Accueil Philip Sayce en concert
Dimanche 9 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Né en 1976 au pays de Galles, Philip Sayce a grandi à Toronto où il a découvert la guitare en écoutant Eric Clapton, Ry Cooder et Dire Strait. Outre Jimi Hendrix et Stevie Ray Vaughan, il cite aussi B.B. King, Albert King, Albert Collins, Buddy Guy et Robert Cray comme principales influences. Pour "Innerrevolution", son nouvel album (sortie le 22 avril prochain chez Provogue / Wagram), il s'est entouré de Fred Mandel (Queen, Supertramp, Elton John, Alice Cooper) aux claviers, de Joel Gottschalk à la basse et de Ryan MacMillan (Matchbox 20) à la batterie. C'est d'ailleurs ce trio de choc qui l'accompagne aussi sur scène.


Après avoir joué aux côtés de Jeff Healey, Uncle Kracker et Melissa Etheridge, Philip Sayce avait sorti un premier album solo "Peace Machine" en 2005. Aujourd'hui, avec "Innerrevolution" il prouve qu'il est non seulement l'un des meilleurs guitaristes "blues rock" du circuit, mais aussi un chanteur irréprochable doublé d'un excellent compositeur.

Site

Philip Sayce en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Philip Sayce : l'historique des concerts

Ve.

07

Nov.

2014

Me.

11

Avril

2012

Ma.

10

Avril

2012

Me.

26

Mai

2010

Philip Sayce : les dernières chroniques concerts 2 avis

Deep Purple + Philip Sayce

Critique écrite le 21 décembre 2010, par Fredc

Zenith Arena, Lille 13 Décembre 2010

Deep Purple + Philip Sayce en concert

Le concert de Deep Purple au Zénith, c'est un peu le rendez-vous de tout ce que Lille compte de chevelus, de barbus, de bikers et de vieux rockers. C'est donc un festival de blousons de cuir, de bottes et de tatouages pour remplir la salle à ras-bord. La première partie est assurée par Philip Sayce, qui produit un hard rock classique, sans surprise, assez plat et finalement pas très intéressant, même s'il se révèle plutôt efficace pour chauffer la salle. Les Deep Purple entrent en scène à 21h tapantes. L'intro est théâtrale, à base de gyrophares bleus et rouges, qui ne sont qu'un petit aperçu de l'imposant jeu de lumières qui habille le concert. Dès les premiers instants, on s'en prend plein les yeux et on apprécie le spectacle. Musicalement, il n'est jamais trop tôt pour les solos épileptiques, qui font la spécificité du groupe et qui déferlent déjà depuis la scène. Celui qui s'y colle le plus souvent, c'est assez logiquement le guitariste, Steve Morse, sosie de Philippe Lucas. Le jeu de scène est un peu rouillé, le public aussi (sans doute l'arthrose), mais les cinq musiciens, tout bedonnants et grisonnants qu'ils soient, sont encore vigoureux. Et quelle maîtrise ! Le combo livre un vrai concert de hard rock à... Lire la suite

Deep Purple + Philip Sayce

Critique écrite le 07 décembre 2010, par philippe auxietre

Troyes, Le Cube 4 decembre 2010

Après plus de 40 ans de carrière, Deep Purple est toujours là ! La performance scénique (autant le son que les lights) est magnifique ; les principaux morceaux sont interprétés ainsi que d'autres plus rarement joués... Don Airey tient son rôle à merveille et n'a rien à envier à... Lire la suite