Accueil Chronique de concert Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé)
Mardi 19 mars 2019 : 10966 concerts, 25402 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.

Chronique de Concert

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé)

Stéphane Belmondo trio + Rhoda Scott (Jazz à La Coopé) en concert

La petite Coopé, Clermont Ferrand 14 décembre 2017

Critique écrite le par



La soirée s'annonce belle ce jeudi 14 décembre, tout juste assombrie par un vieux schnock râlant bêtement et méchamment auprès de la vendeuse de billets parce que "vous comprenez, il n'y pas de places assises, que c'est inadmissible et que patati et que patata... ". L'envie de lui dire que le Jazz est une musique vivante même si une partie de son public l'est de moins en moins... Mais bon je garde cela pour moi, respire un bon coup et entre dans cette Coopérative de Mai dont la programmation Jazz me permet encore une fois de fouler le sol. Ce soir, deux univers bien différents, Stéphane Belmondo et Rhoda Scott...



Stéphane Belmondo, trompettiste français de renommée mondiale (et qui n'est pas le fils de ...) arrive sur scène accompagné de Jesse Van Ruller à la guitare et de Thomas Bramerie à la contrebasse. Lunettes de soleil sur le nez, foulard autour du coup, juché sur un tabouret de bar, il nous offre ce soir un petit voyage autour de l'immense Chet Baker.



Le jeune Stéphane, qui a eu la chance de rencontrer et de jouer avec cet artiste immense qui, lui, a eu la malchance de vivre dans l'ombre dévorante de Miles Davis, en a été profondément marqué. Il a enregistré en hommage à Chet un album nommé simplement "Love for Chet" dont il nous livre ce soir un certain nombre de morceaux. Alternant morceaux à la trompette et au bugle, Belmondo et les deux virtuoses l'accompagnant, nous offrent un concert de haute volée, d'une grande classe, avec parfois une profonde émotion (étaient-elles là pour cacher celle-ci ces lunettes de soleil?).



"You can't go home again" dédicacée à l'amour sur toute la planète, "Love for sale" célèbre titre de Cole Porter, joué aussi en son temps (1957) par les deux monstres sacrés qu'étaient Miles Davis et John Coltrane, mais aussi par Chet en 1977. "La chanson d'Hélène", composée en 1969 par Philippe Sarde pour le film "Les choses de la vie ", chantée à l'époque par Romy Schneider, est l'occasion pour le maître de cérémonie de nous annoncer la réjouissante nouvelle de sa future collaboration avec ce compositeur.



Ce concert, trop court, terminé, il est temps de laisser place à Rhoda Scott et son Lady quartet ; il est temps aussi aux techniciens de la coopérative de Mai de déplacer l'orgue Hammond et ses deux cabines Leslie... Rhoda Scott, légende bientôt octogénaire de l'orgue Hammond évolue depuis quelques temps avec une formation 100 % féminine, ce qui est suffisamment rare pour être remarqué, et à 75% française ! Ce Lady Quartet, qui défend ici son second album "We free queens" est composé de Scott à l'orgue Hammond, Sophie Alour au saxophone ténor, Géraldine Laurent au Saxophone alto et Julie Saury à la batterie.



Le registre proposé par ce quatuor est différent de celui du trio précédent. Nous sommes ici dans un jazz plus classique, basé sur le groove, la soul, le swing. Les pieds nus de Rhoda S. se chargeant de donner un rythme monstrueux, un groove implacable, des basses profondes aux titres joués. Elle pourrait être la maman, voire la grand-mère des musiciennes qui sont avec elle sur scène, et ceci se ressent dans les regards échangés, pleins de douceurs, de bienveillance, de tendresse. Pleine d'humour et parlant parfaitement français, Rhoda intervient entre chaque titre dont une très grande partie sont issus du dernier album "Valse à Charlotte", "We free queens", "Joke" et ont été composés par Géraldine Laurent ou Sophie Alour. Une reprise de Charles Trénet, "Que reste-t-il de nos amours?", dont un extrait était apparu déjà dans un des chorus de Stéphane Belmondo sera faite avec une Sophie Alour pleine d'émotion et de sensualité au saxophone.



Le quatuor est ensuite rejoint sur scène par Stéphane Belmondo et Jesse van Ruller pour jammer sur une composition de Sophie Alour. Même si les deux univers sont éloignés, le talent de ces 6 musiciens et plus particulièrement de cet incroyable guitariste qu'est Van Ruller donnera à ce titre une belle couleur et pour nous un agréable moment d'échange musical. La soirée se termine sur une reprise endiablée du "What I'd say" de Ray Charles, pendant lequel Julie Saury se chargera de faire chanter le public. Et puis, Rhoda Scott quitte la scène et s'en va clopin clopant, soutenue par deux jeunes personnes pour aller signer quelques disques, rappelant au passage que le jazz est une musique vivante, joyeuse, faite pour échanger et pour faire bouger les pieds au moins autant que les siens sur les pédales de son orgue...



Photos : Yann Cabello www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Stéphane Belmondo : les dernières chroniques concerts

Henri Florens, Stéphane Belmondo, Thomas Bramerie feat. Lionel Belmondo, John Massa  en concert

Henri Florens, Stéphane Belmondo, Thomas Bramerie feat. Lionel Belmondo, John Massa par pirlouiiiit
Le JAM, Marseille, le 14/09/2018
Ce soir je me réjouissais à l'idée d'aller à la Fiesta .. Revoir Massilia Sound System, la Cumbia Chicharra, découvrir Jeanne Added sur scène ... et puis finalement fini le... La suite

Stéphane Belmondo & Henri Florens en concert

Stéphane Belmondo & Henri Florens par Pirlouiiiit
Le JAM, Marseille, le 06/04/2018
Lorsque j'habitais sur le cours Franklin Roosevelt j'étais tout le temps fourré à la Meson. Maintenant que je suis repassé de l'autre côté de la Plaine je me rends plutôt au JAM... La suite

Aldo Romano Palatino + Francesco Bearzatti Tinissima : Jazz à Porquerolles en concert

Aldo Romano Palatino + Francesco Bearzatti Tinissima : Jazz à Porquerolles par Mardal
Fort Saint-Agathe, Porquerolles., le 13/07/2012
Jazz à Porquerolles commence pour tous les festivaliers par une traversée en bateau, passage initiatique, mise en condition, préalable nécessaire à un " ailleurs " musical. Nous... La suite

Henri Florens Invite Stéphane Belmondo (Festival Jazz Sur La Ville) en concert

Henri Florens Invite Stéphane Belmondo (Festival Jazz Sur La Ville) par Mcyavell
La Mesón - Marseille, le 18/10/2009
Après Olivier Temime hier (excellents échos de sa prestation), Henri Florens Trio invite Stéphane Belmondo. La Mesón en est à nouveau le théâtre pour l'avant-dernière soirée de... La suite

La petite Coopé, Clermont Ferrand : les dernières chroniques concerts

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) en concert

The Schizophonics + Yak + Howlin' Jaws (Les Nuits de l'Alligator 2019) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2019
Encore une belle soirée proposée par le festival itinérant Les Nuits de l'Alligator ! Et, pour une fois, les vieux rockers prétentieux (et sourds) de la butte - le centre de... La suite

Brendan Perry (Dead Can Dance) en concert

Brendan Perry (Dead Can Dance) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/02/2019
Quel privilège d'assister au concert - à la fois envoûtant et surprenant - de Brendan Perry dans le cadre idéal pour communier avec un artiste du club de La Coopé ! En ce mardi... La suite

Warmduscher + Super Sympa en concert

Warmduscher + Super Sympa par Daddrock
Petite Coopé, Clermont-Ferrand, le 12/02/2019
Par quel bout musical commencer l'année ? On se dit qu'il sera difficile d'égaler une année 2018 ENORME. Les programmations des festivals 2019 sont toutes plus pathétiques les unes... La suite

Warmduscher + Super Sympa en concert

Warmduscher + Super Sympa par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 12/02/2019
Il est de bon ton de dire qu'il n'y a pas assez de trucs indé et rock 'n roll à La Coopé, mais quand il y a une belle affiche avec un groupe pas très connu ou peu consensuel comme... La suite