Accueil Chronique de concert Les Robertes + Heymoonshaker
Mardi 15 octobre 2019 : 13867 concerts, 25717 chroniques de concert, 5267 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Robertes + Heymoonshaker

Les Robertes + Heymoonshaker en concert

Akwaba - Chateauneuf de Gadagne 2 Novembre 2013

Critique écrite le par

Ce soir-là, direction l'Akwaba, petit lieu très sympathique, dans le Vaucluse. Ce lieu est niché dans Châteauneuf de Gadagne et accueille souvent des petites perles. La programmation est bien attrayante. En entrant dans la salle de concert, je constate que la salle a été refaite. Les murs, et je pense aussi la scène, ont l'air d'avoir été mis à neuf. Bonne chose je pense, même si l'ancienne scène était bien roots et sonnait très bien aussi.

Ce soir c'est avec deux artistes que l'on a rendez-vous. En premier, il y aura Les Robertes suivies de Heymoonshaker. Malgré le froid qui se fait sentir, la salle est ce soir bien remplie. Le concert commence un peu en retard, mais cela n'empêche en rien le plaisir de la découverte. Je vois apparaître sur scène un groupe qui, dès les premières notes sonne très rock, limite punk. Ce sont les Robertes...



La chanteuse a pas mal de charisme, il faut bien le reconnaître, le tout envoie du bois comme on dit, ça balance. Le problème pour moi est que je ne trouve aucune ligne directrice dans tout cela. Il y a peu d'originalité. Il y a une basse, une guitare, une batterie, une chanteuse. Chacun d'eux joue très bien, le tout est carré, mais je ne trouve rien d'original à ce qui a pu se faire ou se fait encore.



Je n'ai trouvé aucune mélodie qui se retienne facilement dès la première écoute ; (je ne dis pas qu'il n'y a pas de mélodie, mais le tout sonnant parfois un peu brouillon, on a du mal à percevoir la chose).



Il faut bien que je reconnaisse que je ne suis pas un adepte de musique punk rock dans ce style là, mais le tout étant joué toujours à burne, aucune nuance ne vient ressortir de là et le tout sonne un peu plat au final. Je ne pense pas que gueuler sur la scène pendant tout un set, (et c'est un art de gueuler), amène quelque chose, sauf si on gueule parfois et à bon escient .



Donc pour cette première partie des Robertes, on peut dire qu'il y a certes beaucoup d'énergie dans ce groupe, mais qu'il est tout le temps mis en avant, et qu'à force, on s'y perd.



Je n'ai pas accroché, et apparemment, je n'ai pas été le seul, car j'ai pu voir dans le public pas mal de gens qui sortaient au ¾ du set. Mais bon, chacun ses gouts !



Si on aime le style qui balance au taquet sans cesse, on peut aller les découvrir sans hésiter sur le site concertandco.com...





Pour la suite, on découvre le groupe Heymoonshaker. C'est un duo basé en Suède, qui, contre toute attente s'est formé en Nouvelle Zélande ; ce duo est composé de Andrew Balcon à la guitare et à la voix, et de Dave Crowe qui fait du beat box. Côté album, ils ont sorti deux albums : l'un en 2012 qui s'appelait Beatbox Blues et ensuite Shakerism qui est sorti en mars 2013, album qu'ils défendront en grande partie ce soir-là.



Sur scène, le duo est très impressionnant. La scène est pratiquement vide car ils ne sont que deux sur scène mais, chacun d'eux joue un rôle essentiel pour créer cet équilibre précaire et si solide à la fois. Dave Crowe démarre d'entrée avec un rythme bien complet, refaisant avec seulement sa bouche une grosse caisse, une caisse claire, un hit-hat ; si on ferme les yeux, on s'y laisse prendre !



Ensuite vient cette guitare avec un son très blues, très gras, limite crade et ainsi que la voix d' Andrew Balcon qui est une puissance hallucinante et cassée ! Un duo vraiment particulier.



On pourrait croire qu'avec seulement deux personnes sur scène le tout sera très monotone, que l'on va vite se lasser, hé bien pas un brin !!
Les chansons de Heymoonshaker sonnent très bien : les mélodies se retiennent aisément, et le duo sait faire monter la pression en jouant sur les nuances, les interprétations ; même les moments calmes sont intenses.



Vers les 2/3 du concert, Dave le beatbox humain , demandera au public de fermer les yeux, et de se laisser porter par seulement sa voix. Ce fut impressionnant ! Il démarra par un son de moteur de voiture, l'allure accélère, et ensuite arrive un rythme bien soutenu faisant sentir la vitesse, l'intensité du moment. Il continua ainsi pendant bien 10 minutes. Mais 10 minutes les yeux fermés, n'étant pas lassé de cela, ce fut à la fois très court et très long aussi. A noter un petit problème technique au niveau des câbles de la guitare d' Andrew mais pendant qu'il réparait cela, Dave a fait le show nous montrant ses talents de beat box humain .



Sur Ten letter word , la voix d' Andrew Balcon est très puissante. Ce titre est aisément reconnaissable, la mélodie est typiquement un blues, qui est à la fois crié et chanté. Pour moi c'est une performance que l'on doit reconnaitre, et toujours, si on ferme les yeux on ne croirait pas qu'il s'agit d'un homme, mais d'une vraie batterie qui l'accompagne. Certains titres me font aussi penser à de très vieux standards de blues joués par Robert Johnson ; par exemple Cream F Feeling joué je pense avec une guitare style dobro demi caisse, fait vraiment penser aux vieilles guitares d'époques avec peu de basses. Les connaisseurs savent de quoi je parle.



Pour les aficionados du blues et du beatbox, je vous conseille fortement d'aller découvrir ce duo qui a d'ailleurs encore quelques dates en France tout le mois de Novembre (pour les Sudistes, ils repassent le 21 Novembre 2013 sur Aix en Provence ! )

Allez consulter le reste de leur tournée www.concertandco.com !

Heymoonshaker : les dernières chroniques concerts

Heymoonshaker en concert

Heymoonshaker par Lionel Degiovanni
Poste à Galène, Marseille, le 08/10/2015
Ce soir, direction le Poste à Galène pour revoir un groupe que j'avais découvert il y a quelques années lors du Paléo Festival. Il s'agit de Heymoonshaker... Avant de... La suite

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) en concert

Soundgarden, Magic Numbers, Birth Of Joy, Connan Mockasin, St. Paul and the Broken Bones, Royal Blood, Lyenn, Lee Fields, Warpaint, Dum Dum Girls, Johnny Winter, Heymoonshaker, Lys, Lo'Jo, Superpoze, Ume, Hospital Ships... (Festival South By Southwest - SXSW 2014) par Keeponrocking
Austin, Texas, le 15/03/2014
Mardi 11 mars 2014 : Premier jour du festival musical pour ce SXSW 2014. La ville d'Austin, Texas, est déjà bondée depuis plusieurs jours, prise d'assaut par le... La suite

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines  en concert

Paléo Festival 2013 : Neil Young & Crazy Horse + Alt-J + Mermonte + Phoenix + Lou Doillon + Palma Violets + Heymoonshaker + Sophie Hunger + The Lonesome Southern Comfort Company + Mama Rosin + Les clandestines par Lionel Degiovanni
Paléo festival - Nyon (Suisse), le 23/07/2013
Pour démarrer cette chronique du 38ième Paléo Festival de Nyon, évoquons tout d'abord quelques chiffres... Paléo a vu sa première session en 1976 et depuis, Paléo a accueilli 5... La suite

The Hub + John Fairhurst band + Heymoonshaker en concert

The Hub + John Fairhurst band + Heymoonshaker par Julyzz
Le Divan du Monde, Paris, le 29/05/2013
La queue est interminable ce soir devant le Divan du Monde qui accueille les Heymoonshaker. Mais il faudra patienter 2 premières parties avant de les retrouver. La suite

Les Robertes : les dernières chroniques concerts

Elektrolux + Les Robertes en concert

Elektrolux + Les Robertes par Ysabel
Café Julien - Marseille, le 15/03/2012
C'est une première pour moi ce soir que d'assister à un concert au Café Julien, qui n'était jusqu'à présent que le Bar de l'Espace Julien à mes yeux. On s'installe donc et assez... La suite

les Robertes + Elektrolux en concert

les Robertes + Elektrolux par Pirlouiiiit
Café Julien - Marseille, le 15/03/2012
Échappé sans regrets du concert de Orelsan et MOH au Cabaret Aléatoire je pédale au plus vite pour tenter de choper au moins la fin du set de Elektrolux au Café Julien. Et en... La suite

Viva and The Diva + Les Robertes + Juliette Dragon en concert

Viva and The Diva + Les Robertes + Juliette Dragon par Flag
Akwaba - Chateauneuf de Gadagne (84), le 30/04/2011
La soirée à l'Akwaba s'annonçait particulière sur le papier. Le petit côté "les filles prennent les commandes" promettait d'être intéressant avec une affiche bien loin d'être... La suite

Akwaba - Chateauneuf de Gadagne : les dernières chroniques concerts

Catfish + Kcidy en concert

Catfish + Kcidy par Lionel Degiovanni
Akwaba - Avignon, le 07/03/2015
Ce soir, départ pour le concert dans un lieu bien sympathique, l' AKWABA ! Je vais revoir ou plutôt redécouvrir CATFISH que j'avais pu découvrir lors du Paléo festival l'été... La suite

Kaly Live Dub - Ashkabad en concert

Kaly Live Dub - Ashkabad par Ysabel
Akwaba - Châteauneuf de Gadagne, le 01/02/2014
Ce soir, ce sont nos retrouvailles avec L'Akwaba ! Non pas que nous l'ayons boudé volontairement pendant cette année 2013 qui vient de s'achever, mais plutôt parce que ça c'est... La suite

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound en concert

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 16/03/2013
Soirée organisé par Korodjo c'est la Faites Sans OGM. Tout le weekend, des débats, des ateliers autour de cette problématique on ne peut plus d'actualité. Et pour animer nos petits... La suite

Body/Head + Das Simple en concert

Body/Head + Das Simple par Mai-lan
Akwaba - Châteauneuf de Gadagne, le 23/09/2012
Des autres on a jamais cessé d'entendre parler. On savait Thurston Moore de nouveau aux prises avec ses délires adolescentesques, Lee Ranaldo libéré de Sonic Youth, plus présent... La suite