Accueil Rennes Parc expo - Musikhall - Rennes
Lundi 18 décembre 2017 : 10600 concerts, 24780 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.

Parc expo - Musikhall - Rennes

Parc Expo Rennes Aéroport
35170 Rennes Bruz

Plus d'info :

Le Parc Expo de Rennes Aéroport accueille chaque année une soixantaine de manifestations et plus de 30 concerts. Les concerts ont généralement lieu dans le hall 9 également baptisé MusikHALL.
Plan d'accès

Parc expo - Musikhall : Dernières news

Louane au Zénith de Paris et en tournée en 2018 [Le 04/12/2017] Devant le succès des premières dates annoncées début 2018 au Trianon à Paris et en tournée pour promouvoir son nouvel album éponyme, Louane vient d'annoncer à ses fans qu'elle serait également en concert au Zénith de Paris à partir du 21 juin 2018 et en tournée française des...
En concert le 08/06/2018
Calogero à l'AccorHotels Arena & en tournée [Le 17/11/2017] Suite à la sortie de son nouvel album intitulé "Liberté chérie", Calogero sera en concert à l'AccorHotels Arena, à Paris, les 5 et 6 juin 2018 et se lancera également dans une très belle tournée française qui passera partout de mars à décembre 2018 (nouvelles dates annoncées pour...
En concert le 07/04/2018
MC Solaar à l'AccorHotels Arena & en tournée [Le 03/11/2017] Enfin de retour avec un nouvel album prévu pour le 3 novembre 2017 et nommé Géopoétique (1er extrait en single, le titre "Sonotone"... ), MC Solaar annonce qu'il sera en concert à l'AccorHotels Arena, à Paris, le 22 novembre 2018 et en tournée partout en France ! Toutes les dates...
En concert le 28/11/2018

Parc expo - Musikhall : les dernières chroniques concerts 76 avis

Super Parquet (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 11 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 3 décembre 2016

Super Parquet (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

" Salut ! Nous, c'est Super Parquet, on fait de la musique psychédélique du Massif Central ! " Voilà comment le groupe auvergnat cité à l'instant s'est - très justement ! - présenté au public au début de son enthousiasmant concert donné lors des Trans Musicales de Rennes 2016, le samedi 3 décembre ! Comme l'année dernière avec la prestation ultra trippante de France à Rennes, il a fallu que l'on aille en Bretagne pour découvrir un groupe basé pas très loin de là où on habite... et a priori assez éloigné de ce qu'on écoute habituellement... Le petit truc en plus chez Super Parquet, c'est que le quatuor, clairement très enjoué d'être là ce soir après 7 heures de trajet en camion, part d'une base " musique trad " assez classique et jouée avec des instruments antiques (vielle à roue, cabrette, banjo... ) pour ensuite la propulser dans le présent, voire le futur, en utilisant des rythmes et sons électroniques, plus des pédales d'effets stratosphériques. Le résultat, à la fois surprenant, bluffant et immersif, conduit à entrer, sans que l'on s'en rende compte à proprement parler, dans une transe psyché de très grande qualité... Et oui, à l'instar des meilleurs combos psyché qui arrivent à faire décoller puis maintenir leurs fans en... Lire la suite

The Jacques (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 09 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 2 décembre 2016

The Jacques (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

Une bonne claque contre les petites mauvaises odeurs de rock FM frelaté, le groupe anglais The Jacques ! Qui a offert un set bien punchy et rafraîchissant aux Trans Musicales de Rennes 2016, le vendredi 2 décembre ! Malgré un son assez ignoble la plupart du temps (l'ingé son, s'il y en a un dans le building, mérite une belle volée de bois vert... ), le très juvénile combo originaire de Bristol produit un effet électrisant sur le public dès son arrivée sur scène, et ce grâce à des pop songs aussi revêches qu'agressives servies avec une voix pleine de morgue et un accent cockney assez gratiné. Minuscule dans son petit costard rose relativement ridicule, le très bon chanteur guitariste et leader du groupe a l'immense mérite de servir un mix jubilatoire et ultra efficace entre les inénarrables et toujours borderline Libertines - pour le songwriting pop 'n punk, l'attitude et l'accent - et le regretté Kurt Cobain de Nirvana, pour les guitares sauvagement grunge et la voix semblant surgir d'un larynx en extrême souffrance... Le cocktail concocté par... Lire la suite

Talmud Beach (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 07 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 3 décembre 2016

Talmud Beach (Trans Musicales de Rennes 2016)  en concert

Belle découverte que celle du groupe finlandais Talmud Beach lors de la dernière soirée des Trans Musicales de Rennes 2016, le samedi 3 décembre ! Une heure et des poussières (d'étoiles) de boogie & blues légèrement psyché, pour un résultat à la fois décalé, mélancolique, aérien et très bien envoyé dans un Hall 3 enthousiaste, voilà ce qu'offrent les flegmatiques, énigmatiques et lunaires Petri Alanko, Mikko Siltanen et Aleksi Lukander... Digne héritier des toujours précieux bluesmen venu du cercle arctique de 22 Pistepirkko, le trio un peu satellisé évoque un croisement réussi et efficace entre le groupe cité à l'instant et des influences comme le ZZ Top des débuts, l'inénarrable autant qu'irremplaçable JJ Cale et les séminales partitions de l'antique Blind Willie Johnson. Ici, on n'est pas là pour prétendre avoir inventé quoi que ce soit, on essaye (et on réussit, manifestement !) à s'inscrire dans la tradition du bluuuuuues, en s'amusant à l'agrémenter à sa propre sauce, assez spéciale. Avec leurs costards blancs, leurs casquettes vertes et leurs visuels surréalistes projetés en fond de scène, les trois Talmud Beach arrivent à... Lire la suite

HMLTD (Trans Musicales de Rennes 2016)

Critique écrite le 03 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Hall 3, Parc Expo de Rennes 1er décembre 2016

HMLTD (Trans Musicales de Rennes 2016) en concert

C'est une magistrale claque qui a été administrée sans crier gare au public plus ou moins consentant des Trans Musicales de Rennes par les dangereux malades du groupe anglais Happy Meal Ltd., HMLTD pour les intimes... Jeudi 1er décembre à 22h15 dans un Hall 3 bien rempli, la troupe bigarrée et déguisée dont il question ici se pointe en force sur scène avec moult maquillages, costards rouges, vestes à froufrou, crânes rasés roses et/ou blondes nuques longues... Tout ça afin de dérouler une sorte de revue cabaret punk entre Public Image Limited (aka P.I.L.), pour les influences post punk parfois orientées vers un reggae world blanc (sur le sauvage Where's Joanna), Fat White Family, pour le côté freak show déviant et drogué, Nick Cave, pour les faux airs de prédicateur à la voix psychiatrique du chanteur, Iggy Pop, pour le show torse nu et les attitudes barrées, voire David Bowie et les New York Dolls, pour les ambiances glam punk pas exactement "viriles"... Au risque de faire fuir une partie du public et de déplaire à ceux qui veulent un show avec un son carré, propre et aseptisé, HMLTD évolue de façon ultra borderline entre provoc bien sentie - idéale pour choquer le... Lire la suite

Imarhan, Dralms, DeWolff, France, Steve 'n' Seagulls, Grand Cannon, Kaviar Special, Vintage Trouble, Totorro, The Dizzy Brains, 3SOMESISTERS, Queen Kwong (Transmusicales de Rennes 2015)

Critique écrite le 04 août 2016, par Pierre Andrieu

Parc Expo, Rennes 3au5 décembre 2015

Imarhan, Dralms, DeWolff, France, Steve 'n' Seagulls, Grand Cannon, Kaviar Special, Vintage Trouble, Totorro, The Dizzy Brains, 3SOMESISTERS, Queen Kwong (Transmusicales de Rennes 2015) en concert

Le très ouvert d'esprit programmateur des Trans Musicales de Rennes, Jean-Louis Brossard, étant toujours à l'affût des nouveautés issues de la planète entière, c'est toujours un plaisir d'aller se frotter aux nombreuses découvertes qu'il convoque à Rennes début décembre... Cette année, la première claque est administrée dès le jeudi soir par 3SOMESISTERS, un très débridé quatuor queer faisant un carton avec des sortes de polyphonies 2.0 ultra enlevées. Un cocktail pop 'n world glam R&B qui invite au mélange des corps. Moins enthousiasmant, Queen Kwong provoque, lui, la première déception : ce combo de punk rock ricain lorgnant vers Hole incarne une sorte de rébellion en carton pâte. Heureusement, les locaux de Kaviar Special rattrapent le coup le lendemain au rayon rock 'n roll en défouraillant une volée de titres tous plus percutants, garage et psyché les uns que les autres. Un mix bandant entre Black Lips, Ty Segall et Thee Oh Sees ! Une belle curiosité à signaler, le groupe malgache de rock garage The Dizzy Brains délivre des morceaux suintant la frustration sexuelle et l'envie d'envoyer balader la misère. Tout n'est pas inoubliable mais on remarque néanmoins pas mal de choses qui claquent. Grosse sensation un peu plus tard... Lire la suite

Imarhan (Trans Musicales de Rennes 2015)

Critique écrite le 18 janvier 2016, par Pierre Andrieu

Hall 8 du Parc Expo, Rennes 5 décembre 2015

Imarhan (Trans Musicales de Rennes 2015) en concert

Belle découverte que celle du groupe touareg de blues du désert Imarhan à l'occasion des Trans Musicales de Rennes, le samedi 5 décembre 2015 ! Originaire de Tamanrasset, la troupe s'articule autour de Iyad Ag Ibrahim aka "Sadam", Tahar Ag Kaddor, Hicham Ag Bouhas, Kada Ag Chanani et Habibalah Ag Azouz pour offrir au public une sorte de transe psyché teintée de mélancolie. Que les titres soient enlevés ou plus lents, il se passe toujours quelque chose en live avec ce combo : le chant envoûtant, les chœurs poignants, les guitares électriques ou acoustiques, la basse et les percussions emmènent le public réellement ailleurs. Dans un endroit à part, où l'on peut à la fois danser sans penser à rien, laisser divaguer ses pensées vers de lointaines nébuleuses ou tripper sur les étoiles fictives dans le ciel des lights du Hall 8. Imarhan s'inscrit dans la droite lignée des excellents Tinariwen, dont le bassiste a d'ailleurs produit le premier album, à paraître en janvier 2016 chez City Slang France. A l'instar de leurs prestigieux parrains acclamés et influents dans le monde entier, les auteurs du futur tube nommé Tahabort (premier extrait du futur opus inaugural... ) n'ont aucun mal à convaincre leur public, qui comme lors des... Lire la suite

Accès