Accueil Rennes Parc expo - Musikhall - Rennes
Jeudi 22 février 2018 : 12252 concerts, 24865 chroniques de concert, 5197 critiques d'album.

Parc expo - Musikhall - Rennes

Parc Expo Rennes Aéroport
35170 Rennes Bruz

Plus d'info :

Le Parc Expo de Rennes Aéroport accueille chaque année une soixantaine de manifestations et plus de 30 concerts. Les concerts ont généralement lieu dans le hall 9 également baptisé MusikHALL.
Plan d'accès

Parc expo - Musikhall : les dernières chroniques concerts 80 avis

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017)

Critique écrite le 06 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Hall 3 - Parc Expo de Rennes 9 décembre 2017

Make-Overs (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

A peine descendu des navettes des Trans Musicales amenant au Parc Expo de Rennes, qu'il faut ingurgiter fissa un fish and chips en se mettant une bière dans le cornet, pour pouvoir enchaîner direct à 21 heures 15 avec le rock garage hystérique des Sud-Africains de Make-Overs... La vie n'est pas toujours facile ! Heu, on plaisante, le duo composé d'Andreas Schonfeldt (au chant et à la guitare) et Martinique Pelser (à la batterie et aux cris), nous a retournés comme des crêpes en deux temps trois mouvements et à notre grande joie, tout en faisant visiblement le même effet euphorisant sur l'intégralité des personnes présentes dans le Hall 3 ! Sorte de mélange bandant entre Nirvana (le chant hurlé comme un damné, la gratte en furie, la batterie sauvagement malmenée) et les White Stripes (pour la formule scénique en duo masculin/féminin et batterie/guitare), Make-Overs a toutes les qualités pour rendre le zizi tout dur, voire plus si affinités... Car ce groupe formé par un couple à la ville comme à la scène est en osmose totale en live, ses chansons sont de nature à faire sauter partout n'importe quel public (enfin, sauf des fans décérébrés de David Guetta... Lire la suite

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017)

Critique écrite le 05 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Hall 3 - Parc Expo de Rennes 9 décembre 2017

The Daniel Wakeford Experience (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Aussi touchant et percutant que déstabilisant et surprenant, le concert de The Daniel Wakeford Experience dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes à l'occasion des Trans Musicales... Le dénommé Daniel souffre d'autisme, participe à une populaire émission de télé réalité en Angleterre et écrit des chansons assez... originales. Sur scène, il est accompagné par un groupe de musiciens dont le but est de mettre en avant et de faire sortir des ghettos sociaux les personnes souffrant de troubles de l'apprentissage. Une noble cause et une très bonne idée se dit-on en arrivant pour découvrir The Daniel Wakeford Experience sur scène. Mais difficile à mettre en ouvre et à pérenniser sur la durée pense-t-on en début de concert en assistant à une sorte de massacre avec un chanteur qui chante archi faux, dont les cordes vocales déraillent et qui vocifère sur des morceaux de type variété rock assez inconsistants. N'est pas Daniel Johnston qui veut, souffrir de troubles mentaux ne fait pas forcément de vous un génie... Après un temps d'hésitation - doit-on rester ou pas ? -, on décide de donner une chance sur la durée à l'excentrique et plein d'emphase chanteur accompagné d'un groupe de professionnels de la profession... Bonne idée, car au fur et... Lire la suite

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017)

Critique écrite le 03 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Hall 8 du Parc Expo de Rennes 9 décembre 2017

Snapped Ankles (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

"Good evening ladies and gentlemen, we are Snapped Ankles !" Même s'ils sont habillés comme des hommes des cavernes, et s'ils tapent sur des bouts de bois amplifiés pour en faire sortir des sons bizarroïdes, les quatre fous furieux anglais intelligemment nommés "Chevilles Cassées" n'en oublient pas d'être polis et de se présenter à leur public, composé ce soir d'une belle bande de sauvages dans le Hall 8 du Parc Expo de Rennes à l'occasion des Trans Musicales... Venus présenter leur très bon premier album intitulé Come Play The Trees, les doux dingues de Snapped Ankles pratiquent un genre de krautrock électronico psyché tribal du meilleur effet. Une sorte de truc qui te prend par surprise, et qui te fait monter progressivement au fil des morceaux, pour au final se retrouver être extrêmement jouissif. Triturant leurs instruments de tortures customisés pour en extirper des percussions perchées dans les étoiles et autres sons stellaires, les quatre zombies écolos ressemblant à des créatures de la forêt troussent des morceaux qui ont méchamment la bougeotte. Et qui donnent envie de donner de sa personne sur le dance floor rennais, de plus en plus en feu à chaque nouveau titre joué. Passablement barrées et remuantes, les... Lire la suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017)

Critique écrite le 02 janvier 2018, par Pierre Andrieu

Hall 3 - Parc Expo de Rennes 8 décembre 2017

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du terme... ) groupe hollandais inspiré par la musique pop folk rock turque des années 70 a été formé par Jasper Verhulst, excellent bassiste vu aux cotés du déjà culte chantre du psychédélisme Jacco Gardner et du très bon groupe pop rock Eerie Wanda. Le très groovy bonhomme a d'abord réuni dans son pays des potes musiciens pas exactement maladroits, Ben Rider (guitare), Nic Mauskovic (batterie) et Gino Groeneveld (percussions), avant de chercher et de trouver illico presto deux chanteurs d'origine turque, Merve Dasdemir, qui en plus de chanter divinement bouge son corps de manière suggestive, et Erdinc Ecevit Yildiz, qui outre ses interventions au micro, joue des synthés et manie avec dextérité le Saz, un luth électrifié à manche long... Avec une dream team pareille qui semble avoir toujours joué ensemble, Altın Gün transforme en quelques instants un immense hall bondé en une zone de fête où tout le monde danse, tortille du cul et hurle sa joie... Grosse ambiance donc, provoquée par une musique arrivant à mélanger le folklore turc et la pop orientale... Lire la suite

Super Parquet (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 11 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 3 décembre 2016

Super Parquet (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

" Salut ! Nous, c'est Super Parquet, on fait de la musique psychédélique du Massif Central ! " Voilà comment le groupe auvergnat cité à l'instant s'est - très justement ! - présenté au public au début de son enthousiasmant concert donné lors des Trans Musicales de Rennes 2016, le samedi 3 décembre ! Comme l'année dernière avec la prestation ultra trippante de France à Rennes, il a fallu que l'on aille en Bretagne pour découvrir un groupe basé pas très loin de là où on habite... et a priori assez éloigné de ce qu'on écoute habituellement... Le petit truc en plus chez Super Parquet, c'est que le quatuor, clairement très enjoué d'être là ce soir après 7 heures de trajet en camion, part d'une base " musique trad " assez classique et jouée avec des instruments antiques (vielle à roue, cabrette, banjo... ) pour ensuite la propulser dans le présent, voire le futur, en utilisant des rythmes et sons électroniques, plus des pédales d'effets stratosphériques. Le résultat, à la fois surprenant, bluffant et immersif, conduit à entrer, sans que l'on s'en rende compte à proprement parler, dans une transe psyché de très grande qualité... Et oui, à l'instar des meilleurs combos psyché qui arrivent à faire décoller puis maintenir leurs fans en... Lire la suite

The Jacques (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 09 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 2 décembre 2016

The Jacques (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

Une bonne claque contre les petites mauvaises odeurs de rock FM frelaté, le groupe anglais The Jacques ! Qui a offert un set bien punchy et rafraîchissant aux Trans Musicales de Rennes 2016, le vendredi 2 décembre ! Malgré un son assez ignoble la plupart du temps (l'ingé son, s'il y en a un dans le building, mérite une belle volée de bois vert... ), le très juvénile combo originaire de Bristol produit un effet électrisant sur le public dès son arrivée sur scène, et ce grâce à des pop songs aussi revêches qu'agressives servies avec une voix pleine de morgue et un accent cockney assez gratiné. Minuscule dans son petit costard rose relativement ridicule, le très bon chanteur guitariste et leader du groupe a l'immense mérite de servir un mix jubilatoire et ultra efficace entre les inénarrables et toujours borderline Libertines - pour le songwriting pop 'n punk, l'attitude et l'accent - et le regretté Kurt Cobain de Nirvana, pour les guitares sauvagement grunge et la voix semblant surgir d'un larynx en extrême souffrance... Le cocktail concocté par... Lire la suite

Accès