Accueil Skip The Use en concert
Samedi 30 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Du funk au rockab survolté, du reggae au post-punk, électro en horizon fluo et disco en pluie paillette, avec une voix venue d'ailleurs sur des riffs de guitare acérés, Skip The Use est un shaker à genres. De retour, le groupe Skip The Use est en tournée des festivals pendant le printemps et l'été 2019 puis en concert pour le "Skip The Use Past & Future Tour" en novembre/décembre 2019 !

Skip The Use : vos chroniques d'albums
Site

Skip The Use : tous les concerts

Me.

14

Oct.

2020

Skip The Use Le MeM - Rennes (35)
20H00 De 33.00 à 38.00 €

Skip The Use : les dernières chroniques concerts 20 avis

Skip The Use + Parade

Critique écrite le 09 mars 2020, par Zulone

Espace Julien, Marseille 4 mars 2020

Skip The Use + Parade en concert

Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de 25 ans d'existence et toujours les mêmes valeurs et engagements. Ça faisait un moment qu'il n'était pas repassé par Marseille et qui mieux que des Marseillais pour ouvrir le bal de cette folle soirée rock ? Parade C'est le quatuor pop rock marseillais Parade qui ouvrent la soirée. Très bonne découverte, un rock aux consonances anglaises. Leur set est passé bien trop vite ! Ça fait plaisir à entendre, surtout qu'ils viennent... Lire la suite

Skip The Use + La Pieta

Critique écrite le 12 décembre 2019, par lionel

Paloma, Nîmes 29 Novembre 2019

Skip The Use + La Pieta  en concert

Ce soir, retour dans une salle de concert bien agréable : Paloma à Nîmes. Avant le concert, la chorale de Paloma faisait un petit récital bien sympa dans la partie centrale avec le bar pour accueillir les gens ! Vu le froid ! Cela a bien duré 30 minutes et encore, je suis arrivé en cours de concert. Après, cet intermède vocal, je me dirige vers la salle de concert. Je vais là-bas pour revoir un groupe bien connu, Skip The Use que j'avais déjà vu en première partie de Muse et aussi il y a bien quelques années à la salle de l'Akwaba du côté d'Avignon. La salle a l'air pleine et le public est bien chaud car j'ai pu constater que sur le parking, bien des personnes prenaient l'apéro sur le toit de leur voiture. La Pietà L'heure arrive et je vois débarquer pour la première partie une artiste que je n'avais jamais vu. Il s'agit de La Pietà à en croire le néon présent sur scène. L'artiste indique sur son site la signification précise de son nom. La Pietà, c'est la mère douloureuse ; la femme , la fille, la sœur, la mère, la traînée, la sainte, la folle, la forte, la fragile, la fière, la coup-rageuse, la brisée, la réparée, la cure, la toxique, la douloureuse... La Pietà n'est pas là pour plaire mais pour toujours pour déranger".... Lire la suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Festival Paléo : Pablo nouvelle + Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways

Critique écrite le 09 février 2015, par Lionel Degiovanni

Nyons ( suisse ) 25 juillet 2014

 Festival Paléo : Pablo nouvelle +  Skip the Use + Maxime Le Forestier + Shaka Ponk + Salut C'est Cool + Carbon Airways en concert

La journée de concert du vendredi commence avec le show case de Pablo nouvelle, au cosmos. Donc juste ok pour démarrer la journée avec un bon concert et un bon apéro ! Et quel concert !!(je ne dirai pas quel apéro, on va croire que l'on est ici que pour boire) Bref, ce nouveau jeune groupe est une tuerie. Ils sont trois ; un guitariste/chanteur qui fait aussi de la basse, un batteur qui fait aussi les voix et le fameux Pablo qui fait du piano et qui lance des samples de voix, de sons, bref, ça met l'ambiance. Ce groupe est suisse et plus précisément de Berne (plus suisse que ça, pas possible !) . Le jeune Pablo a bien fait d'abandonner ses études d'architecture quand on le voit sur scène. Leur musique est un mélange de soul des années 1970 agrémentée de sons tres modernes électro, trip/hop, limite dance . Ce qui fait encore plus d'effet, ce sont ses samples de voix de femmes qui lancent aux bons moments, toujours très planant. Cela crée bien le contraste avec la rythmique parfois très soutenue. Leur musique fait penser à des musiques de film et je pense que l'on pourrait se servir de leurs sons pour faire de l'illustration sonore. D'ailleurs, ils le disent eux-mêmes, ce sont des ambianceurs .J'ai vraiment pris plaisir à les... Lire la suite

Skip The Use : les chroniques d'albums

Skip The Use : S/t

Chronique écrite le 23/09/2010, par Zeu Western Manooch

Skip The Use : S/t

Aperçu pour la première fois lors d'une fin de concert au Festival Art Rock de Saint Brieuc, Skip The Use avait marqué quelques cerveaux disponibles ce soir-là. Disons que leur puissance scénique avait fait son p'tit effet. Idem pour la découverte de leur premier opus...Même effets, même conséquence : un living-room démâté ! Basé à Lille, le groupe bourlingue pas mal avant de...

Skip The Use : Vidéo