Accueil Chronique de concert Max Romeo
Samedi 23 juin 2018 : 10438 concerts, 25041 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.

Chronique de Concert

Max Romeo

Max Romeo en concert

Le Cabaret Sauvage, Paris 13 novembre 2013

Critique écrite le par



Max Romeo est l'une des dernières grandes icônes de l'Age d'or du reggae roots jamaïcain. Même si sa carrière a débuté dans les années 60 par de nombreux singles pour le label Trojan, sa renommée reste principalement liée à l'album War ina babylon, qui date de 1976. Cet album enregistré sur le label Island, produit par le magicien Lee Perry, sur lequel il est accompagné par les Upsetters, est l'une des pierres angulaires du Reggae Roots au même titre que the same song d'Israel Vibration ou Marcus Garvey de Burning Spear.

Cet immense succès lui donna accès à une audience internationale qui lui permit de multiplier les tournées et même de collaborer avec les Rolling stones sur l'album emotional Rescue (pas le meilleur !), et d'enregistrer un album produit par Keith Richards. Si aucun de ses nombreux albums suivants ne rencontra jamais le succès de War ina Babylon, Max Romeo reste une figure incontournable du reggae.

Le public du Cabaret Sauvage, actuelle place Forte du reggae live à Paris, s'était déplacé en force pour voir l'un des probables derniers passages de Max Romeo dans nos contrés. Comme tous les acteurs historiques de l'âge d'or du reggae Jamaïcain, celui-ci approche les 70 printemps et les occasions de le voir sur scène en bonne forme vont fatalement devenir rares dans les années à venir.

C'est accompagné d'un solide soundsystem avec des chœurs et des cuivres, que Max Roméo et ses longues dread locks grises fit son entrée sur scène en attaquant directement par l'hymne War ina babylon et en enchaînant la plupart des titres de ce fameux album (one step forward, Norman...). La magie opère puisque la voix est intacte, le son extrêmement clair et le groupe particulièrement en place. Les chœurs féminins, les envolées à la trompette ou des passages Dub du meilleur effet ont clairement mis le public sur orbite jamaïcain. Le reggae roots de Max Roméo s'avère être plus pop et accessible et moins radical, Dub et obsédant que peut l'être celui de Burning Spear sur scène.

Le reggae Roots finit par laisser place à une session SKA roots du meilleur effet avant que Max Romeo ne soit rejoint sur scène par ses deux fils Romario et Ronaldo (L'homme doit apprécier les buteurs auriverde !). Âgés d'une petite dizaine d'années les deux enfants viennent faire une démonstration de reggae roots avec des voix pleines de feeling et de groove, quasi sorties des Jackson Five, qui donneraient des sueurs froides aux apprentis brailleurs de la Nouvelle Star, tant la facilité, le rythme et l'harmonie sont ancrés dans l'ADN de leur Chant.

Impressionné par cette relève potentielle, le public exulte quand toute la famille entame une superbe version du Hit Chase the devil.
Le Concert se conclue au bout de deux heures par un beau rappel et laisse une impression de rayon de soleil au cœur de ce mois de novembre parisien.

> Réponse le 19 novembre 2013, par Chandleur

[Le Plan Ris-Orangis - 12 Novembre 2013] Oui... Je l'avais vu la veille de ce concert, au Plan. Comme une répétition grandeur nature, mais devant un public certainement plus restreint qu'au Cabaret Sauvage (mardi soir pluvieux pas porteur pour déplacer les foules en cette lointaine Essonne... ). Est-ce la raison, qui expliquerait que j'ai trouvé son band un peu mollasson ? Et ses deux jeunes fils, à la présence assez magnétique il est vrai, oui ils rappellent un peu l'image de MJ, époque Jacksons'5 - le pas de danse inspiré en moins - mais il va falloir confirmer !! En revanche, Papa Max, lui m'a touché par la justesse de son chant.   Réagir


Max Roméo : les dernières chroniques concerts

Max Romeo + Jimmy Riley + Conquering Sound System en concert

Max Romeo + Jimmy Riley + Conquering Sound System par Audrey H
Passagers du Zinc - Avignon, le 27/05/2010
Jimmy Riley Max Roméo Conquering Sound System Ce soir, Les Passagers du Zinc à Avignon affiche complet. Les gens sont venus en masse voir Max Roméo, un des tontons du reggae.... La suite

Max Roméo  + Buju Banton + Alpha Blondy (Les Voix du Gaou 2009) en concert

Max Roméo + Buju Banton + Alpha Blondy (Les Voix du Gaou 2009) par Audrey H
Six-Fours, Voix du Gaou, le 21/07/2009
Ce soir, direction Six-Fours pour le festival Les Voix du Gaou où nous venons écouter certains "tontons du reggae" : Max Roméo, Buju Banton et Alpha Blondy... Ma soirée... La suite

The Ethiopians + Max Romeo par Remixio
La Plan Ris orangis (91), le 01/03/2004
Quel regret d'arriver en retard et de mettre 3 plombes à rentrer dans la salle. Du coup, on n'a pu voir que la fin de The Ethiopians qui nous ont tout de même gratifié de leur bonne prestation habituelle, pas extraordinaire mais très bon autour de ska et roots reggae. Non, je vais surtout commenter la prestation de Mr Romeo, tout de même un des... La suite

Max Romeo + Ethiopians par sofi
Le Moulin, Marseille, le 03/02/2004
A NE PAS MANQUER !!!! trop tard pour ceux qu'ont hesité !! Ethiopians nous a gratifié d'une superbe prestation de 2h ; merci a Bass man qui a ete absent sur Nice quelque jours avant pour accompagner Max romeo !! ce seraient ils fachés !! toujours est il qu'ici au Moulin il a trop assuré , la machine de guerre etait en scene !!! merci Max... La suite

Le Cabaret Sauvage, Paris : les dernières chroniques concerts

Yo La Tengo en concert

Yo La Tengo par Gaël Jonard
Cabaret Sauvage, Paris, le 19/05/2018
Pour Noël, avec mon épouse, nous nous offrons un week-end à la capitale en mai avec comme point d'orgue une place pour le concert de Yo La Tengo. Fin mars sort le dernier album du... La suite

Nada Surf (15ème anniversaire de l'album Let Go) en concert

Nada Surf (15ème anniversaire de l'album Let Go) par Lebonair
Le Cabaret Sauvage / Paris, le 05/02/2018
Le plus français des groupes américains, Nada Surf, est passé par le Cabaret Sauvage à Paris le lundi 5 février... Au cours d'une petite dizaine de dates ce mois-ci en France,... La suite

Royal Republic + Aaron Buchanan And The Cult Classics en concert

Royal Republic + Aaron Buchanan And The Cult Classics par Lebonair
Le Cabaret Sauvage / Paris , le 02/12/2017
En ce samedi soir, on est heureux de se rendreau Cabaret Sauvage, qui se situe dans le parc de la Villette, tout proche du Zénith et à un pas du canal de l'Ourcq. Cela faisait un... La suite

Israel Vibration en concert

Israel Vibration par lol
Cabaret Sauvage, Paris, le 16/06/2015
40 ans après l'enregistrement de son premier single (Why Worry), Israel Vibration se produisait devant le public d'un Cabaret Sauvage bourré à craquer. Le trio culte... La suite