Accueil Lewis Floyd Henry en concert
Mercredi 16 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Fils caché de Jimi Hendrix, Lewis Floyd Henry écrit des morceaux de blues magistralement dégueulassés avec du rock 'n roll, du punk, du métal et du hip hop. En solo, il a cassé la baraque aux Trans Musicales de Rennes fin 2011

Site

Lewis Floyd Henry en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Lewis Floyd Henry : l'historique des concerts

Sa.

22

Juin

2013

Les Invites de Villeurbanne en concert
Les Invites De Villeurbanne 2013 : Thomas Fersen, Lewis Floyd Henry, NMB Brass Band, Gari Greu... + Arts De La Rue Et Scénographies Les Invites de Villeurbanne | Lewis Floyd Henry | Thomas Fersen | NMB Brass Band | Gari Greù
Festival Les Invites de Villeurbanne - Villeurbanne (69)

Ve.

21

Juin

2013

Les Invites de Villeurbanne en concert
Les Invites De Villeurbanne 2013 : Rachid Taha, Gari Greu & Tartare, Lewis Floyd Henry, Dead Combo, Bélé Bélé... + Arts De La Rue Et Scénographies Les Invites de Villeurbanne | Lewis Floyd Henry | Rachid Taha | Gari Greù
Festival Les Invites de Villeurbanne - Villeurbanne (69)

Ve.

16

Nov.

2012

Nouvelles Voix en Beaujolais en concert
Lewis Floyd Henry + Sallie Ford & The Sound Outside + Skip The Use + Greenshape Nouvelles Voix en Beaujolais | GreenShape | Lewis Floyd Henry | Skip The Use | Sallie Ford
Théâtre de Villefranche - Villefranche (69)

Je.

15

Nov.

2012

Lewis Floyd Henry + Snake Eater Secret Place - Saint-Jean de Vedas (34)

Ma.

13

Nov.

2012

Mardi Gras Brass Band en concert
Mardi Gras Brass Band + Lewis Floyd Henry Lewis Floyd Henry | Mardi Gras Brass Band
Glaz'art - Paris 19ème (75)

Ve.

09

Nov.

2012

Soirée One Man Band : Bloodshot Bill + Deke Dickerson + Lewis Floyd Henry CAC G. Brassens - Mantes la Jolie (78)

Ve.

20

Juillet

2012

Festimeuse en concert
Revolver + Lewis Floyd Henry + Louis Aguilar And The Crocodile Tears Festimeuse | Lewis Floyd Henry | Revolver
Festival Festimeuse - Fumay (08)

Ma.

01

Mai

2012

Roots & Roses Festival en concert
The Jon Spencer Blues Explosion, Barrence Whitfield & The Savages, The Experimental Tropic Blues Band, Bob & Lisa (Bellrays), Fleshtones, Dan Sartain, Lewis Floyd Henry, Mama Rosin Roots & Roses Festival | Barrence Whitfield And The Savages | Lewis Floyd Henry | Mama Rosin | The Jon Spencer Blues Explosion | The Fleshtones | The Bellrays | The Experimental Tropic Blues Band | The Legendary Shack Shakers | Dan Sartain
Site festival Roots & Roses - Lessines, Belgique

Lewis Floyd Henry : les dernières chroniques concerts 3 avis

Lewis Floyd Henry + Mamarosin + Two Gallants (Les Nuits de l'Alligator 2012)

Critique écrite le 25 mars 2012, par coline

La Maroquinerie, Paris 20 février 2012

Lewis Floyd Henry + Mamarosin + Two Gallants (Les Nuits de l'Alligator 2012) en concert

Les trois groupes qui étaient ce soir à l'affiche de cette Nuit de l'Alligator ont tour à tour mis la schizophrénie, la désuétude et l'intensité à l'honneur. Lewis Floyd Henry Les hostilités commencent avec Lewis Floyd Henry, jeune homme à tout faire qui manie guitare, mini batterie et sono sur poussette de façon pas toujours ordonnée mais quoi qu'il arrive toujours surprenante et radicale. Si le début de son set évoquait le blues des rives du Mississippi et la musique des travailleurs des champs de coton, sa performance a progressivement mué vers une sorte de hip-hop hardcore, finissant même par une reprise d'un morceau du Wu Tang Clan des plus hallucinantes qui a quelque peu dérouté le public de la Maroquinerie. Changeant sa voix pour aller de la plus profonde des basses à une sorte de cri rauque et bestial, le jeune homme se plaît à changer de personnages, au sein même de ses chansons, dialoguant avec lui même, invitant ses multiples personnalités à le rejoindre le temps d'un couplet ou d'un refrain. Il n'empêche, même cette dimension quelque peu inquiétante ne détourne pas l'attention que l'on porte à un musicien doué et inventif qui se suffit à lui même pour faire le bruit de huit hommes au moins (peut-être le... Lire la suite

Lewis Floyd Henry (Trans Musicales de Rennes 2011)

Critique écrite le 30 décembre 2011, par Pierre Andrieu

Le Liberté, Rennes 1er décembre 2011

Lewis Floyd Henry (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Lewis Floyd Henry Soirée du 1er décembre 2011 aux Trans Musicales de Rennes... Juste après la prestation de Vinnie Who sur la grande scène du Liberté, on tire un grand rideau pendant le démontage et le remontage du matériel puis un quasi sosie d'Hendrix se pointe immédiatement devant celui-ci, avec son tabouret, sa guitare et sa mini batterie... Et là, c'est le choc ! Non content d'avoir un jeu de guitare évoquant l'immense Jimi (en plus punk, plus crade et moins virtuose), le gars a également des cordes vocales pouvant évoquer un fils caché du légendaire et regretté musicien noir américain. Et le public du Liberté se fait prendre et retourner comme une crêpe par des morceaux de blues magistralement dégueulassés avec du rock 'n roll, du punk, du métal et du hip hop. En solo, assis sur l'avant scène et dans une salle immense, Lewis Floyd Henry arrive malgré tout à casser la baraque ! Sa voix sature à mort, sa guitare hurle méchamment, sa batterie frappe sèchement (parfois à côté mais on s'en contrefout) et le mélange des trois administre une magistrale... Lire la suite

Lewis Floyd Henry + Vinnie Who + Group Rhoda + Michael Kiwanuka + Magnifico + Saidah Baba Talibah (Trans Musicales de Rennes 2011)

Critique écrite le 02 décembre 2011, par Pierre Andrieu

Salle de la Cité et Liberté, Rennes 1er décembre 2011

Lewis Floyd Henry + Vinnie Who + Group Rhoda + Michael Kiwanuka + Magnifico + Saidah Baba Talibah (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

Après le très beau lancement des Trans Musicales 2011 avec la création Kütu Folk Records à l'Aire Libre, place à la première journée officielle du précieux festival rennais, avec deux séries de concerts programmés le jeudi 1er décembre à la salle de la Cité et au Liberté... Grâce à cela, cette journée d'automne pluvieuse sera illuminée par des découvertes éclectiques et souvent réjouissantes, malgré quelques petits ratages inhérents à la prise de risque d'une programmation 100% nouvelle. Compte rendu : Group Rhoda Les choses commencent pianissimo avec le timide concert de Group Rhoda dans une salle de la Cité clairsemée, pas très démonstrative et visiblement dubitative sur cette découverte... La musique de cette artiste se présentant en live avec un micro, une boite à rythmes et un synthé Moog est pourtant planante, psyché et se situe joliment à la frontière entre électro, rock expérimental et pop synthético barrée. Là où le bât blesse, c'est que Group Rhoda joue trop tôt dans une salle hyper calme et propose des titres très proches les uns des autres sans aucune présence scénique. En bande originale d'un film mystérieux comme le très bon Drive ou avec un peu plus de pratique scénique et dans une salle plus chaude,... Lire la suite