Accueil Tous les festivals Les Femmes s'en Mêlent : les artistes en concert
Vendredi 15 décembre 2017 : 10981 concerts, 24777 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.
Les Femmes s'en Mêlent

Les Femmes s'en Mêlent

mars/avril 2018
France


Festival itinérant réservé aux artistes féminines. Nouvelle édition en 2017 avec encore une fois de nombreuses découvertes !

Les Femmes s'en Mêlent : vos critiques de concerts
Site

Les Femmes s'en Mêlent : le programme

Vendredi 16 Mars 2018

Despentes + ZËro + Dream Wife + The Pack A.d

19h La Machine du Moulin Rouge - Paris (75) PASS 2 jours au tarif exceptionnel de 35 €
Samedi 17 Mars 2018

Cata.pirata Dj Set + Reverie + Blimes Brixton + Kt Gorique + Pink Kink

21h La Machine du Moulin Rouge - Paris (75) PASS 2 jours au tarif exceptionnel de 35 €
Fin des concerts

Les Femmes s'en Mêlent : les dernières chroniques concerts 11 avis

Entretien avec Chloé Raunet du groupe C.A.R. à l'occasion de la parution de son album My Friend

Interview réalisée le 26 mars 2015, par Pierre Andrieu

Mars 2015

Entretien avec Chloé Raunet du groupe C.A.R. à l'occasion de la parution de son album My Friend

C.A.R. est le tout nouveau projet de l'ex chanteuse de Battant (groupe apprécié en concert au Printemps de Bourges 2009), la très craquante et méchamment douée canadienne Chloé Raunet, qui vient de sortir un excellent premier album - entre électro pop, New Wave, noise pop expérimentale et Post Punk - intitulé My Friend... Un album qu'elle défend vaillamment sur scène et qui devrait lui permettre d'obtenir une reconnaissance bien méritée. Favorablement impressionné par une de ses prestations live lors de sa tournée française de mars 2015, on a voulu poser quelques questions à la demoiselle, aimable et disponible, en plus d'être promise à des lendemains qui chantent... En anglais / in english ici / here... Tu peux nous raconter l'histoire du groupe C.A.R. ? C'est un projet solo ou tu es accompagnée par d'autres musiciens ? C.A.R. est un projet solo. J'ai écrit moi-même toutes les chansons de 'My Friend' à part quelques parties de l'instrumentation (batterie sur Sophomore & Angelina par Mark Kerr et guitare sur HIJK par Timothy J Fairplay), et j'ai tout enregistré dans mon home studio. Une fois les chansons composées, j'ai travaillé avec un arrangeur, Rupert Cross, pour les peaufiner. Ivan Smagghe était présent lors... Lire la suite

Alela Diane (Festival Les Femmes s'en Mêlent 2013)

Critique écrite le 01 avril 2013, par Lebonair

La Cigale, Paris 21 mars 2013

Alela Diane (Festival Les Femmes s'en Mêlent 2013) en concert

Depuis 1997, le festival Les Femmes s'en Mêlent célèbre la scène féminine indépendante. Concert unique parisien à ces débuts, l'évènement s'est étendu par la suite et au fil des années sur plusieurs soirées et plusieurs villes de France, de Belgique, de Suisse. d'Allemagne, d'Espagne et d'Angleterre. Dans le passé, Anaïs, Daphné, Emilie Simon, La Grande Sophie, Cat Power, Camille, Yelle, Moriarty, Feist ou encore le Prince Mîîaou ont marqué les esprits et l'histoire du festival. La 16ème édition s'est tenue du 19 au 29 mars 2013 dans plusieurs salles de l'hexagone. Aujourd'hui, le festival s'est définitivement ancré dans le paysage culturel en devenant un rendez-vous incontournable. Cette année, le groupe Pussy Riot fut mis en avant au cours d'une journée spéciale le 20 mars dernier. L'été 2012 fut marqué par la condamnation à deux ans de camp d'emprisonnement de trois jeunes filles du groupe russe Pussy Riot. Décision surréaliste qui a frappé ce collectif punk-rock féministe qui combat pour la liberté d'expression en organisant des performances artistiques et musicales non autorisées. Trente secondes de provocation dans une cathédrale de Moscou auront réussi à déclencher une véritable chasse aux sorcières. Forces... Lire la suite

Mirel Wagner + Ottilie [B] + Jesus is my Girlfriend

Critique écrite le 23 avril 2012, par Ysabel

La Gare - Maubec 30 Mars 2012

Mirel Wagner + Ottilie [B] + Jesus is my Girlfriend en concert

Le public de La Gare arrive tout juste dans la salle pour cette soirée spéciale Les Femmes S'en Mêlent, que déjà Mirel Wagner prend place sur la scène. Elle est seule, toute habillée de noir et je crois que je n'ai jamais vu personne s'installer aussi discrètement. Elle s'assoie, guitare sur les genoux et à peine sa voix commence-t-elle à s'élever, que le silence se fait de lui-même. Son set tout en douceur se compose principalement de magnifiques ballades folk, emplies d'une forme de nostalgie, mais sans réelle tristesse. Ses doigts parcourent les cordes de sa guitare avec beaucoup de grâce ... Un ange passe ... Et cet ange, c'est tout simplement sa voix. Elle est teintée de blues et Mirel l'utilise avec une sorte d'évidence, faite de beaucoup de douceur. Le public s'installe petit à petit, sans bruit, de peur de rompre la magie du moment. Lorsqu'elle chante ainsi les yeux clos, elle semble littéralement partie dans un autre monde. Sa musique nous enveloppe, nous transporte même et on a nous aussi envie de fermer les yeux pour nous laisser porter par elle. Quant à ses paroles d'amour, elle sont assez faciles à comprendre et elles touchent réellement au cœur. Quand commence Despear, on n'ose plus ni bouger, ni parler.... Lire la suite

My Brightest Diamond + Christine and The Queens (Festival Les Femmes S'en Mêlent 2012)

Critique écrite le 29 mars 2012, par Pierre Andrieu

L'Alhambra, Paris 29 mars 2012

My Brightest Diamond + Christine and The Queens (Festival Les Femmes S'en Mêlent 2012) en concert

Un concert éblouissant de classe et ébouriffant de versatilité, voilà ce qu'a offert Shara Worden aka My Brightest Diamond au public tout retourné - on le serait à moins devant pareille prestation ! - de l'Alhambra à Paris, à l'occasion du Festival Les Femmes S'en Mêlent... Certes l'on s'attendait à subir un choc émotionnel de très haute tenue mais à ce point là, non franchement, ce n'était pas possible de le prévoir ! Après être arrivée masquée et avoir exécuté quelques pas de danse évoquant le théâtre japonais, Shara Worden propose une première partie de concert où elle est accompagnée d'un très fin batteur et d'un ensemble de musiciens classiques très doués... Les perles du bouleversant dernier album de My Brightest Diamond, All Things Will Unwind sont alors égrainées avec une telle maitrise et un telle légèreté qu'il est absolument impossible de ne pas ressentir le grand frisson à chaque morceau... On pense à une synthèse divinement gracile entre Jeff Buckley, Edith Piaf, Sufjan Stevens, Antony and the Johnsons et la musique classique. C'est à la fois d'une grande virtuosité vocale et musicale et d'une simplicité biblique ; grâce à un tour de passe passe proprement magique, Miss Worden, sa voix d'elfe et son... Lire la suite