Ennio Morricone en concert

Ennio Morricone par lol
Zénith de Lille, le 22/03/2015
Il sera difficile d'être objectif dans cette chronique tant Ennio Morricone et sa musique sont importants à mes yeux. Le maestro figure clairement en bonne place dans mon... La suite

Tryo en concert

Tryo par alex
Zénith de Lille, le 17/10/2012
Fan de Tryo, je les suis depuis leurs débuts, il y a environ 15 ans... Ce fut mon premier concert avec un sentiment partagé. Extrêmement content de les avoir vus, j'ai dansé... La suite

Deep Purple + Philip Sayce en concert

Deep Purple + Philip Sayce par Fredc
Zenith Arena, Lille, le 13/12/2010
Le concert de Deep Purple au Zénith, c'est un peu le rendez-vous de tout ce que Lille compte de chevelus, de barbus, de bikers et de vieux rockers. C'est donc un festival de... La suite