Accueil Guadal Tejaz en concert
Vendredi 1er mars 2024 : 7085 concerts, 27051 chroniques de concert, 5404 critiques d'album.


Groupe rennais de krautrock psyché/post punk signé sur Crème Brûlée Records, Guadal Tejaz déménage sévère sur scène, comme au festival de Binic en juillet 2019 et juillet 2021... Programmé aux Trans Musicales de Rennes le vendredi 3 décembre 2021. Deuxième album "Noche Triste" en octobre 2022 et concerts partout en France en 2022/2023 !

Guadal Tejaz : vos chroniques d'albums
Site

Guadal Tejaz en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Guadal Tejaz : l'historique des concerts

Sa.

02

Déc.

2023

Ve.

01

Déc.

2023

Guadal Tejaz Le Joker's Pub (49)

Sa.

25

Nov.

2023

Guadal Tejaz Le Cargö - Caen (14)

Ve.

24

Nov.

2023

Sa.

18

Nov.

2023

The Psychotic Monks en concert
Indie Day #4 : The Psychotic Monks, Pearl Earl, En Attendant Ana, Stuffed Foxes, Guadal Tejaz, Fontanarosa Guadal Tejaz | The Psychotic Monks | Stuffed Foxes | Fontanarosa
La Vapeur - Dijon (21)

Ve.

17

Nov.

2023

Guadal Tejaz + My Dog's A Bear (La JIMI) Théâtre A. Vitez - Ivry (94)

Di.

22

Oct.

2023

GUADAL TEJAZ + YAR + SIR EDWARD La Mécanique Ondulatoire - Paris (75)

Ve.

20

Oct.

2023

Guadal Tejaz + Meule Le Kubb Club - Évreux (27)

Guadal Tejaz : les dernières chroniques concerts 7 avis

Long Hours, Broken Waltz, Lunatic, Split System, Cash Savage & the Last Drinks, Silver Synthetic, Skinny Milk, Gyasi, Dirty Deep, Guadal Tejaz (Binic Folks Blues Festival)

Critique écrite le 02 août 2023, par Pirlouiiiit

Port de Binic, Bretagne 30 juillet 2023

Long Hours, Broken Waltz, Lunatic, Split System, Cash Savage & the Last Drinks, Silver Synthetic, Skinny Milk, Gyasi, Dirty Deep, Guadal Tejaz (Binic Folks Blues Festival) en concert

10 ans après notre découverte de ce magnifique festival (voir la chronique par ici) nous voici de retour, cette fois sans enfants et, comme la première fois, pour un seul soir. En effet après Plijadur Zo sous la pluie sur le port du Diben (voir la chronique par ici), le Bour Bodros et Jacks & Jills dans le cadre des Mardis de Plougasnou (voir la chronique par ici) et le fest-noz de Guimaec jeudi avec Sonerien Du, Kazdall et le duo Blain - Leyzour (voir la chronique par ici), deux petits soirs au calme nous ont fait le plus grand bien (on est quand même en vacances !)De plus, ne connaissant presque personne dans le line-up nous avons choisi de faire coup double en déposant ma sœur pour son remplacement à Saint Brieuc dimanche. Je n'ai pas trop suivi ce qui s'est passé ces dernières années, mais par rapport à il y a 10 ans, je note deux principaux changements : une scène de moins et un festival devenu payant (mais pas cher et gratuit pour les habitants de Binic), mais du coup avec des barrières pour rentrer. Je note aussi une certaine difficulté à entrer en contact avec les gars (et filles) de la Nef des Fous. J'ai en effet essayé de les contacter à plusieurs reprises (par le formulaire de leur site ou par mail) pour demander l'accès au... Lire la suite

Guadal Tejaz & My Dog's A Bear

Critique écrite le 22 octobre 2022, par Stef'Arzak

Antipode, Rennes 15 octobre 2022

Guadal Tejaz & My Dog's A Bear en concert

Énième concert de Guadal Tejaz pour nous ce soir ! Rendez-vous était pris à Rennes, pour entendre sur scène les titres du nouvel opus "Noche Triste", dont c'était la release party. La soirée s'annonçait bien dense en ce samedi soir dans le club de l'Antipode avec deux groupes (My Dog's A Bear était en première partie) venant faire l'apologie d'un rock élégant et plutôt virulent. My Dog's A Bear La soirée débute devant une fosse clairsemée avec My Dog's A Bear, qui ouvre le bal. La jeune bande, tout droit venue de Paris, va largement puiser dans les racines d'un rock underground aux notes sombres. Morgane Auriche (voix, guitare), Julie Barrau (batterie) et Valentina Gardet (basse) ne perdent pas de temps en blablas et autres politesses superflues. Un murmure de fragilité enveloppe les cordes vocales de Morgane, alors que l'audience tremble sous les assauts du combo basse batterie, mais sans jamais rompre la palpable complicité animale du groupe. Les fins de titres sont parfois abruptes mais les esthétiques goths entremêlées d'envolées élégantes font leur effet sur un public attentif et finalement bien réactif. Guadal Tejaz Let's Go, la place est chaude, après une courte pause, ce sont les Bretons excités de... Lire la suite

Guadal Tejaz & Frustration

Critique écrite le 11 octobre 2022, par Stephane Vidroc

Le Novomax, Quimper 8 octobre 2022

Guadal Tejaz & Frustration en concert

C'est le grand soir au Novomax, à Quimper. Les inoxydables Frustration rameutent leurs fans du grand ouest pour un concert qui affiche complet depuis quelques jours. A l'intérieur, on patiente en buvant une bière de circonstance, la bien nommée "Post Punk" de l'excellente brasserie concarnoise Tri Martolod, mais on ne s'attarde pas au bar pour se positionner pour la prestation très attendue des Rennais de Guadal Tejaz, qui assurent ce soir la première partie. Combien de temps encore joueront-ils ce rôle de mise en bouche ? On peut parier - objectivement si on se fie à l'attente que le groupe génère un peu partout en France, subjectivement si on se fonde sur la forte impression que leur talent exerce sur nous - que le temps est venu de les voir s'imposer comme tête d'affiche. Ce soir, ils n'auront pas encore sorti leur deuxième album, "Noche Triste", dont on espère qu'il leur permettra de bénéficier d'une plus large reconnaissance, mais on se doute bien que l'on pourra en écouter de larges extraits. Guadal Tejaz Guadal Tejaz fait son entrée modestement, selon une disposition curieuse : Hugo aux percussions (batterie et boîte à rythmes) dans le fond ; Théo et Coco, se partageant la basse et la guitare (et, pour le premier, officiant... Lire la suite

Putan Club, Guadal Tejaz & Youff

Critique écrite le 15 avril 2022, par Pierre Andrieu

Raymond Bar, Clermont-Ferrand 5 avril 2022

Putan Club, Guadal Tejaz & Youff en concert

Soirée bien déglingos au Raymond Bar le 5 avril avec trois groupes de furieux : Putan Club, sorte de transe punk world technoïde, Guadal Tejaz, les nouveaux rois du post punk/kraut rock, et Youff, terrifiante bande de sauvages 100% hardcore noise... Aie aie Aie. Putan Club On commence la soirée par se faire prendre à sec par Putan Club, groupe ultra violent composé de Gianna Greco (basse giflée et chant grave) et François R. Cambuzat (ex leader de L'Enfance Rouge, guitare à manche court, vociférations et crachats). Les deux musiciens jouent au milieu du public dans le Raymond, pas sur scène, et c'est une véritable boucherie sonique agrémentée de propos révolutionnaires et anticapitalistes. Le duo se décrit comme ça : FeministElectronicIndustrialAvantRockTechnoWorldSauvagerie. Voilà, il n'y a rien à ajouter, si ce n'est que ça sonne comme du Ministry Lo-Fi avec des influences techno world conduisant à la transe. Et que le ping pong entre les deux voix et instruments placés au milieu des fans à chaque bout de la salle est assez tétanisant. Guadal Tejaz Rajoutés à l'affiche au dernier moment et en transit à Clermont avant une date à Lyon deux jours plus tard, les Rennais de Guadal Tejaz cassent la baraque, comme cet été à... Lire la suite

Guadal Tejaz : les chroniques d'albums

Guadal Tejaz : Noche Triste

Chronique écrite le 13/10/2022, par Pierre Andrieu

Guadal Tejaz : Noche Triste

Chaque fois qu'on voit le groupe de post punk/kraut rock Guadal Tejaz sur scène, c'est encore meilleur que le concert précédent... Et comme les Rennais sont partis de très haut (un set bluffant au festival de Binic en 2019), on vous laisse imaginer le truc, c'est vertigineux ! Pour les disques, c'est le même principe : le premier, "Có​atlipoca", paru en 2019, était énorme (quelle branlée, ce single "Mercedeath"!), le suivant, "Noche Triste", qui arrive le 14 octobre 2022, est une véritable tuerie truffée de titres infernaux et très bien produits, avec un peu plus d'électronique embarquée dans la mixture, toujours très piquante. Bref, Morgan Guillou (voix de stentor et guitare grinçante), Corentin Pezard (guitare et basse "in your face"), Hugo Robert Demontrond (batterie et boite à rythmes qui déboîtent, justement) et Théo Tiphaigne (basse, synthés & guitare "my caliente") sont des gars sûrs et font allégrement parler la poudre ! Les deux premiers titres extraits du disque avant sa sortie, "Krautoxic" (du post punk qui claque le beignet) et "Yollotl" (du kraut idéal pour se mettre en transe), sont carrément des tubes (oui, oui !) qui décalquent. Le reste du disque est à l'avenant : avec une belle volée de morceaux conseillés pour ceux... Lire la suite

Guadal Tejaz : Vidéo









Guadal Tejaz : écoute