Accueil Marseille - Aix Newletter Live In Marseille 2 Avril 2018 : Rolling
Mardi 18 septembre 2018 : 14201 concerts, 25154 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.

Newletter Live In Marseille 2 Avril 2018

Rolling


Saga

Ton transport, tu l'aimes, tu le notes !

En octobre 2016, la série "Black Mirror" de BBC sortait un épisode appelé "Chute libre" (Nosedive, en VO), qui montrait une jeune femme essayant de s'élever socialement, dans un monde où toutes les interactions sociales, y compris un simple bonjour, étaient notées en direct sur smartphone, sur une note allant de 1 à 5. En essayant de rejoindre un mariage très chic, après une ou deux malchances, elle s'énervait et basculait dans une spirale de notes négatives, qui la faisait rapidement tomber jusqu'au niveau zéro de l'échelle sociale, dans la marginalité et au final, en prison... Vous avez peut-être vu cet épisode, l'un des meilleurs de cette série brillantissime ? Ce matin de mars 2018, la radio annonçait qu'U--R allait se séparer d'un de ses chauffeurs de VTC, au motif qu'il n'avait que 4,0, et non pas 4,5 de note moyenne pour ses prestations (minimum exigé par U--R ... on se demande pourquoi c'est noté sur 5, du coup ?!). Pas parce qu'il plantait ses client.e.s ou ne les amenait pas où il fallait, non, juste parce qu'il ne leur avait pas fait suffisamment la causette/risette, une fois ou l'autre....

Ben voilà, ça y est, chômeur à cause d'une note insuffisante (pourtant 4,0 sur 5, 16/20, ça valait quand même une mention Très Bien il n'y a pas si longtemps, il me semble ?), le malheureux peut commencer à envisager sa dégringolade sociale, lui aussi ! La fiction rattrapée par la réalité, à peine un an et demi après : l'anticipation n'est plus ce qu'elle était... Réfléchissons quand même bien à ce que nous faisons, quand nous notons avec un peu d'humeur un restaurant, un vendeur professionnel, un chauffeur ou un livreur à vélo, d'un doigt rageur et parfois excessif... Parce que les nouvelles technologies, aussi mal employées qu'il fallait s'y attendre (Mark Z, si tu nous lis...), sont évidemment capables de déchaîner la plus grande sauvagerie sociale, dans la plus grande impunité, et parce que parfois, mal noter une prestation revient peut-être à commencer à appuyer sur la tête de quelqu'un qui se noiera bientôt !

Tout autre chose... mais toujours à propos de notation des transports, nettement plus représentative cette fois ! Le 16 mars 2018, la FUB, Fédération des Usagers de Bicyclette (regroupement national de toutes les associations et ateliers-vélo) tenait son Congrès annuel à Lyon, et livrait son premier Baromètre Vélo national (après une enquête de 3 mois : 113 009 réponses dans toute la France, sur 26 questions, notées de 1 à 6). Et le croiriez-vous, notre bonne ville de Marseille, qui est déjà l'heureuse détentrice du Clou Rouillé décerné par la même FUB en 2013, a été classée 40ième -et bonne dernière- des villes de plus de 100 000 habitants, avec un classement en "G" c-a-d, "Très défavorable au vélo" ! 130 kilomètres d'aménagements cyclables en ville selon la Mairie, 70 km au plus selon les associations (et encore, en comptant les trottoirs partagés et aux marquages effacés, aménagements de toute façons déconseillés par les autorités techniques en la matière, comme le CEREMA). A peine 13 000 cyclistes quotidiens à Marseille (au climat méditerranéen), soit 1,5 % de "part modale", comme on dit. Strasbourg (au climat continental) et première du même classement 2018 avec la note "B", en est "juste" à 16 % (...et en ambitionne 30 % en 2025). Copenhague, qui n'a certes pas non plus le climat le plus facile d'Europe à ma connaissance, dépasse déjà les 40 % de part modale du vélo...

Le brave Jean-Pierre Serrus, élu en charge du vélo à la nouvelle Métropole Aix-Marseille-Provence, questionné sur le sujet, précisait dans La Provence du 23.03.2018 qu'il se méfiait toujours un peu des classements... Rassure-toi, Jipé, avec 2 187 répondants x 26 réponses, il y a quand même 56 862 évaluations qualitatives de la NULLITE ABSOLUE de l'action passée (et probablement à venir) de ta satanée Métropole en la matière, et rien que pour Marseille : tu admettras, quand même, que ça reste relativement robuste, statistiquement parlant ? C'est pas juste quelques notes de 1 à 5 sur un critère flou, subjectif et unique comme chez U--R, là, tu vois ! Quant à la plus grosse asso' cycliste locale, le Collectif Vélos en Ville, son sympathique représentant habituel, dans le même journal, fulminait une fois de plus (que pourrait-il bien faire d'autre, le pauvre ?) qu'on allait finir par être les plus nuls d'Europe (car oui, les critères du baromètre sont internationaux, et déjà utilisés ailleurs !). Le vaillant Président du CVV, lui, déclarait sans ambages qu'il avait désormais de grands espoirs... dans la mandature suivante, en 2020. Ca a le mérite d'être clair !

Comme l'a dit un certain Philippe en plénière du Congrès lyonnais, déclenchant l'hilarité : "à Marseille, le Clou Rouillé à vélo, c'est comme la Coupe d'Europe en foot : quand on l'a, on le garde longtemps !". Pensez-vous : 861 000 habitants, 300 jours de soleil par an, ville la plus étendue de France... ah ouais, un peu pentue peut-être ? Y'a quand même 3-4 collines, c'est vrai. Et sinon, vous avez déjà vu le nombre de cyclistes qui sillonnent San Francisco ? Lors des Vélorutions, ces événements festifs mensuels (RdV tous les 1er vendredi du mois, sous la girafe de la Canebière à 20 h 30), il y a une quasi-parité femmes-hommes (alors qu'il y a au plus 1 "vélotaf" femelle pour 4 mâles, au quotidien...) et plus frappant encore, plein de gens venus des quartiers populaires (qu'on ne voit pratiquement pas à vélo, en semaine). Cela donne une idée de ce que pourrait être le public cycliste, dans une ville où on n'aurait, juste, plus peur de mourir écrasé.e ! Les habitant.e.s de Marseille ont une vraie envie de se déplacer à vélo et désespèrent, tandis que leurs élus, notamment le premier d'entre eux, trainent leurs postérieurs imposants (et impotents) de voiture climatisée en voiture climatisée... "A jamais les premiers"... derniers ?

Philippe

N'hésitez pas à réagir à cette newsletter en écrivant directement à mrmiolito@yahoo.fr qui nous fera suivre

Cette semaine à Marseille

Technicolor Hobo by Pirlouiiiit 14032008
Technicolor Hobo jeudi au Sportsbeach pour une bonne cause

 
Pas mal de très jolies choses cette semaine parmi lesquels le passage (rare en centre ville) de Didier Super pour 3 soirs à l'Art Dû, le retour de Technicolor Hobo pour une soirée caritative au Sportbeach, la venue de Ken Boothe aka mr Rocksteady à l'Espace Julien, de très beaux concerts au JAM donc certains sont déjà complets (comme le duo Belmondo - Florens, le retour de Action Beat et Sister Iodine à l'Embobineuse, pour ne citer que les choses qu'on a vu récemment ... A noter que désormais nous avons (enfin!) la programmation du Funiculaire, sympathique lieu qui a pris la place du Dan Racing et propose plusieurs soirs par semaine des concerts gratuits !
 
toute la programmation de la semaine (et d'après) c'est par là
http://www.concertandco.com/ville/marseille-aix/billet-concert-3.htm

 
 
Si la date de votre concert ou la programmation de votre lieu favori manquent n'hésitez pas à la/les rajouter via ce lien ici : http://www.concertandco.com/annonce.php
 
Action Beat by Pirlouiiiit 31052011
Action Beat en concert à l'Embobineuse vendredi avec Sister Iodine

Les disques d'aqui

Ultima Verba de Ugor Pipoloff et ses Ingénieurs écouté par Pirlouiiiit

Ugor Pipoloff et ses Ingénieurs - Ultima Verba Difficile de dire combien de fois j'ai déjà écouté ce disque mais ça ne se compte clairement plus sur les doigts de mes deux mains. Au début je me suis dit qu'un 4 titres ça irait vite à écouter et que je trouverais bien quelque chose à raconter dessus. Sauf que voilà leur 4 titres il fait plus d'une demi-heure (plus qu'un album entier des Gasolheads ou des Hatepinks à titre de comparaison). Et que non seulement les morceaux sont longs mais ils ne se ressemblent pas et changent tout le temps. Par exemple One beat pattern killer qui s'ouvre avec un riff qui semble sorti tout droit d'Electrelite (dernier album de Sloy) sonne comme du Beck de la grande époque sur son premier tiers avant d'évoluer vers un truc plus atmosphérique Pink Floydesque terriblement nonchalant. Sur Cannibal Corp qui suit ça repart sur les chapeaux de roue avec un gros son et un chant toujours trafiqué, et cette fois c'est à la moitié du morceau que les choses partent en instrumental jazz-noise-funky. Après ces deux morceaux plutôt pêchus Digital Sound Industry semble là pour montrer qu'ils peuvent aussi pondre des ballades langoureuses tout en continuant à partir dans tous les sens. Pour finir avec Dark willing ils nous emmènent dans une ambiance cabaret grandiloquente qui me fait penser aux feu-Kunamaka. Bordélique à souhait (tout en étant carré), résolument DIY (et bien pensé) comme le montre leur com' ou même la poche du disque, ils ne manquent pas d'atout et on ressort de l'écoute de ce disque en se demandant ce que ça pourrait donner sur scène ! Pourquoi pas sur un plateau avec MaLiN ou en première partie de Black Bones ?

2018 (FB - soundcloud)

Chroniques de la semaine (passée)

Parmi les concerts que vous avez peut être vus (ou ratés) la semaine dernière nous vous proposons (en mots et en images) :

* la chronique du concert de Toto au Dome par Gandalf dimanche dernier à lire ici

* la (vraie) chronique du concert de Skeleton Band + Série Noire à l'Asile 404 par Odliz à lire ici

* la chronique du concert de Dookoom au Molotov toujours par Odliz à lire ici

* la chronique du concert de Sun Project i.e. le Cathy Escoffier trio feat. Jean-Philippe Trotobas au théâtre du Têtard par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique du concert de Bögö toujours au théâtre du Têtard par Pirlouiiiit à lire ici

* la chronique des concerts de Stella Pire et Jawohl Mi Amor et Stella Pire à la Machine à Coudre par Pirlouiiiit à lire ici


Clip de la semaine

Après General Elektriks, Sloy, HANK!, Stella Pire, the Pleasures nous vous proposons

le dernier clip de Dominique A (qui surement inspitré par celui des Pleasures) a été tourné à Marseille

si le clip n'apparait pas cliquer ici