Accueil Picore en concert
Vendredi 30 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Un voyage atypique en terres obscure où se mélangent trip-hop claustrophobe, rap, rock noise, perfs et vidéos.

Site

Picore en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Picore : l'historique des concerts

Sa.

06

Oct.

2012

Hyphen Hyphen en concert
Hyphen Hyphen + Picore + Mekanik Kantatik Hyphen Hyphen | Picore | Mekanik Kantatik
Centre Le Bournot - Aubenas (07)

Sa.

09

Juin

2012

Aucard De Tours Festival en concert
Zebda / Kap Bambino / Sam Tach' / Picore / Total Warr / Socks Appeal / + 1 groupe à venir Aucard De Tours Festival | Zebda | Picore | Kap Bambino
Parc de la Gloriette - Tours (37)

Ve.

18

Mai

2012

Enablers en concert
Enablers + Fordamage + Picore Picore | Enablers | Fordamage
Chato'Do - Blois (41)

Me.

16

Mai

2012

Enablers en concert
Conga Tour : Fordamage + Picore + Enablers Picore | Enablers | Fordamage
Le VIP - St Nazaire (44)

Ma.

15

Mai

2012

Enablers en concert
Enablers + Fordamage + Picore Picore | Enablers | Fordamage
La Carene - Brest (29)

Sa.

21

Avril

2012

Aucan en concert
105 Db#2 ! Sleeppers + Aucan + Picore + Dysfunctional By Choice Aucan | Picore
L'Echonova - St Ave (56)

Sa.

14

Avril

2012

Electric Electric en concert
Le Collectif A Tant Rêver Du Roi fête ses 10 ans Kourgane | Picore | Electric Electric
La centrifugeuse - Pau (64)

Sa.

24

Mars

2012

Festival Yaute Winter Tour en concert
Le peuple de l'herbe + The Toxic Avenger + Nasser + Roméo Bonvin + I Am un Chien + Picore + OK Bonnie + Doctor Flake Festival Yaute Winter Tour | Le Peuple de l'Herbe | Picore | The Toxic Avenger | Doctor Flake | I Am Un Chien | Nasser | Ok Bonnie
Château Rouge - Annemasse (74)

Picore : les dernières chroniques concerts 2 avis

Picore + Kill The Thrill + Dalëk

Critique écrite le 17 mars 2007, par Mystic Punk Pinguin

Cabaret Aleatoire - Marseille 15 mars 2007

Picore + Kill The Thrill + Dalëk en concert

Une soirée placée sous le signe des musiques sombres, entre hip-hop et indus, hum alléchant. Kill the Thrill on est accro à Liveinmarseille.com mais que ce soit Picore ou Dalëk, je ne connaissais que sur disque et c'est ma foi fort bloquant. Etant encore uen fois arrivé à l'heure annoncée, je poireaute un bon moment. Raah même un jeudi ça va finir à pas d'heure, dure réalité envisagée le lendemain au taf vu le manque de sommeil... Kill the Thrill Pas grave, Picore déboule sur scène. Curieux de voir ce que ça donne sur scène. Leur son sur www.myspace.com/p1core et le fait qu'ils soient signés sur Jarring Effects préfigure que du bon. Leur premier morceau est essentielement machines et rappellent furieusement le dub indus obsessionnel d'Ez3kiel. Kill the Thrill Mais au fil du set, Picore distille sa différence, faite de sons de clarinettes et trompettes free voire d'instant planants sur fond de rythmiques lourdes aux machines, à la basse et à la batterie. Des sons bien bloquant aussi avec la fameuse "antenne" qui réagit au vibration de la paume de amin (vue la premiere fois pour moi avec Jon Spencer). Kill the Thrill Mais la furie indus n'est jamais absente, notement avec un morceau où ils sortent une disqueuse qui en... Lire la suite

color blind - baratins de la joie - rhesus - picore - amélie les crayons - elka osa - mes anjes noirs - la doxa

Critique écrite le 15 décembre 2003, par Julie

Viviers 12-13 décembre 2003

Découverte printemps de Bourges au fin fond de l'ardéche ; on est arrivé en retard, on est arrivé à la fin de 'colorblind' ; jazz instru avec des chanteuses de soul, l'éclairage trop statique et l' ambiance très molle ne nous a pas aidé à nous décontracté dans une salle au tiers rempli ; rien retenu de leur musique ; ensuite arrive les 'baratins de la joie', une intro digne d'un film d aventure, avec musique et ambiance héro de la seconde guerre mondiale, malheureusement lorsque la musique et le chant ont commencé on s'est rendu compte que ce groupe n'avait pas la carrure de leurs costumes ; Non vraiment le festif y en a marre ; je crois que c'était le groupe local, et bien ce fut un supplice ; ensuite Rhesus arrive sur scéne, le public était bourré je crois car des gens les insultaient au premier rang ; malgré leur fébrilité apparente ils s'en sont bien sorti avec du rock bien envoyé et de choses plus calmes ; sentant... Lire la suite