Accueil Chronique de concert Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain)
Samedi 5 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain)

Le Livre d'Or de Jan (feat. Oh! Tiger Mountain) en concert

Théâtre du Gymnase - Marseille 10 décembre 2010

Critique écrite le par

Théâtre du Gymnase by Pirlouiiiit 09122010

Hubert Colas est-il Belge ?
En 2002, je me retrouvais en plein cœur de la Vieille Charité, premier gradin, face à "Blush", dernière création de l'Ultima Vez, la compagnie de danse de Wim Vandekeybus, plus attiré par une B.O signée David Eugène Edwards que par la promesse d'un spectacle de danse contemporaine réputé plus ou moins déviant. Je prenais alors une claque de celles qui marquent, vierge de ces nouveaux univers chorégraphiques où tout ce que j'avais rangé à la hâte dans la catégorie des spectacles élitistes, ronflants et dédaigneux pouvait soudainement voler en éclat au profit d'une destruction méticuleusement violente des codes de bienséance.

Le Livre d'Or de Jan by Pirlouiiiit 09122010

En bref, je découvrais cette année-là que la danse avait aussi ses punks, et qu'en l'occurrence, je venais de me faire asseoir par des punks danseurs belges : en vrac, je découvrais qu'on pouvait démarrer des spectacles de danse par une fellation pratiquée en direct, qu'on pouvait y passer des grenouilles vivantes au mixer avant de les boire, qu'on pouvait mettre en laisse des femmes hystériques en leur bloquant les cheveux avec des parpaings, que des danseurs pouvaient être petit(e)s, gros(ses), laid(e)s, et fascinants de grâce et de violence, que le metteur en scène pouvait se mettre à se dandiner de façon ridicule en pantalons de velours au beau milieu de son propre spectacle comme si de rien n'était, bref, j'étais violenté, agressé, amusé, effrayé, scié, ébahi, et viscéralement séduit par cette explosion de vie où tout ce qui m'était jeté à la face me régalait sans demi-mesure.

Théâtre du Gymnase by Pirlouiiiit 09122010

Des décors (un mur de pans de cyclo sur lequel étaient projetés de saisissantes images de vagues, de cascades ou de champs, à travers lequel bondissaient les danseurs sans prévenir, dans une sorte de rage téméraire proche de l'inconscience) à la gestuelle, sans bien sûr ignorer la féerique et sublime musique du leader des 16 Horse Power, je tombais en dévotion totale pour cette discipline qu'il fallait toujours appeler "danse", mais qui, pour moi, venait de revêtir une toute autre dimension, celle de l'Art Total.

Le livre d'or de Jan by Pirlouiiiit 09122020

Ce vendredi soir, je viens de remonter la Canebière au pas de course dans une température polaire et à peine le temps d'aller difficilement uriner encore engoncé dans mes vêtements glacials, je me retrouve debout dans le noir à l'orchestre du Gymnase pour voir Mathieu Poulain, (also know as Oh ! Tiger Mountain) entamer "Le Livre d'Or de Jan" de la Cie Diphtong d'Hubert Colas avec "Do Without", guitare étincelante derrière un mur en verre, volume sonore au plus bas.

Le Livre d'Or de Jan by Pirlouiiiit 09122010

Tout au long des 2 heures 15 de spectacle, je ne peux m'empêcher de retrouver intactes, comme une madeleine de Proust, ces mêmes sensations proto-belges toutes à l'identique enfouies en moi depuis 8 ans ; j'étais ici plus attiré par la B.O de Oh ! Tiger Mountain que par la promesse d'une pièce de théâtre contemporaine plus ou moins déviante. J'ai pris une autre claque, pareillement vierge de ces nouveaux univers théâtraux où tout ce que j'avais rangé à la hâte dans la catégorie des scansions élitistes, ronflantes et dédaigneuses pouvait soudainement voler en éclat au profit d'une destruction méticuleusement violente des codes de la noble comédie.

Le Livre d'Or de Jan by Pirlouiiiit 09122010

En bref, je découvre ce soir là que le théâtre a aussi sa no-wave, et qu'en l'occurrence, je viens de me faire asseoir par des antidandys travaillant cette fois à quelques mètres de chez moi, dans ma propre ville : en vrac, je découvre qu'on peut me tenir en haleine avec de très longs monologues sibyllins sans que je ne m'emmerde, qu'on peut y intercaler des vidéos de CosPlay de lapin géants rappant des carottes avec force râles de jouissance, enchaîner des concours de chutes de chaise pliante avec des casques de moto, qu'on peut rire de femmes inquiétantes, que des comédiens peuvent encore se mettre à poil sans que je trouve ça nul ou rasoir ou facile bref, je suis passionné, attentif, touché, emporté, fiévreux, et viscéralement séduit par ce déversoir existentialiste où tout ce qui m'est conté me parle.

Oh! Tiger Mountain by Pirlouiiiit 09122010

Des décors (un mur de verre qui sépare, entremêle et brouille les réalités et les unités) à la gestuelle (successions de non-performances qui forcent le respect), sans bien sûr ignorer la féerique et sublime musique de Mathieu Poulain, loner folkeux douloureusement charismatique, je tombe en pamoison pour cette discipline qu'il faut encore probablement appeler "théâtre", mais qui, pour moi, revêt une nouvelle fois la dimension d'un Art Total.

Le Livre d'Or de Jan by Pirlouiiiit 09122010

De deux choses l'une. Ou je ne sors définitivement pas assez et suis victime du syndrome du "provincial qui découvre les néons", m'esbaudissant comme un Ugolin dès que je trouve bien quelque chose qui ne se passe pas dans une salle de concerts, soit un hasard chanceux me met sur la route de très bons spectacles dès lors que je tente d'explorer des disciplines qui ne m'attirent pas de prime abord.

Le Livre d'Or de Jan by Pirlouiiiit 09122010

Du coup, je ne vais surtout pas prendre le risque d'aller en voir davantage.
La cadence me va. Se sentir vraiment vivant de temps en temps, ça suffit largement.
On prévient beaucoup, sinon : vivre tue.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :

> Réponse le 13 décembre 2010, par Pirlouiiiit

Amusant que le VaccuoPilot commence sa chronique avec son souvenir de Blush car même si je n'ai pas eu la chance de voir ce spectacle là, le premier que j'ai vu de Wim Vandekeybus (c'était une sorte de best-of au Festival de Marseille) et pour les même raison (la BO) m'avait laissé les même impressions (même sans fellation et sans grenouilles). Amusant car j'allais en parlé dans la chronique du Livre d'Or de Jan ... mais comme j'ai lu sa chronique avant cela change complètement la forme (pas le fond je pense) de ce que je voulais écrire et qui prendra donc la forme d'une réponse à sa chronique. Je suis venu ce soir avec des échos plus que mitigés sur le spectacle de ce soir (jeudi pour moi) de la part de gens qui l'avaient vus mardi, et qui avaient doublement regretté de s'être...  La suite | Réagir


Oh! Tiger Mountain : les dernières chroniques concerts

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain en concert

Yeah! Ghost of Christmas KinG Oh! Tiger Mountain par Lumak
La Mesón, Marseille, le 22/04/2016
La Mesón avait donné carte blanche à toute l'équipe du festival Yeah ! dont la 4ème édition débutera le 3 juin 2016 (cf : ici). Au début, il y a très peu de monde dans la... La suite

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... en concert

Microphone Recordings Party : Husbands + Nasser + Oh! Tiger Mountain + Kid Francescoli + ... par Phil2guy
L'Espace Julien- Marseille, le 05/12/2015
Le label phocéen Microphone Recordings investit ce soir l'Espace Julien avec des musiciens qui rencontrent en ce moment un certain succès dans le monde de l'électro rock made in... La suite

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) en concert

Oh Tiger Mountain, Nasser, Kid Francescoli, French 79, Johnny Hawaï (Microphone Recording Party) par Yann Usken
Espace Julien (Marseille), le 05/12/2015
Je n'ai jamais aimé la musique électronique ... Moi, j'aime le rock'n'roll crasseux, le delta blues, le garage, le folk, le punk ... La musique de l'âme, quoi ! Celle de la... La suite

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain en concert

Quetzal Snakes + Oh! Tiger Mountain par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 07/02/2015
De plus en plus de mal à tenir le rythme pour être honnête ... aussi quand j'ai vu que j'allais raté cette belle affiche au Poste à Galène, j'étais presque soulagé en pensant au... La suite

Théâtre du Gymnase - Marseille : les dernières chroniques concerts

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps) en concert

Vincent Delerm + Adrien Soleiman (Festival Avec le Temps) par Fred Boyer
Théatre du Gymnase - Marseille, le 07/03/2017
En tant qu'abonné de longue date à Télérama, nous ne pouvions pas, quelques semaines après le concert de Benjamin Biolay, résister à l'appel du cliché, et ne pas aller voir... La suite

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) en concert

Blues & Jazz Masters : Archie Sheep, Under Kontrol, Compagnie Nine Spirit (Carte Blanche à Raphaël Imbert) par Pirlouiiiit
théâtre du Gymnase, Marseille, le 07/12/2013
Il y a quelques mois j'en prenais plein la vue à ce même théâtre du Gymnase pour Heavens qui regroupait l(a quasi) intégralité de la Compagnie Nine Spirit et le Manfred quartet.... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Henri Texier Strada Quintet en concert

Henri Texier Strada Quintet par Mcyavell
Théâtre du Gymnase - Marseille, le 06/03/2010
C'est un peu la soirée des premières ce soir : Marseille Concert organise avec Henri Texier Strada Quintet son premier concert de jazz. Henri Texier a joué pour la première... La suite