Accueil Marseille - Aix L'Embobineuse - Marseille
Vendredi 24 novembre 2017 : 11691 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
L'Embobineuse - Marseille

L'Embobineuse - Marseille

11 Bd Bouèes
13003 Marseille

Plus d'info :

Installée au coeur de la Belle de Mai à Marseille, cette ancienne usine de réparation de bobines électriques a été transformée en espace de production et de diffusion de l'art "déviant, émergent, souterrain, sauvage, hors standard". L'Embobineuse est un lieu de découverte et d'expérimentation artistique: théâtre, concerts, projections, performances...
Plan d'accès

L'Embobineuse - Marseille : l'historique des concerts

Sa.

11

Nov.

2017

Le Prince Harry en concert
Le Prince Harry, Usé, Constance Chlore Usé / Le Prince Harry

Ve.

03

Nov.

2017

(Projet) Milan, Electric Electric

Lu.

23

Oct.

2017

Defektro, Sean Baxter, Kazehito Seki, Kuro Pipe Startdust, Ben Sanair, Yan Jun, Exoterrism, Cicanoise, . . .

Sa.

21

Oct.

2017

Beeatsz 2.0999, Jean Francois Laporte, Virgile Abela, Merda Elettronica (nex X Detestati), Krrrkkkkrrrrrrr, Clémence Doutre, Gaetan Parseihian, Teresa Riemann,

Ve.

29

Sept.

2017

Yowie + Mottoïtum

Me.

20

Sept.

2017

Yonatan Gat + [o] project

Ve.

15

Sept.

2017

Housewives , Off

Sa.

19

Août

2017

Rachel Bader [décortication De Cordes] Avec [performance] Annabelle Verhaeghe [performance-poésie]rachel Bader [décortication De Cordes]

Sa.

08

Juillet

2017

Hank! + Pauline Willerval, François Rossi, Nicolas Dick

Sa.

01

Juillet

2017

Phono Mundial - Mo Dj Electronic Marabout

Sa.

24

Juin

2017

Oh Tiger Mountain! ; Post-Coïtum ; Louis Minus XVI

Di.

11

Juin

2017

L'Harmonie Sainte Victorine + Soma - Les massages sonores + Le Choeur TAC TIL

L'Embobineuse : les dernières chroniques concerts 124 avis

Electric Electric, Projet Milan

Critique écrite le 05 novembre 2017, par Pipoulem

Embobineuse, Marseille 3 novembre 2017

Electric Electric, Projet Milan en concert

L'embobineuse, salle underground de Marseille, mais réputée pour la qualité des artistes qu'elle accueille, recevait ce vendredi 3 Novembre deux formations. Electric Electric venus de Strasbourg et Projet Milan de Marseille. Arrivé vers 21h30 il est encore tôt mais la salle se remplie petit à petit, le temps de boire une petite bière et de rentrer dans l'ambiance. Projet Milan ouvre le bal et le duo commence son set par une partie percu bien rythmé. Le ton est donné. Les deux musiciens et néanmoins amis enchainent leurs morceaux notamment le titre Referee qui reste bien dans la tête. On sent beaucoup d'influences musicales, de la cold wave en passant... Lire la suite

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva

Critique écrite le 20 avril 2016, par Phil2guy

L'Embobineuse -Marseille 9 Avril 2016

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva en concert

L'affiche de l'Embobineuse est ce soir très éclectique : l'équipe de In the Garage (qui organise le festival B Side) y a convié les phocéens de Moon Ra, le duo synth punk Areva et les transalpins de Movie star junkies. Moon Ra est un quintet instrumental qui commence à être bien connu de ceux qui fréquentent assidument les scènes marseillaises et dont nous avons déjà dit ici le plus grand bien. Le groupe s'illustre avec un mélange de space rock et de krautrock en y injectant une puissance sonore héritée du stoner. Moon Ra va ainsi roder ce soir quelques nouveaux titres. Le premier commence lentement avec des bruitages d'oscillateurs à la Hawkwind. Une des marques de fabrique de leur musique sont justement des intros aux ambiances très space rock où les claviers analogiques ont une grande place ; les titres décollent progressivement, s'accélèrent pour se transformer ensuite en redoutable machine de guerre stoner. Les compositions peuvent présenter des motifs assez complexes, presque prog mais jamais verbeux. Moon Ra sait allier une certaine puissance dans les riffs avec des moments plus aérés ou les deux guitaristes jouent en arpèges des motifs très acid rock Le tout est soutenu par une solide section rythmique qui ne faiblit... Lire la suite

Binaire + Hag + Ayatollah + Pedro de la Hoya (French Invasion Tour)

Critique écrite le 28 décembre 2015, par Pirlouiiiit

Embobineuse, Marseille 19 décembre 2015

Binaire + Hag + Ayatollah + Pedro de la Hoya (French Invasion Tour) en concert

Très allechante affiche que celle ce ce soir à l'Embobineuse par laquelle passait cette mini (re)tournée intitulée French Invasion Tour avec comme sous titre " 1 Van, 9 Men, 5 bands! ", à savoir Ayatollah (Dark metal noise / Lyon), Hag (Industriel / Montpellier), Seb & the Rhâââ Dicks (Folk Song / Lyon), Pedro de la Hoya (Boxing Folk Song / Lyon) et Binaire (Industriel Neo-Punk, Lyon/Marseille). Des 5 groupes en questions je ne connais donc que les 2 derniers, mais le fait de savoir que le Seb du 3ème groupe est un ancien Kabu Ki buddah lui aussi (comme Pedro) me met encore plus en confiance. Seulement voilà ce soir je suis invité pour un apéro et l'Embobineuse c'est loin. Néanmoins ayant trouvé un indic sur place je suis tenu au courant presque en temps réel du début des hostilités. C'est ce qui expliquera que je ne raterai qu'un seul des groupes. Pas de chance pour moi ce sera Seb & the Rhâââ Dicks à propos duquel j'aurais bien aimé recueillir les impressions du Pinguin mais ce dernier a eu un contre-temps qui lui a fait aussi raté le premier groupe. Bref, je rentre au moment où Binaire (qui, une fois n'est pas coutume joue en second) attaque ; comme à leur habitude l'un en face de l'autre avec leur micro en T, calés au pied de la... Lire la suite

Festival Nuit d'Hiver #12- Fuego-Le Réveil des Tropiques-France

Critique écrite le 23 décembre 2014, par Phil2guy

L'Embobineuse-Marseille 13 Décembre 2014

Festival Nuit d'Hiver #12- Fuego-Le Réveil des Tropiques-France en concert

Le Festival des Nuits d'Hiver organisé par le GRIM est à Marseille un des événements attendus de l'année pour les amateurs de musique expérimentales ou hors norme. Pour cette soirée de cette 12 édition, les festivités ont lieu à l'Embobineuse, pour une affiche plus " rock " , pourrait-on dire, après les soirées précédentes consacrées à Moondog et Steve Reich, bien qu'un trio electro argentino-espagnol Fuegova jouer dans un premier temps. Fuego pratique donc une electronica abstraite assez proche les premières productions du label Warp. Leurs longues plages sonores belles et austères m'évoquent également le krautrock tendance electro de Cluster. Un des musiciens triture une armada de synthés analogiques posés à même le sol. Son comparse préposé aux machines et aux samples produit de temps à autres des sons d'infra basse grâce à des percussions électroniques qui donnent ainsi une couleur dub à la musique de Fuego. Les beats sont lents et obsédants et résonnent comme des battements cardiaques. Les motifs electros minimalistes qui constituent l'ossature de leurs titres sont traversés par toutes sortes de drones ou de grésillements. Le troisième membre du groupe est une vidéaste qui passe devant la webcam de son laptop des feuilles... Lire la suite

Abim + Ed Mudshi + We Insist!

Critique écrite le 22 novembre 2014, par E + E

Embobineuse, Marseille 19 novembre 2014

Abim + Ed Mudshi + We Insist!  en concert

Arrivés à l'Embo sur le coup de 21H30, Abim a déjà attaqué son set devant un public assez nombreux pour un mercredi soir. Abim, c'est Dan Arnoux à la guitare, voix devant une énorme console et des claviers qui masquent la moitié de son corps. Le son est puissant, la musique envoûtante. Des boucles de synthés se mêlent à la guitare tantôt saturée ou cristalline. Une voix psalmodiée vient parfaire le côté transe de sa performance. Il y a un gros travail de pré-programmation, les sons arrivent par strates, la guitare et la voix interviennent ensuite, quelquefois mises en boucles. Le choix des sons de synthés analogiques et la programmation minimaliste de la boîte à rythmes sont plus qu'heureux. On pense bien sûr à Jessica 93 pour le côté one-man-band post rock. Les commentaires d'Abim entre les morceaux sont sympathiques et contrastent avec le style dark de la musique. Ed Mudshi, c'est un binôme marseillais, basse / guitare, avec une boîte à rythmes sommaire, et une batterie d'enfant pour une paire de morceaux. Ce qui frappe au premier abord, c'est l'extrême simplicité des bonhommes, le côté humain du chanteur qui balance des commentaires bien marrants entre les morceaux. " Salut, on est ED MUDSHI, et on vient de 1989 .. ". Sous... Lire la suite

Feromil + 25 + Pord + Quasiviri + le Mal des Ardents (festival Strie-Dent VI)

Critique écrite le 04 mai 2014, par pirlouiiiit

Embobineuse, Marseille 02 mai 2014

Feromil + 25 + Pord + Quasiviri + le Mal des Ardents (festival Strie-Dent VI) en concert

La soirée étant longue je profite des pauses entre les morceaux pour commencer cette chronique. Eu un peu de mal a me motiver pour venir à l'embobineuse. D'une part parce que cette semaine bien que trouée fut fatigante (sûrement aussi parce que je n'ai pas pu faire ma sieste dominicale le week-end précédent) et d'autre parce qu'il y avait d'autres concerts rock plus près comme le plateau Robertes, Monty Picon, Quetzal Snakes (encore ?!?) au Molotov. Mais n'étant pas venu la veille je me devais d'assister à une des soirées du 6ème festival Strie-Dent. D'autant que parmi les 5 lives de la soirée il y a x25x que j'aime beaucoup et Feromil que j'ai beaucoup raté. J'arrive un peu après 21h45, il n'y a pas encore foule et Feromil est en train de se préparer. Arborant un magnifique t-shirt Chhhhhut (du festival noise qui a eu lieu en 2011 et 2012), il s'est installé au pied de la scène. Une valise métallique posée sur une table de bistrot, un masque a gaz tuyaux coupé qui pend, un détecteur de métaux dans les mains, il attend debout contre éclairé par une lumière bleue ... Il attend et d'un coup se lance. Plus exactement il se jette en avant vers la valise sur laquelle il plaque son détecteur provoquant un vacarme qui permet de battre le... Lire la suite

Accès