Accueil Chronique de concert Motto + Naanta Hozindar + Schnaak
Vendredi 19 octobre 2018 : 14169 concerts, 25203 chroniques de concert, 5229 critiques d'album.

Chronique de Concert

Motto + Naanta Hozindar + Schnaak

Motto + Naanta Hozindar + Schnaak en concert

La Machine à Coudre - Marseille 19 Mai 2011

Critique écrite le par

Ce jeudi soir, à la Machine à coudre, le "Bureau Détonnant" nous régale à nouveau d'un plateau Noise/Math/Expérimental de haute volée !!!



C'est à Motto d'ouvrir les festivités ! Ce duo Basse/Batterie propose une noise instrumentale se permettant d'être agressive et puissante, mais le tout, en finesse !!! Une massue dans un gant de velours... La batterie implacable se permet quelques incursions "Jazzy", la basse quelques envolées entre deux matraquages...Seul bémol, la qualité du son ne permet pas de faire ressortir tout le travail du groupe. Ainsi, certaines notes se perdent, certains coups de caisses claires disparaissent dans le fracas ambiant... Mais cela ne suffit pas toutefois à gâcher la performance.



J'avais eu l'occasion de les voir en Janvier, à l'Enthropy, pour ce qui était, si je ne me trompe pas, leur tout premier concert... Enfin, quand je dis "leur premier concert", il ne faudrait pas perdre de vue que derrière Motto se cache la rythmique de Das Simple... Toujours est-il que, si leur concert de Janvier était déjà fort prometteur, le concert de ce soir nous donnera à voir un Motto "épaissi", plus efficace et plus mature. Il est vraiment plaisant d'assister ainsi à l'évolution du groupe !!!



C'est ensuite à Naanta Hozindar de prendre le relais. Trio instrumental tout neuf, le groupe propose un rock hybride, nourri de Zeuhl, de Noise et de Post-rock... Le guitariste, vêtu d'une toge noire (évoquant immanquablement Secret Chief 3), le batteur, masqué (là encore "à la" Secret Chief 3), et le bassiste, déguisé en... bassiste... proposent une sorte d'appel à la transe, un voyage mystique... Un bémol toutefois, comparée aux extraits audio présents sur leur "myspace", où l'orchestration est bien plus étoffée, la version "power trio" du groupe manque un rien d'envergure... Rien de grave cependant, (d'autant que je n'ai fait la comparaison qu'au lendemain du concert) le public les a tout de même suivis dans leurs contrées lovecraftiennes...



Vient enfin le tour de Schnaak, qui, après deux très bons sets, sera, pour moi, la claque finale de cette soirée !!! Duo Berlinois, Schnaak, nous immerge dans leur univers décalé avant même d'avoir joué la moindre note : Synthétiseur en carton (au sens propre), clochettes de couleurs, et surtout, grenouillères multicolores pour les deux musiciens, avec, cerise sur le gâteau, des oreilles de lapin cousues sur la capuche !!! Mais surtout, là où certains groupes se seraient contentés de ces quelques accessoires pour faire "passer" un show médiocre, Schnaak ne s'arrête pas là et propose une noise complexe, nerveuse et décalée !!!



Voix vocodée, polyrythmies, jeu de guitare "tordu", clochettes, xylophone... Tous ces éléments s'accordent en un délire afro-post-jazz-noise-neometal-RIO-math-rock !!! Bref, ça part dans tous les sens tout en restant homogène, c'est raffiné tout en étant (modérément) brutal, c'est pointu tout en ne se prenant pas au sérieux...
Une petite anecdote à propos de Schnaak : A la fin du concert, lorsque je suis allé les féliciter (et acheter leur dernier album), leur première question fût "Was it fun ? I mean... Funny ?"... Je pense que ça résume bien l'état d'esprit du groupe !



En bref, encore une très bonne soirée programmée signée "Bureau détonnant" !!!
PS : Désolé pour les photos... Cette soirée aura essuyé les plâtres de mes premiers essais de photo à l'argentique avec un appareil tout manuel... Qui plus est, les tirages ont été numérisés sur un scanner qui s'est révélé poussiéreux... Je ferais mieux la prochaine fois !!! ;)

moTTo : les dernières chroniques concerts

moTTo + Mombu en concert

moTTo + Mombu par Mystic Punk Pinguin
L'Embobineuse - Marseille, le 05/12/2012
Nouvelle soirée à l'Embobineuse, salle que j'ai le plus fréquenté cette année avec la Machine à Coudre, un mercredi soir, après une permanence syndicale. Changement d'ambiance... La suite

Statonnells + Tonnerre Mécanique + David Merlo + Motto + ... (festival noise) en concert

Statonnells + Tonnerre Mécanique + David Merlo + Motto + ... (festival noise) par Pirlouiiiit
le No! - Marseille, le 25/02/2012
De retour de l'Archange où nous avons vu Fifi Rubato nous arrivons au No! pensant que la fête bat son plein. En effet une grosse vingtaine de groupes étaient annoncé pour une... La suite

Zeus! + Motto en concert

Zeus! + Motto par Mystic Punk Pinguin
Enthropy - Marseille , le 11/01/2011
Nouvelle soirée pour la toute jeune, et décidément très active, asso le Bureau détonnant, organisatrice de concert noise sur Marseille depuis septembre 2010. Et preuve que sa... La suite

La Machine à Coudre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite

Moondawn + Sirius Void + Moon Rã en concert

Moondawn + Sirius Void + Moon Rã par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 16/02/2018
Une absence totale d'illustrations, et un retard phénoménal à l'allumage, vont me permettre de faire seulement une chronique sans doute un peu light. Pas question pourtant de ne... La suite