Accueil Chronique de concert Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps)
Vendredi 21 juillet 2017 : 11563 concerts, 24533 chroniques de concert, 5165 critiques d'album.

Chronique de Concert

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps)

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps) en concert

Théatre du Gymnase - Marseille 7 Mars 2017

Critique écrite le 08 mars 2017 par Fred Boyer

Téâtre du Gymnase by Pirlouiiiit 07032017

En tant qu'abonné de longue date à Télérama, nous ne pouvions pas, quelques semaines après le concert de Benjamin Biolay, résister à l'appel du cliché, et ne pas aller voir Vincent Delerm. D'autant que j'en gardais un excellent souvenir après l'avoir vu il y a une douzaine d'années, et que j'essayais depuis de retourner le voir, sans succès, nos agendas personnels n'arrivant plus à se synchroniser Vincent et moi.

Orchestre de Mandolines by Pirlouiiiit 07032017

C'est donc plein d'espoir que nous nous rendons ce soir au Théâtre du Gymnase pour ce spectacle. Habitués aux salles de concerts "traditionnelles", l'arrivée dans ce beau théâtre nous procure comme à chaque fois un petit moment de sidération. Cet écrin magnifique, à la fois intimiste par sa jauge et grandiose par sa décorations nous place d'emblée dans de bonnes dispositions, et nous installe dans l'idée que ce que nous allons voir ce soir ne peut se résumer à un simple concert.

Orchestre de Mandolines by Pirlouiiiit 07032017

En guise d'amuse bouche, la soirée commence par un petit récital à la mandoline donné par de jeunes élèves du conservatoire. Très beau moment, c'est agréable de voir des petits mioches lancés dans une activité qui peut sembler aussi anachronique, et s'y coller sérieusement.

Adrien Soleiman by Pirlouiiiit 07032017

Arrive ensuite la véritable première partie : Adrien Soleiman. Alors autant ne pas faire durer le suspense : je n'ai pas trop aimé.
A sa décharge, je tiens à préciser que c'est un exercice extrêmement périlleux que d'ouvrir pour un concert dans ce registre là : chanson française, seul sur scène, piano voix. Quand on est dans un registre plus pop/rock, il est plus facile d'emporter l'adhésion du public en imposant du rythme et des mélodies faciles à appréhender, et un anglais qui peut servir à masquer la pauvreté éventuelle de certains textes ou thématiques.

Adrien Soleiman by Pirlouiiiit 07032017

En chanson française, pas d'artifice possible, on est face à un public qui comprends parfaitement ce que vous dites, et devant lequel vous devez assumer totalement votre style. Les meilleures expériences que j'ai eu dans ce domaine ont eu lieu quand l'artiste imposait d'entrée une connivence avec le public avec de l'humour. Au final quand vous arrivez à mettre les rieurs de votre côté, vous pouvez créer une accroche entre le public et votre univers. Malheureusement, le pauvre Adrien Soleiman n'y est pas arrivé. Sympathique mais l'air timide, il a déroulé une poignée de chansons pas très bien servies par une orchestration piano/voix et des paroles pas toujours très inspirées, et des thématiques souvent déjà vu (en mieux) ailleurs.

Adrien Soleiman by Pirlouiiiit 07032017

Le pauvre n'a même pas réussi à réchauffer l'ambiance avec une reprise quelconque d'"Ella elle l'a" de France Gall. Dommage, d'autant que depuis j'ai quand même écouté l'album, et que ses chansons sonnent mieux avec une production plus riche.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

Rapide changement de plateau, et Vincent Delerm peut entrer sur scène vers 21h20. Ce qu'il faut dire en préambule, qui m'avait marqué la première fois que je l'ai vu, et qui a encore sonné comme une évidence cette fois, c'est que le terme "concert" n'est pas le plus adapté à son spectacle. On est plus devant une sorte de création musicale et théâtrale, avec une mise très riche, et d'une grande précision.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

Et c'est d'ailleurs très marquant, et ce qui rend ces moments uniques : Vincent Delerm est toute la soirée sur un fil très ténu, entre ambition de spectacle total d'un coté, minimalisme et intimisme de l'autre. Minimalisme car ils sont seulement deux sur scène, Vincent au piano (la plupart du temps) et un multi instrumentiste (clavier, programmations, trompette), et qu'il joue toute la soirée de cette proximité avec le public, demandant quelles chansons celui ci veut entendre, lui faisant faire des coeurs, se livrant avec énormément d'humour sur les petits moment de la vie ou de sa jeunesse.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

Et de l'autre côté, on a affaire à un spectacle total. La scène est partagée en deux plans séparés par un écran plus ou moins opaque selon l'éclairage. Vincent Delerm est au premier plan (en général), et son musicien au second. Ce second plan abritant aussi un système d'éclairage très spectaculaire, et l'écran servant de support pour des projections, même lorsque l'éclairage le rend totalement diaphane. On peut avoir alors l'illusion incroyable que des images ou des mots se matérialisent littéralement dans l'air.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

Ce dispositif permet la mise en place de moments parfois désopilants (lorsqu'il explique le "making of" de "Le coeur des volleyeuses bat plus fort pour les volleyeurs") mais aussi très souvent émouvants (lors un hommage à Leonard Cohen par exemple, ou lors d'une suite de gros plan sur les visage des "filles de 1973"). Musicalement c'est magnifique, le fait de n'avoir que deux musiciens sur scène n'empêche pas les orchestrations d'être souvent très riches, et, contrairement à sa réputation (partiellement méritée au début de sa carrière), Vincent Delerm est un excellent chanteur.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

Le côté "cinématographique" de son univers est également bien présent, illustré par quelques projections d'extraits de films venant enrichir certains morceaux, mais surtout par une magnifique utilisation de la technique dramaturgique du "fusil de Tchekov" (autrement appelé "préparation/paiement") lorsqu'une projection en fin de concert vient illustrer et rappeler de nombreux petits élément mentionnés plus tôt dans un spectacle qui, en plus d'être très mis en scène, se révèle alors aussi très "écrit". Vous l'avez deviné, ce concert a été pour moi un moment magique. Est-ce une question générationnelle, mais j'ai été vraiment touché par ce qui m'est apparu être un thème très prégnant dans ce spectacle, mais aussi au final dans sa discographie.

Vincent Delerm by Pirlouiiiit 07032017

C'est cette idée, que lorsqu'on arrive à un certain âge, qu'on a évolué, on puisse se poser la question de son identité profonde.
Qui est on vraiment au fond? Ce jeune adulte qui se la collait en boite (comme dans la chanson "Hacienda")? Ce collégien à qui une copine disait "tu comprends pas"(les filles de 1973)? Cet enfant qui faisait du vélo avec sa grand mère ("la dernière fois que je t'ai vu")? Ou cet homme qui va déclarer un enfant à la maternité ("Le garçon")? Parmi toutes ses identités successives, qui est on vraiment au fond? Cette question, probablement sans réponse, posée avec pas mal de nostalgie, de tendresse, et un peu d'humour, m'aura sauté aux yeux ce soir là. Et risque de me hanter encore quelque temps après cette magnifique soirée.

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Vincent Delerm by Pitlouiiiit 07032017 - 589


Festival Avec Le Temps : les dernières chroniques concerts

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) en concert

Charlie O. + La Maison Tellier + Petit Fantôme (Festival Avec le Temps / Gravitations) par Pirlouiiiit
Espace Montevideo, Marseille, le 12/03/2017
Cette année le festival Gravitations couplé avec la presque fin de celui de Avec le Temps tombe en même temps que le Ccarnaval de la Plaine. Il a plu, ce matin mais ça n'a pas... La suite

Cléa Vincent + The Pirouettes (Festival Avec Le Temps) en concert

Cléa Vincent + The Pirouettes (Festival Avec Le Temps) par Sami
Poste à Galène, Marseille, le 11/03/2017
Après l'excellent concert de Pépite et Requin Chagrin à la Meson, on rejoint le poste à galène pour une soirée qui affiche également complet. Timing quasi parfait entre la... La suite

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) en concert

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) par Sami
Meson, Marseille, le 11/03/2017
Carton plein pour ce samedi avec deux belles affiches pour les amateurs de pop encore une fois à guichets fermés. Avant les rafraîchissants Cléa Vincent et The Pirouettes au Poste... La suite

Frànçois and The Atlas Mountains + Radio Elvis + Fishbach (Festival Avec Le Temps) en concert

Frànçois and The Atlas Mountains + Radio Elvis + Fishbach (Festival Avec Le Temps) par Sami
Espace Julien, Marseille, le 10/03/2017
Le festival "Avec Le Temps" continue, avec toujours deux groupes et une chanteuse qui ont fait l'actualité médiatique de ces dernières semaines. Fishbach était en couverture... La suite

Vincent Delerm : les dernières chroniques concerts

Vincent Delerm en concert

Vincent Delerm par missaquitaine
Bataclan, Paris 11e, le 04/07/2009
Extraordinaire concert de Vincent Delerm au Bataclan, à Paris !!! quel spectacle ! Comme toujours avec Monsieur Delerm, le public parisien a eu droit à de la poésie, à des... La suite

Vincent Delerm en concert

Vincent Delerm par Pirlouiiiit
Opéra de Marseille, le 17/11/2004
Ce soir je découvrais pour la première fois cet artiste dont le Dazuntski (pourtant plutôt fan de pop anglaise) me vantait le talent depuis si longtemps. J'arrive avec une certaine... La suite

Vincent Delerm + Marc Gauvin en concert

Vincent Delerm + Marc Gauvin par prune
les Arcs Queven, le 15/05/2009
Vincent Delerm a beaucoup de talent, ce n'est pas une nouvelle. Le spectacle que j'ai vu ce soir m'a enchantée : son univers personnel qui est en partie lié avec le cinéma... La suite

Vincent Delerm par Lazyzanie
La Cigale, Paris, le 24/11/2006
C'est Peter Von Poehl - avec lequel Vincent Delerm a réalisé Les Piqûres d'Araignées en Suède - qui faisait la première partie. Je suis arrivée en retard (peut-être 20 minutes) et lorsque j'ai aperçu ce jeune homme frêle à la voix... singulière, j'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'une femme ! Je ne le connaissais pas et, à vrai dire, j'étais... La suite

Théatre du Gymnase - Marseille : les dernières chroniques concerts

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain) en concert

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain) par the VaccuoPilot
Théâtre du Gymnase - Marseille, le 10/12/2010
Hubert Colas est-il Belge ? En 2002, je me retrouvais en plein cœur de la Vieille Charité, premier gradin, face à "Blush", dernière création de l'Ultima Vez, la compagnie... La suite

Henri Texier Strada Quintet en concert

Henri Texier Strada Quintet par Mcyavell
Théâtre du Gymnase - Marseille, le 06/03/2010
C'est un peu la soirée des premières ce soir : Marseille Concert organise avec Henri Texier Strada Quintet son premier concert de jazz. Henri Texier a joué pour la première... La suite