Accueil Chronique de concert Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost

Hellfest 2013 3ème jour : Newsted + Voivod + Dark funeral + Moonspell + Danzig + Lordi + Volbeat + Ghost en concert

@ Clisson 23 Juin 2013

Critique écrite le par




Le calme revenu après la tempête de la veille, c'est un site beaucoup plus fréquentable malgré une odeur sournoise que nous retrouverons en ce dimanche après-midi et pour cette journée de clôture après deux premiers jours bien remplis les 22 et 21 Juin. Absents du site la matinée, c'est avec Jason Newsted que nous ouvrirons notre après-midi.




Newsted 16h45 - Mainstage 1

Douze ans après son départ de Metallica et un passage au sein de Voivod, l'ex bassiste de ces deux combos, Jason Newsted, revient sur le devant de la scène métal avec une formation éponyme à son nom de famille. S'il n'a jamais remplacé son prédécesseur Cliff Burton au sein de Metallica - tragiquement décédé dans un accident de bus - et reste plus discret que son successeur actuel Robert Trujillo, il n'en reste pas moins présent sur des albums "And Justice For All", "Le Black Album", "Garage Days Re-Revisited" et les (décriés à leur sortie) "Load" & "Reload". Alors que pouvait-on attendre de ce retour ? Personnellement je le découvrirai en live quelques temps avant le Hellfest lors de sa prestation au Sonisphere Barcelone. Et Jason Newsted ou pas, autant dire de suite que même si le monsieur montre un certain talent et un plaisir à être sur scène ce ne sera pas la claque du siècle. Sa présence en ce dimanche me permettra donc de me faire une seconde opinion et donnera l'occasion à notre Jason international de corriger certaines petites choses dans sa formation actuelle. Le membre fondateur de Flotsam and Jetsam nous revient donc avec une formation qui donne dans le heavy thrash relativement pêchue et marquée de multiples influences. Exercice pas forcement facile, en plus de la basse, c'est au chant et de temps en temps à la guitare que notre homme mène son groupe. Le futur opus "Heavy Metal Music" n'est pas encore dans les bacs (5 août 2013 en Europe), Jason vient donc armé du premier EP du groupe "Metal" qui s'est vendu à environ 6.200 exemplaires aux États-Unis dans sa première semaine de sortie.



Voix rageuse et énergie décuplée, Jason se fait avant tout plaisir avec ce EP et nous en présentera la diversité de ses titres. Du rock sombre et lourd aux riffs rapide du thrash en passant par un paquet de sonorités stoner, on ne peut pas dire que les titres se ressemblent. Je dirai même qu'il y en a pour tous les goûts, et on ne manquera pas d'entendre certaines influences retrouvées de Metallica le tout personnalisé par notre homme. Si mon premier concert de Newsted était moyen, celui du Hellfest s'avère déjà beaucoup mieux. Ses acolytes semblent déjà plus à l'aise sur scène et au moins la reprise de Metallica "whiplash" ne sera pas massacrée par le guitariste comme à Barcelone. D'ailleurs cette fois-ci c'est Jason qui exécute le riff à la basse, comme quoi il n'est jamais trop tard pour rattraper les bêtises. Donc un concert très sympa et beaucoup plus dynamique qu'il y a quelques semaines avec un Jason qui nous prouve qu'il sait faire autre chose que seulement tenir une basse ou jouer sur sa célébrité. Affaire à suivre le 5 août !

Heroic Dose
Soldierhead
...As the Crow Flies
GodsnakernLong Time Dead
King of the Underdogs / followed by Creeping Death bridge)
Twisted Tail of the Comet
Skyscraper
Whiplash / Metallicarn





Voivod 17h40 - Mainstage 2

Après ce petit détour en Amérique on s'orientera vers le Canada avec les Québecois de Voivod, groupe dans lequel Jason Newsted a également officié pendant une brève période post-Metallica. Voivod a longtemps été présenté comme un groupe visionnaire et expérimental du thrash et du heavy. Depuis de nombreuses années le groupe à l'accent reconnaissable entre tous nous martèle des compositions mélangées de multiples mouvements musicaux. Punk, hardcore, metal progressif pour nous donner une résultat complètement psychédélique.



Voivod ça reste un groupe culte à sa manière et unique en son genre, on aime ou on déteste. Pour la seconde fois depuis 2009 l'accent chantant de Denis "shake" Belanger et ses mimiques scéniques viendront tonner sur le hellfest avec un "Target Earth" pour ouvrir 50 minutes de festivités. Parvenir à distinguer chaque titres quand on est pas un habitué du groupe n'est pas chose aisée et je ne suis pas sure que la musique de Voïvod soit très adapté un contexte de festival. Riffs barrés et compositions déstructurées qui partent dans tous les sens sur un rythme saccadé, le premier titre donnera le ton.



Un "Ripping Headaches" plus proche d'un thrash classique s'en suivra pour enchaîner quelques titres avant de terminer sur un "Astronomy Domine" avec Phil Anselmo (eh oui encore !) et un "Voivod" avec la présence de Jason Newsted. Un très bon concert qui ravira les amateurs mais je maintiens qu'il reste plus facile de découvrir nos amis Québécois dans un contexte différent.

Target Earth
Ripping Headaches
Psychic
Vacuum
Tribal Convictions
Mechanical Mind
Forgotten in Space
Kluskap O'Kom
Astronomy Domine / Pink Floyd cover with Phil Anselmo
Voivod with Jason Newsted






Dark Funeral 19h35 - Templer

La suite se fera pour moi en direction de la Temple avec un retour dans les ténèbres Suédoises de Dark Funeral. Restés à l'heure des années 90 en terme de musique et de visuel, les concerts du groupe sont toujours très attendus par les fans. Cette année ne dérogera pas à la règle et même si le site est plus vide que la journée précédente la Temple est bien remplie. Comme beaucoup de groupes, ce n'est pas la première fois que Emperor Magus Caligula et ses compagnons de noirceur montent sur les planches du Hellfest.



Le public ne se fait pas attendre pour donner de la voix et remuer dès les premières notes et prouve que Dark Funeral joue ce soir en terrain conquis. Comme toujours, maquillage noir et blanc et cuirasses noires sont de rigueurs. Le show est parfaitement rôdé et le son - pour une fois - pas trop dégueulasse, le tout agrémenté d'effets de fumée, de couleurs vives et du pentagramme en néons de la scène.



Si notre frontman n'est pas des plus bavards, il en impose toujours autant de par sa prestance et son chant guttural et malsain à souhait. Une heure précise de concert composé d'environ 12 titres expédiés depuis les enfers pour un concert carré et puissant qui confirme une fois de plus la position de leader de nos suédois sur la scène Black Scandinave.

Quelques titres en vrac :

Shadows Over Transylvania
My Dark Desires
In the Sign of the Horns
The Secrets of the Black Arts
The Dawn No More Rises
When Angels Forever Die
The Fire Eternal
Satan's Mayhem
Dark Are The Path's To Eternity




Moonspell 20h40 - Altar

Direction le grand sud pour le rejoindre le soleil Portugais avec la présence de Moonspell et de son frontman Fernando Ribeiro. Si on s'éloigne des côtes nordiques, l'ambiance restera bien elle dans les ténèbres avec ce groupe aux multiples influences, parfois à la limite de l'expérimental mais dont les fans de la première heure n'oublieront pas le somptueux "Wolfheart" qui reste selon ma propre opinion l'un des meilleurs opus du groupe. Éclairages scéniques sombres et casque de romain sur la tête, c'est ainsi que le groupe entamera 1h de concert composé de 12 titres. Si l'album "Alpha Noir" sera relativement bien représenté dans le choix des titres, le groupe n'en oubliera pas ses classiques avec un passage par "Irreligious" avant un final de concert au summum de leur art avec l'enchainement de trois magnifiques titres de "Wolfheart" dont le festif "Ataegina" aux sonorités de musique traditionnelle et le sublime et profond "Alma Mater".rnUn "Full Moon Madness" de circonstance viendra clôturer ce concert puisque la pleine lune sera présente ce soir au dessus du site. Petite anecdote que notre frontman n'oubliera pas de citer et que les caméras du festival filmeront à plusieurs reprises. Un concert court mais sans fausses notes et rien que pour entendre l'enchainement final cela valait le déplacement.

Axis Mundi
Alpha Noir
Finisterra
Night Eternal
Opium
Lickanthrope
Love Is Blasphemy
Em nome do medo
Vampiria
Ataegina
Alma Mater
Full Moon Madness





Danzig 21h45 - Valley

La présence superposée de Marduk, Danzig et Lordi posera un sérieux problème logistique et c'est donc Marduk qui sera sacrifié. Choix cornélien entre revoir les monstres de Lordi pour un show avec pyrotechnie ou voir la légende sur une petite scène avec un concert annoncé comme "spécial" avec la présence de Doyle, premier guitariste des Misfits. Danzig qui au départ était programmé à 00h45 sur la scène principale et qui finalement sera interverti avec Ghost. En effet, le groupe se produisant le lendemain à Londres, son concert prévu initialement en clôture de la Mainstage 2 après Volbeat aurait apparemment trop décalé son planning et le groupe de l'ex Misfits a demandé à jouer plus tôt.



20 ans que Danzig n'était pas venu en France et la première fois que Danzig et Doyle se produisent ensemble en Europe contrairement aux USA où ils tournent régulièrement depuis 2006. Ce sera sous une tente tout simplement blindée avant même le début du show que Danzig arrivera sur scène avec ses musiciens. Ambiance de suite excellente, le public chantera et mangera dans la main de Danzig, qui en excellent frontman alignera 6 titres solo. Mais il faut bien l'avouer, les gens sont aussi présents pour la partie Misfits et lorsque Danzig annonce l'arrivée de Doyle ce sera l'hystérie sous la tente. Un Doyle qui arrivera avec une démarche à la Frankenstein sur des pas lourds appuyés à chaque fois par un coup de grosse caisse. Un effet garanti pour cette imposante carrure de 1m90 tout en muscles, fardé de maquillage et Devilock comme à la grande époque. Comparé au 1m62 de Danzig, il faut avouer qu'on ne voit que lui, il arpente la scène dans tous les sens, son jeu de guitare très exagéré et caricatural sonne à merveille avec cette impression qu'il va casser ses cordes d'un moment à l'autre. Présent pour une vingtaine de minutes, il se donnera à fond. L'enchaînement de classiques est fabuleux (Death Comes Ripping, Vampira, I Turned Into a Martian, Skulls, Astro Zombies, Last Caress) et le public subi un véritable raz-de-marée. La partie Misfits terminée, Danzig balance 2 titres solo avec "Hit Mother" chanté en chœur par le public avant de nous gratifier de deux nouvelles bombes des Misfits avec Doyle qui achèveront cette énorme prestation. Il faut bien l'avouer, Danzig c'est très sympa mais les Misfits avec 2/3 du groupe originel c'est tout simplement apocalyptique. Avec la présence de la formation Misfits il y a 2 ans au Hellfest, les 3 membres originaux sont donc venus à Clisson, mais de là à les voir tous ensembles cela semble impossible pour le moment vu la situation conflictuelle entre Jerry Only et les 2 autres bien que Doyle soit son frère... A noter que Doyle vient de sortir un album plutôt sympa "Abominator" disponible sur son site web, qui le remet dans le droit chemin après l'étrange aventure avec Gorgeous Frankenstein.

Intro (Overture of the Rebel Angels)
SkinCarver
Twist of Cain
Am I Demon
Blood and Tears
Do You Wear the Mark
Dirty Black Summerrn
Misfits avec Doyle :
Death Comes Ripping
VampirarnI Turned Into a Martian
Skulls
Astro Zombies
Last Caress

Rappel 1 Danzig :
Not of This World
Mother
Rappel 2 Misfits avec Doyle :
Bullet
Die, Die My Darling






Lordi 22h05 - Mainstage 2

Alors que nous nous séparons sur Danzig, je retourne vers les scènes principales, ce n'est qu'une partie du concert des inoubliables gagnants de l'Eurovision 2006 que je verrai et d'un peu trop loin. Je ne peux que constater une immense foule agglutinée devant la scène pour soit découvrir ou revoir nos monstres préférés. Question sonore je suis trop loin pour juger correctement le son qui me parait un peu faible par moment. Si certains des derniers concerts du groupe ont apparemment déçu les fans pour ma part la dernière prestation que j'ai vu à Pampelune le 26 avril était très bien et fidèle à ce que l'on peut attendre du groupe.



Pyrotechnie, effets spéciaux, maquillages, horreur show, humour grinçant et gros son. De ce que je peux en voir il me semble que le groupe exécute un show identique dans les moindres détails, de la poupée à la remise d'une écharpe de miss et un diadème à notre frontman sur "I'm The Best". Gerbes de flammes et d'étincelles, le groupe officie dans son genre théâtre de l'horreur mais sera ce coup ci accompagné par deux fois par les demoiselles de Nympherno, ces 4 danseuses strip-teaseuses aux cheveux multicolores qui agrémentent certains concerts par leur spectacle sexy ou démonstration de cracheuse de feu. Jay Jay French de Twisted Sister apparaitra rapidement sur "It Snows in Hell" avant que le groupe laisse place à un solo de batterie. Les titres comme "Who's Your Daddy?" "Hard Rock Hallelujah" et "Would You Love a Monsterman? " font toujours recette et le public reprendra les refrains en chœur dans une bonne ambiance. Un moment toujours agréable et parfait pour attendre l'arrivée des Danois de Volbeat mais je préfère les prestations du groupe dans une configuration plus petite.

We're Not Bad for the Kids
Bringing Back the Balls to Rock
The RiffrnWho's Your Daddy?
Blood Red SandmanrnIt Snows in Hell
Supermonstars
I'm the Best
They Only Come Out at Night
Devil Is a Loser
Hard Rock Hallelujah
Sincerely With Love
Would You Love a Monsterman?





Volbeat 23h10 - Mainstage 1

La nuit est tombée place à la tête d'affiche du jour avec Volbeat. Pari risqué pour le Hellfest mais qui personnellement me conviendra parfaitement puisque je suis le groupe depuis ses débuts et que jusqu'ici il me fallait me déplacer à l'étranger pour pouvoir voir le groupe dans de belles conditions. Dans de nombreux pays européens ils sont déjà considérés comme un grand groupe mais en France le chemin est malheureusement encore long même on peut noter une amélioration. Les rumeurs voulaient que Aerosmith soit la tête d'affiche du dimanche mais suite à leur annulation de tournée en début d'année il a fallu trouver une tête d'affiche supplémentaire et Volbeat héritera donc de ce superbe créneau ce soir.



Même si l'affluence est moins important que pour les autres têtes d'affiches, le champs est quand même bien plein pour accueillir nos amis Danois, et l'ovation sera à la hauteur. Ils n'avaient été présent au Hellfest qu'une seule fois en 2009 et en pleine journée, donc comme le dira Michael Poulsen, c'est incroyable pour eux de revenir en tête d'affiche. Ceci dit il est quand même bon de préciser qu'ils étaient headliner du Wacken l'année dernière. Ce soir, ce sera donc quasiment leur show complet de tête d'affiche avec 19 titres et quelques petites surprises. Pas de prise de risque avec une arrivé sur scène sur le titre "Hallelujah Goat". Une rythmique et des riffs qui mettront dans l'ambiance immédiatement. La setlist sera principalement axée sur les 3 derniers albums - 16 titres sur 19 - avec pas moins de 5 titres du dernier. Différents hommages tout au long du concert et en particulier à Jeff Hanneman avec un passage de "Raining Blood".rn(Un peu surpris par ailleurs du peu de groupes qui ont rendu hommage à Jeff pendant ces 3 jours ) et qui sera précédé juste avant par une reprise écourtée de "Breaking The Law" de Judas Priest.rnrnUne sélection de titres classiques qui fera "mouche" avec "The Mirror and the Ripper", le très rockabilly "16 Dollars" ou encore l'excellent "Sand Man's Tongue" introduite comme d'habitude comme étant un hommage à Johnny Cash.rnNapalm Death étant dans les parages nous aurons une petite intervention surprise de Marc "Barney" Greenway sur le titre "Evelyn" et qui pour le moment est la seule date de la tournée avec ce duo. A noter quand même un petit changement niveau line-up avec l'arrivée à la guitare de Rob Caggiano qui après avoir quitté Anthrax en disant ne plus vouloir jouer dans un groupe se retrouve maintenant dans Volbeat.rnEt même si le sieur est sans aucun doute à la hauteur de la tâche, son style thrash et son indécrottable bonnet contrastent sévèrement avec le petit coté Punk de son prédécesseur qui collait très bien à l'image du groupe, une question d'habitude peut être. Mais dans tout ce petit monde, si il y en a bien un qui brille c est notre frontman Michael Poulsen. Charismatique à souhait il tiendra la foule en haleine et mène le groupe d'une main de maître, épaulé par le bassiste Anders Kjølholm - toujours souriant et monté sur ressorts - et le rythmique Jon Larsen, un poil plus discret que ces acolytes.rnComme à son habitude il communiquera énormément avec le public, le fera chanter, et attirera tous les regards vers lui, il incarne Volbeat et cela se ressent fortement.



Si la scène sera relativement sobre elle n'en sera pas moins magnifique, ornée de jeux de lumières et de changements de back-drops liés à la thématique western du dernier album "Outlaw Gentlemen & Shady Ladies". Pendant le rappel où un important dispositif de lumières illuminera violemment le public. Un concert énorme qui sera clôturé par "Pool of Booze, Booze, Booza" qui mettra le point final à la prestation du groupe, qui ce soir a démontré qu'il méritait intégralement sa place en headliner et à gravi une marche de plus dans son ascension en France. A voir et à revoir le plus vite possible, pourquoi pas dès cette fin d'année lors de leur tournée en headliner ?

Hallelujah Goat
A New Day
Guitar Gangsters & Cadillac Blood
The Nameless One
Evelyn (avec "Barney")
Sad Man's Tongue
Lola Montez
Fallen
16 Dollars
Mary Ann's PlacernDead but Rising (Preceded by Breaking the Law/Raining Blood jam)
Maybellene I Hofteholder
A Warrior's Call
The Hangman's Body Count
Still Countingrn
Doc Holliday
The Mirror and the Ripper
Pool of Booze, Booze, Booza






Ghost 00h45 - Mainstage 2

Après la claque Volbeat l'heure de la messe noire arrivera avec la présence de Ghost pour ce dernier show de l'édition 2013 du Hellfest.rnDéçus de la prestation du Sonisphère Barcelone en mai dernier, nous attendions donc de pied ferme Papa Emeritus II et ses Nameless Ghouls. Suite au changement avec Danzig le groupe bénéficiera donc d'un passage de nuit avec des lights ce qui sera déjà mieux que la prestation de journée de Barcelone pour un groupe aussi théâtral que Ghost.



Seul petit regret, ce changement de dernière minute, ne me permettra pas une fois de plus de voir le groupe avec la scène représentant une cathédrale, et nous n'aurons que le classique backdrop au logo du groupe. Du coup, opération 100% gagnante pour Ghost qui bénéficiera d'une exposition supérieure sur la mainstage, un créneau horaire complètement adapté et un temps de jeu allongé. Que demander de plus ? ils peuvent remercier l'opportunité fournie par Danzig. Leur passage au Hellfest il y a 2 ans avait été un moment fort sous une tente bondée, donc au final c'est presque une évolution logique de les voir sur la mainstage, comme pour Volbeat. L'arrivée sur deux titres du dernier album "Infestissunam" et "Per Aspera Ad Inféri" donnera le ton et le concert sera tout autre chose qu'à Barcelone. Le groupe est en grande forme, et sûrement dominé aussi par une motivation non prévue de se retrouver dans cette position. Papa Emeritus II chantera divinement bien et les mélodies de Ghost se répandront dans la nuit. Peu de monde devant le groupe en comparaison des groupes précédents mais les présents et novices auront été largement convaincues par cette prestation. Nos amis Suédois tirent leur musique dans les racines psychédéliques des années 70 avec des refrains et des mélodies accompagnées au clavier. Une influence "Blue Öyster Cult" non cachée, des riffs heavy lourds et sombres diffusés par un son de guitare inimitable, le tout emmené par la voix très spécifique de Papa Emeritus II. Le groupe égrènera son chapelet de morceaux en alternant ses deux albums entre anciens hits (Elizabeth, Stand By Him, Ritual, Satan Prayer, etc.) et titres plus récents. Aucun temps mort pendant le show pour ce concert toujours aussi millimétré et huilé. Seul un soucis technique mémorable pendant Genesis viendra freiner le rythme de la soirée : une superbe coupure de son peu après le début de l'instrumental où pendant de longues secondes le groupe jouera le morceau uniquement pour lui à l'image d'un film muet (sensation curieuse croyez moi !), ne se rendant pas compte que le public n'entend plus rien ce qui générera une certaine confusion sur scène avant que le batteur finisse par s'arrêter et que le groupe réalise alors la panne. Même les excuses d'un technicien de scène resteront sans voix et le temps de réparer cet incident, c'est sur "Year Zero" et "Ritual" que le groupe reviendra ensuite.



Seul l'un des guitaristes, apparemment toujours privé de son et peut être énervé quittera la scène pendant le morceau suivant (à moins que ce ne soit pour aller boire un verre de muscadet avec l'infatigable Phil Anselmo qui se prosterne sur le coté de la scène aux pieds de Papa Emeritus 2 avec un casque de chantier sur la tête). Alors que la scène est noire et que de longues minutes passent, laissant penser que le concert est bel et bien terminé, l'introduction de "Ghuleh/Zombie Queen" retentira pour un rappel enchaîné à "Monstrance Clock", énorme pour finaliser ce concert. Si une certaine polémique tourne ces derniers mois autour du groupe, Ghost aura assuré avec brio son rôle de headliner de la Mainstage 2 de la soirée avec un show complet de 15 titres, et continu à faire des adeptes à chaque prestation. Ghost on aime ou on déteste mais dans tous les cas ils ne laissent pas indifférent et disposent bien d'un réel potentiel pour s'imposer, et ce même sans le soutien non caché de James Hetfield. Amen.

Masked Ball (Jocelyn Pook song)
Infestissumam
Per Aspera ad Inferi
Con Clavi Con Dio
Prime Mover
Elizabeth
Secular Haze
Body and Blood
Stand by Him
Death Knell
Satan Prayer
Genesis
Year Zero
Ritual
Ghuleh/Zombie Queen
Monstrance Clock

Une énième année couronnée de succès pour cette édition du Hellfest avec des prises de risques réfléchies de la part de la programmation, ce qui conforme encore plus la position et l'identité du festival.



Rédaction : Abigail Darktrisha et Osogaru


Photos : Abigail Darktrisha et ManuWino Live Photography https://manuwino.com



Hellfest : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) en concert

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) par Philippe
Hellfest, Clisson, le 25/06/2018
(...) Petit bonus, en étant plutôt en avant, on ne sera pas trop mal placés pour le concert-évenement de la journée, juste après sur la scène voisine... ... Celui que beaucoup... La suite

Dark Funeral : les dernières chroniques concerts

Cannibal corpse - Marduk - Dark funeral - Nile - Krisiun par Marc
Z7 Pratelln (Suisse), le 19/12/2001
Enorme ce concert! mon premier de metal extreme. Krisiun: pas trop mal mais toujours les mêmes riffs. Dark funeral: Trop dépouillé mais efficace. Beaucoup de morceaux du dernier album Nile: pas mal, de bonnes idées Marduk: La tuerie Cannibal corpse: Quelle claque!! grandiose Mais les suisses allemands étaient un peu... La suite

Lordi : les dernières chroniques concerts

Bang Your Head Festival 2ème jour : Tygers Pan Tang - D.A.D. - Hardcore Superstar  - Jeff Scott Soto - Helloween - Pretty Maids - Lordi en concert

Bang Your Head Festival 2ème jour : Tygers Pan Tang - D.A.D. - Hardcore Superstar - Jeff Scott Soto - Helloween - Pretty Maids - Lordi par Abigail Darktrisha
Balingen Allamagne, le 15/07/2011
Les soirées en ballroom c'est très sympa mais les réveils le lendemain sont toujours un peu difficiles, c'est pour cette raison que ma journée commencera vers 12h40 avec la... La suite

Lordi en concert

Lordi par Lebonair
Le Trabendo Paris, le 28/11/2010
Paradoxalement, ce n'est pas le concert que j'ai aimé le plus cette année mais sûrement un de ceux que je n'oublierai jamais. J'avais donc très envie de voir ce que donne sur... La suite

Moonspell : les dernières chroniques concerts

Moonspell + Septic Flesh en concert

Moonspell + Septic Flesh par Abigail Darktrisha
Le Metronum, Toulouse, le 30/03/2015
Lorsque la Grèce et le Portugal viennent fouler les terres toulousaines, c'est sans hésitation que nous quittons notre contrée Basco Landaise pour venir rejoindre le pays de la... La suite

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan en concert

Moonspell + Orphaned Land + Punish Yourself + Myrath + SUP + Kryzees + Wheelfall + Insane + Arkan par Ylxao
L'Autre-Canal à Nancy, le 26/11/2011
Samedi soir, direction Nancy pour l'Autre-Canal, l'association Métal Ride ouvre ce mois-ci les portes à 9 groupes issues de Lorraine et ... d'Orient ! Oui ! Les effluves épicés de... La suite

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest en concert

(mon) Graspop Metal Meeting 2011 : Kylesa, Firewind, Triptykon, Black Label Society, Moonspell, Times of Grace, Electric Wizard, Arch Enemy, Monster Magnet, Whitesnake, Pain, Cradle of Filth, Judas Priest par Philippe
Graspop Metal Meeting, Dessel, Belgium, le 25/06/2011
Quand on ne connaît pratiquement que les noms des groupes qu'on y programme, est-il raisonnable d'aller à un festival de metal ? La question peut se poser. En tout cas, avec... La suite

Cradle of Filth + Moonspell + Turisas + Dead Shape Figure en concert

Cradle of Filth + Moonspell + Turisas + Dead Shape Figure par Wishdead
Caen - Le Cargo, le 07/05/2009
Le concert commence vers 20h, le premier groupe entre sur scène. Dead shape figure démarre le concert par une prestation sans ambiance, le public ne demarre pas et la première... La suite

Volbeat : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2016 1er jour (Rammstein, Nashville Pussy, Le Bal des Enragés, Halestorm, Mass Hysteria, Anthrax, Turbonegro, Bullet For My Valentine, Hatebreed, Volbeat, Dropkick Murphys) en concert

Hellfest 2016 1er jour (Rammstein, Nashville Pussy, Le Bal des Enragés, Halestorm, Mass Hysteria, Anthrax, Turbonegro, Bullet For My Valentine, Hatebreed, Volbeat, Dropkick Murphys) par Abigail Darktrisha
Clisson , le 17/06/2016
Après l'anniversaire pour les 10 ans du festival l'an dernier, c'est donc toujours avec autant d'ardeur que s'ouvrira cette deuxième décennie musicale en ce mois de juin... La suite

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) en concert

Volbeat + Rammstein (Download festival France 2016) par Lebonair
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Volbeat On vient à peine d'apprécier la magnifique prestation de Rival Sons sur la Stage 2 qu'il va falloir traverser l'hippodrome dans toute sa longueur afin... La suite

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein en concert

(mon) Download Festival 2016 : Lofofora, Strange Bones, Trivium, New Years Day, Children of Bodom, Sabaton, Rival Sons, Volbeat, Last Train, Megadeth, Rammstein par Philippe
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 12/06/2016
Arrivée en France du Download Festival, le gros machin metal de Live Nation, donc ? Personne n'est dupe, ce n'est pas de la philanthropie, l'idée est évidemment d'aller empiéter... La suite

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys en concert

(mes) Eurockéennes 2014, 2/2 : Uncle Acid & the DeadBeats, DakhaBrakha, Biffy Clyro, Volbeat, Goat, A Tribe Called Red, Robert Plant & the Sensational Space Shifters, Ghost, The Black Keys par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2014
Le samedi, c'est par là ! Mauvaise nouvelle pour commencer : on a pas assez trainé au barbecue du dimanche pour rater comme prévu les abominables chevelus d'Uncle acid & The... La suite

@ Clisson : les dernières chroniques concerts

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Slayer, Slipknot, Gojira, Slash, Daughters, Phil Anselmo & The Illegals, Uncle Acid and the Deadbeats, Kvelertak, All Them Witches, Behemoth, Amon Amarth, Kiss, Rob Zombie, Sabaton, Kvelertak, Sisters of Mercy... par Eric Freydefont
Clisson, le 23/06/2019
55 000 pass 3 jours pour le Hellfest 2019 écoulés en 2 heures ! Ce n'est pas rien, d'autant que la majeure partie de la programmation était inconnue au moment du fait. C'est... La suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2019
Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) en concert

Iron Maiden - Legacy of the Beast Tour (Hellfest 2018) par Philippe
Hellfest, Clisson, le 25/06/2018
(...) Petit bonus, en étant plutôt en avant, on ne sera pas trop mal placés pour le concert-évenement de la journée, juste après sur la scène voisine... ... Celui que beaucoup... La suite