Accueil Julien Doré en concert
Jeudi 25 avril 2024 : 6240 concerts, 27084 chroniques de concert, 5411 critiques d'album.


Vainqueur 2007 la Nouvelle Star, il s'est spécialisé dans les reprises décalées. Il s'oriente vers une pop, emplie de poésie psyché. Désormais très populaire, Julien Doré remplit à ras bord toutes les salles où il se produit, très bien accompagné par son groupe folk pop rock... En concert partout en 2017 pour présenter l'album intitulé & (inclus les tubes Le lac et Subime & silence ! Julien Doré est en concert à l'AccorHotels Arena à Paris les 15 et 20 décembre 2017 et en tournée française. En 2018, Julien Doré était en concert solo acoustique à l'Olympia de Paris les 13, 14, 15 et 16 mai puis les 22 et 23 juin et en tournée française intitulée "Vous & Moi". De retour avec un nouvel album et une nouvelle tournée (Accor Arena de Paris les 25 et 26 novembre 2021 etc.) à l'automne 2021 !

Julien Doré : vos chroniques d'albums
Site

Julien Doré : tous les concerts

Je.

06

Mars

2025

Julien Dore Zenith - Rouen (76)
20H00 De 37.00 à 75.00 €

Ve.

07

Mars

2025

Julien Dore Antares - Le Mans (72)
20H00 De 37.00 à 75.00 €

Di.

09

Mars

2025

Julien Dore Zenith - Caen (14)
18H30 De 37.00 à 75.00 €

Ve.

14

Mars

2025

Julien Dore LDLC Arena - Décines (69)
20H00 De 37.00 à 75.00 €

Di.

23

Mars

2025

Julien Dore Galaxie - Amneville (57)
18H30 De 37.00 à 75.00 €

Je.

27

Mars

2025

Julien Dore Zenith Arena - Lille (59)
20H00 De 37.00 à 75.00 €

Ve.

28

Mars

2025

Julien Dore Zenith Arena - Lille (59)
20H00 De 37.00 à 75.00 €

Julien Doré : les dernières chroniques concerts 49 avis

Julien Doré & Joseph Kamel

Critique écrite le 03 novembre 2022, par Ambre Justine

Zénith d'Auvergne, Cournon/Clermont-Ferrand 22 octobre 2022

Julien Doré & Joseph Kamel en concert

En ce samedi soir d'octobre aux températures digne d'un mois de juillet, me voici devant le Zénith d'Auvergne pour le concert tant attendu de Julien Doré. Voilà plusieurs mois que je vois passer des extraits de cette tournée et j'avoue que ma curiosité est vraiment piquée au vif ! Oui, j'aime ce chanteur, j'aime aussi l'homme mais je ne connais pas vraiment son répertoire. C'est donc avec enthousiasme et impatience que je rentre dans cette belle salle avec pas moins de 8000 autres personnes. Joseph Kamel La soirée commence avec une première partie : c'est le jeune et très grand artiste Joseph Kamel qui se présente à nous devant un rideau doré (ah ben oui, Julien Doré !), seul avec une guitare et un pédalier d'effets. Cet artiste est une magnifique découverte : à lui seul il a su enflammer 8000 personnes avec des textes bien écrits qui peuvent parler à tout le monde et tout en délicatesse. Des paroles interprétées généreusement avec un visage radieux et enfantin. On s'est tous mis à chanter et danser. Un vrai moment de partage. Je n'ai pas vu le temps passer ! Julien Doré Et voilà enfin Julien Doré ! Sur l'écran géant il y a un orchestre philharmonique en vidéo, d'où il arrive, comme s'il sortait de l'écran et c'est "La... Lire la suite

Aluna festival 2022 - 23 juin : Angèle, Julien Doré, Feu! Chatterton, La Rue Kétanou

Critique écrite le 15 juillet 2022, par Lionel Degiovanni

Ruoms 23 juin 2022

Aluna festival 2022 - 23 juin : Angèle, Julien Doré,  Feu! Chatterton, La Rue Kétanou en concert

Pour le deuxième jour du festival Aluna (qui a démarré le jeudi 23 juin ), j'arrive tout juste à la clôture du concert de La Rue Kétanou (hé oui, je bosse la journée ! lol ). Je n'ai donc pas pu faire de photos. La Rue Kétanou Je constate que le public d'Aluna Festival est à fond même avec cette chaleur élevée. Je ne connais pas trop ce groupe mais je dois bien avouer qu'il arrive à faire bouger les foules et à entrainer ce public ardéchois ! Sur scène, ça bouge comme il faut, ça entraine bien le public. Même si je ne connais pas trop La Rue Kétanou, le peu que j'ai vu m'incite à vous conseiller d'aller les voir en concert. Feu! Chatterton On enchaine ensuite, toujours sur la grande scène, avec le Feu! Chatterton. Concernant ce groupe, j'avoue que je ne suis pas très fan à la base ; je trouve ça très répétitif et la voix du chanteur ne m'inspire pas. Je les avais vus il y a quelques années lors d'un autre festival. Je dois avouer que ce soir-là, j'ai été bien surpris à trouver ce groupe plus groovy et les mélodies un peu plus accrocheuses que je ne le pensais. Les gens présents ont eu l'air de bien apprécier aussi. Sur scène, c'est la formation standard, à l'ancienne et ça roule plutôt pas mal. Le chanteur n'a pas un... Lire la suite

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017)

Critique écrite le 30 août 2017, par Lionel Degiovanni

Paléo festival, Nyon 19 juillet 2017

Arcade Fire, Temples, Pixies, Julien Doré, Len Sanders, Le fils du facteur, l'Orchestre Tout puissant Marcel Duchamp XXL (Paléo festival 2017) en concert

Len Sanders Pour le deuxième jour du Festival Paléo 2017, je démarre les concerts par Len Sanders qui est une jeune suisse. On peut définir sa musique comme de l'électro-pop miroitante. Son premier album "Phantom Garden", ainsi que les EP's "Places" et "Saltlick" ont donné le ton. Il en ressort une ambiance douce, hypnotique et sombre, des synthétiseurs et des harmonies sophistiquées sans oublier des arrangements minimalistes portés par la voix claire et envoûtante de la chanteuse Blanka Inaueu. Entre pop spatiale et électro miroitante, Len Sander compose de la poésie en mouvement, une ode à la souffrance des cœurs brisés. Son site lensander.com et son facebook : facebook.com/lensander Le fils du facteur Sur le site du Paléo, il y a aussi des animations et je peux voir un groupe qui joue, comme ça, devant les tables et les chaises, avec leur petite vitrine. Il s'agit du groupe Le fils du facteur. Ils font des reprises à la demande. Ils sont deux musiciens talentueux réussissant à mettre l'ambiance malgré la grosse chaleur qui se fait sentir. Je pense que dans les pubs, ils doivent cartonner un maximum !! Midnight Oil Apres cet intermède, place à un ancien groupe dont un des titres reste dans la... Lire la suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)

Critique écrite le 20 juillet 2017, par Lily Rosana

Aix-Les-Bains 13-16 juillet 2017

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours de folies que nous a offert la belle et grandiose programmation du festival dont on peut profiter les pieds dans l'eau. Retour sur 20 concerts qu'il ne fallait pas louper ! (Choisir était un exercice des plus difficiles, croyez-moi...)" Jeudi 13 juillet Lulu Gainsbourg : Assis devant son grand piano noir laqué, un chignon au sommet de sa tête et sous le soleil tapant, Lulu ouvre l'un des plus grands et attendus festival estival : Musilac. Sensible et harmonique, il chante les maux comme pour un remède contre la mélancolie. Il est accompagné de talentueux musiciens et de Jérémy Loucas, son ami de toujours. Il reprend " Tequila ", son dernier titre, soulignant : " Par un temps pareil, cela va nous rafraîchir un peu ". Les doigts de Lulu courent sur le piano qui résonne encore et encore à notre plus grand plaisir. Le ton est donné : ce sera le festival de la volupté. Last Train 4 jeunes dans le vent, des rythmes éclatés, une passion dévorante, des basses et des guitares hypnotiques : voici Last Train, la nouvelle génération Rock. Après... Lire la suite

Julien Doré : les chroniques d'albums

Julien Doré : Ersatz

Chronique écrite le 10/01/2009, par Philippe

Julien Doré : Ersatz

Le premier disque de Julien Doré a été accueilli avec une certaine fraîcheur par les médias il y a quelques mois. Il y a pourtant lieu de le soutenir pour plusieurs raisons. La première est évidemment que, des télé-crochets qui existent depuis 2001, ne sont sortis qu'une minuscule poignée d'interprètes avec un début de crédibilité artistique. Or à l'évidence, ce jeune dandy parisien, outre une personnalité et un look affirmé, a aussi une putain de voix ! Par ailleurs il aurait très bien pu enregistrer un simple album des reprises qui avaient fait son succès (comme celle vraiment plaisante de Moi Lolita), et relever les compteurs, pépère. Sortir un album entier sans covers comme celui-ci (ah si, une pas mal de SS in Uruguay de Gainsbourg... pas vraiment la plus facile à vendre à des gamines cependant, on en conviendra), c'était donc déjà viser un autre public que les cons/sots/mateurs, et c'est déjà louable. En effet, le petit blond n'a pas fait ce qu'on attendait de lui, d'où incompréhension et méfiance des médias - aurait-il un potentiel ? Est-ce qu'on se mouille ou pas pour lui ? A quel degré comprendre ce titre, Ersatz ? Est-ce... Lire la suite

Julien Doré : Vidéo