Accueil Chronique de concert Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan
Vendredi 26 mai 2017 : 9610 concerts, 24452 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan en concert

L'Autre-Canal à Nancy 26 Novembre 2011

Critique écrite le 04 décembre 2011 par Ylxao

Samedi soir, direction Nancy pour l'Autre-Canal, l'association Métal Ride ouvre ce mois-ci les portes à 9 groupes issues de Lorraine et ... d'Orient ! Oui ! Les effluves épicés de l'Est imprègnent la quatrième édition du Métal Ride avec Myrath et Orphaned Land. L'annonce est prometteuse surtout qu'en tête d'affiche on retrouvera aussi le groupe Portugais Moonspell...

15 h 30 arrivée à Nancy, une surprise nous attend, The CNK (métal indus français) ne paraîtra pas ce soir, mais l'organisation et le plan de la soirée ont été parfaitement gérés par l'équipe du Métal Ride. À 16H40, Myrath sera donc le premier groupe à entrer dans l'arène !



Myrath est un groupe de métal progressif tunisien formé en 2001. C'est la première fois que ses titres me parviennent aux oreilles. Dés son entrée, le groupe ne manque pas de présence : les musiciens accompagnent avec une technique irréprochable le chant clair et mélodique de Zaher Zorgati. Des ondulations sonores viennent se glisser dans les morceaux et rappellent inévitablement l'Orient. L'entremêlement de la musique orientale dans des passages très prog dépayse. Le son est très propre et les spectateurs semblent hypnotiser : Je me demande comment j'ai pu passer à côté durant ces dernières années ! Leur performance achevée donnera un sacré coup d'envoi à la soirée.




Les réjouissances se poursuivront dans la petite salle "le Club" avec Kryzees, groupe de Heavy qui a vu le jour en 2000 à Metz. Le rythme agité, rondement mené par la partie instrumentale corrobore la voix aigüe du chanteur qui la pousse parfois jusqu'à des rugissements pénétrants. (Qui ne sont pas sans me rappeler ceux de Bruce Dickinson).



Les guitares sillonnent les morceaux avec efficacité. Elles se partagent la mesure avec une batterie qui délivre un tempo énergique. Petit atome crochu tout spécialement pour la chanson "Trick or treats".

Petit moment de répit au bar avant de réattaquer dans la grande salle avec SUP. Là encore, je ne suis pas fine connaisseuse du groupe, juste vaguement entendus quelques morceaux sans plus.

SUP nous vient tout droit du nord de la France et a vu le jour début des années 90. La prestation qu'il nous offre ce soir-là est pour le moins pesante. L'ambiance installée par la musique pétrifie les corps dans la salle. Chacun paraît figé sur place. Les prochains titres semblent déclencher une narcose collective. L'atmosphère chargée d'un poids insatiablement lourd fait échos aux clips étranges projetés sur la scène. Les images rebondissent sur les notes jouées et viennent se perdre dans les paroles versées par le chant clair de Ludovic Loez. Entre fascination et hallucination la frontière est mince. Je retiens de SUP un souvenir plus visuel que sonore...Le "spectacle" m'aura laissé perplexe.




Après être sortie de ce qui m'aura semblé une torpeur, je me réveille doucement pour rejoindre le CLUB et assister au show de Wheelfall. Ces nancéens formé en 2009 inspectent les dédales du Stoner Rock et nous livre un univers fantastique inspiré d'une bonne vielle série Z. Comment dire ? On s'écrase devant ce qui se passe sur scène. Ou plutôt ce qui traverse nos oreilles. Avec une gravitation soutenue par de gros riffs lourdement balancés, plus moyen de bouger. La voix semble revenue d'un désert lointain pour nous rappeler à l'ordre depuis un paysage longtemps désolé. Aurait-elle fait un détour par la route de Sky Valley ?




Dérrière cette performance de qualité, un groupe qui compte un grand nombre de fan ce soir fait son apparition dans la grande salle : Orphaned Land. Originaire d'Israël, le groupe a vu le jour en 91. Évoluant dans un genre emprunté au "death métal" combinés à des airs traditionnellement orientaux, là encore on se retrouve plongé au cœur des pays qui jouxtent le Soleil Levant. Entre chants clairs et grunts, le chanteur Kobi Farhi sait alterner au moment opportun son timbre de voix.



Les musiciens sont tout aussi bons à ses côtés. Une danseuse du ventre vient émerveiller les titres et octroie une petite touche théâtrale au show particulièrement délirant, Messieurs auront été ravis! Les festivités iront de plein pot avec Orphaned Land : les oreilles conquises, les bras levés... le public dans la poche, petit baume au cœur pour la suite à venir !

Le prochain groupe, Insane, ne m'aura pas laissé grande impression non par manque de qualité mais par manque de place. Hé oui après une "récréation" un peu prolongée, le CLUB était plein à craquer. Difficile de se glisser entre les uns et les autres. Mais d'après ce que j'ai pu capter depuis les portes d'entrée, ça envoyait pas mal ! Dommage pour moi, j'écourterais ma pause la prochaine fois. Regret avalé, c'est parti pour trouver une bonne place pour ce qui promet d'être spectaculaire : Punish yourself VS Sonic Area.




Hé Waou quoi... j'avoue m'être prise une sacré claque tant par ce qui m'a poigné les oreilles qu'ébloui les yeux. Il faut dire que les toulousains de Punish Yourself ne font pas semblant. La "parade" commence avec un morceau qui ébauche une ambiance eschatologique, le son cuivré est brouillée, les discours discontinus, les paroles entrecoupées. Le DJ de Sonic Area intronise un climat démentiel qui s'enchaînera de plus belle avec la musique psychédélique de Punish Yourself. La muse luciole et sa disqueuse électrique qui fait jaillir les étincelles, le chanteur mi- contorsionniste punk mi- robot affalé par terre et ses musiciens fluorescents qui demeurent imperturbables délivrent un numéro explosif. Leurs titres s'en ressentent et font vibrer à plein nez. C'est volcanique !

Je ne verrais pas le groupe suivant, Arkan, mais j'ai entendu dire par la suite que c'était génial. J'ai préféré garder ma place tout devant dans la grande salle pour le groupe que j'attendais impatiemment depuis le début de la soirée : Moonspell. Sans pourtant être une groupie fanatique, eh bien voilà, Moonspell, ça fait un sacré bout de temps que ça se ballade dans mes oreilles, et ce soir c'est la première fois que je les voie en concert, alors hors de question de me retrouver au fond!




Une fois les Portugais amarrés sur scène, le show commence. Fernando Ribeiro déploie son charisme abyssal dans le public. Oui, c'est bien lui, une voix suave et figure emblématique de la scène "métal goth" que l'on remarque avant tout. Les musiciens jouent un peu retrait mais tout de même ne négligent rien à la partie instrumentale. Soulevant son pied de micro et "armé" de miroirs qui renvoient de la lumière projetée dans le public, Ribeiro ensorcelle. Le milieu instauré est délicieusement sombre et efficient. Les noirs murmures de Ribeiro nous plonge au cœur d'un rêve clair-obscur où ombres et lumières se côtoient et s'évanouissent.
Le set présenté ce soir regroupe plusieurs titres de différents albums : Full moon Madness / Vampiria / Alma Mater / Os senhores da guerra / Opium / Finisterra / Night Eternal...



Toutefois la prestation semble un brin trop propre. Cela manque un tout petit peu de débordement. Mais ce n'est qu'un infime détail, il est clairement visible que les membres de Moonspell n'ont pas fait la route jusqu'ici pour rien. Généreux, Fernando Ribeiro et ses complices nous font vivre un moment magique.

À la fin, il est difficile de voir repartir le bel ange noir et ses alter égos ... cela aura été une heure merveilleuse.



J'aurais tout de même quelques souvenirs capturés dans mon appareil pour éviter de fondre dans la nostalgie de cette très belle soirée.
Merci encore à l'association Métal Ride pour nous avoir permis de passer des instants formidables avec des découvertes et des concerts de choix. À très vite l'année prochaine !!


Moonspell : les dernières chroniques concerts

Moonspell + Septic Flesh en concert

Moonspell + Septic Flesh par Abigail Darktrisha
Le Metronum, Toulouse, le 30/03/2015
Lorsque la Grèce et le Portugal viennent fouler les terres toulousaines, c'est sans hésitation que nous quittons notre contrée Basco Landaise pour venir rejoindre le pays de la... La suite

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost en concert

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost par abigail
@ Clisson, le 23/06/2013
Le calme revenu après la tempête de la veille, c'est un site beaucoup plus fréquentable malgré une odeur sournoise que nous retrouverons en ce dimanche après-midi et pour... La suite

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest en concert

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest par Philippe
Graspop Metal Meeting, Dessel, Belgium, le 25/06/2011
Quand on ne connaît pratiquement que les noms des groupes qu'on y programme, est-il raisonnable d'aller à un festival de metal ? La question peut se poser. En tout cas, avec... La suite

Cradle of Filth + Moonspell + Turisas + Dead Shape Figure en concert

Cradle of Filth + Moonspell + Turisas + Dead Shape Figure par Wishdead
Caen - Le Cargo, le 07/05/2009
Le concert commence vers 20h, le premier groupe entre sur scène. Dead shape figure démarre le concert par une prestation sans ambiance, le public ne demarre pas et la première... La suite

Punish Yourself : les dernières chroniques concerts

Punish Yourself + Stupeflip en concert

Punish Yourself + Stupeflip par Boby
Paloma, Nimes, le 20/12/2012
Punish moi encore... Peinturluré comme à l'accoutumé, Punish Yourself n'a ni perdu de ses couleurs, ni de sa superbe. Et si les lasers remplacent maintenant les grillages,... La suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 16/08/2008
Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site,... La suite

Punish Yourself  en concert

Punish Yourself par Lebonair
Le Nouveau Casino - Paris, le 03/12/2009
Mercredi 2 décembre au soir, je reçois un communiqué du groupe Punish Yourself à diffuser. Je cite : Pas de feu ni d'étincelles au Nouveau-Casino... Pour des raisons, apparemment,... La suite

Punish Yourself + Psykup + Four Question Marks par Vand
Espace Julien - Marseille, le 19/04/2008
Pour rentrer dans le vif du sujet, ce soir Trendkill a pris pas mal de risques en programmant Punish avec quatre groupes de Metal... Parce que si d'une part prendre le parti du mélange des genres est tout à fait louable, ici on se retrouve devant un constat un peu plus tortueux : est-ce que les métalleux vont venir pour quatre groupes sans réelle... La suite

L'Autre-Canal à Nancy : les dernières chroniques concerts

BB Brunes en concert

BB Brunes par Meg.R
L'autre Canal, Nancy, le 28/01/2010
Le concert des BB Brunes à L'Autre Canal à Nancy, le 28 janvier 2010, c'était... de la bombe ! Une super ambiance ! La musique du groupe est géniale, j'ai aussi beaucoup aimé... La suite

Diam's en concert

Diam's par Le poète volant
L'autre Canal à Nancy, le 26/11/2009
D'abord, je rentre dans l'excellente (de part la qualité optimale du son et le respect des horaires de concert) salle l'Autre Canal à 20h20 sachant que le concert de Diam's... La suite

Emilie Simon + Paco Volume en concert

Emilie Simon + Paco Volume par Marco
L'autre Canal - Nancy, le 24/11/2009
Déception pour ce concert. Je trouvais les albums précédents d'Emilie Simon excellents et la tournée qui suivit la sortie de "Végétal" splendide en tous points : choix des... La suite

Hypocrisy par Christophe70
L'autre Canal, Nancy, le 06/02/2010
Très bon moment que ce concert du groupe Hypocrisy à L'Autre Canal à Nancy... Un public de passionnés et une bonne ambiance. Peter Tägtren confirme toute sa place dans les majeurs du metal et L'Autre Canal comme salle culte de la région avec La Laiterie à Strasbourg. La suite