Accueil Serge Gainsbourg en concert
Mardi 20 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


L'Homme à Tête de Chou : Serge Gainsbourg fume encore 30 ans après sa mort (survenue le 2 mars 1991), son héritage est chaque jour plus immense, aussi bien en chanson française qu'en pop anglo-saxonne... Les tubes qui ont émaillés sa carrière son totalement cultes : "Je t'aime... moi non plus", "Ballade de Melody Nelson", "Bonnie & Clyde", "Initials B.B.", "La Javanaise", "Les dessous chics", "L'homme à tête de chou", "Aux armes et caetera", "Sorry Angel", "Lemon Incest", "Je suis venu te dire que je m'en vais", "L'eau à la bouche", "Marilou sous la neige", "Love on the beat", "Comme un boomerang"...

Serge Gainsbourg : vos chroniques d'albums
Site

Serge Gainsbourg en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Serge Gainsbourg : l'historique des concerts

Lu.

11

Mars

2013

Jane Birkin en concert
Jane Birkin, Serge Gainsbourg & Jane Via Japan Jane Birkin | Serge Gainsbourg
Salle Pleyel - Paris 8ème (75)

Je.

07

Juillet

2011

20 Ans Deja, Serge Gainsbourg Théatre de verdure - St Romain de Lerps (07)

Serge Gainsbourg : les dernières chroniques concerts 5 avis

Serge Gainsbourg (tournée Love On The Beat 1985)

Critique écrite le 02 mars 2021, par Pierre Andrieu

Casino de Paris 3, 4, 5 octobre 1985

Serge Gainsbourg (tournée Love On The Beat 1985) en concert

Le 26 avril 1988, lors du passage de Serge Gainsbourg à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand, on avait 16 ans, on fréquentait le Lycée Jeanne d'Arc et on habitait à la campagne à 20 minutes en voiture, sans avoir de moyen de locomotion. Si l'on ajoute à cela que ce concert de la tournée pour promouvoir l'album "You're under arrest" (pas le meilleur album du Monsieur) était complet, tout le monde comprendra aisément que l'on ait manqué ce live que l'on aurait beaucoup aimé vivre en vrai (on s'est "rattrapé" avec le disque live paru en 1989, "Le Zénith de Gainsbourg"). A cette époque-là Gainsbourgmania battait son plein chez nous, on était déjà archi fan de nombre de ses disques et l'on se souvient très bien avoir demandé à une copine le lendemain matin en classe ce qu'il avait joué, s'il était en forme, quelle ambiance il y avait dans la salle... Ce rendez-vous manqué, puis la triste mort de Gainsbourg le 2 mars 1991, n'ont fait qu'encourager notre amour pour l'œuvre du grand Serge, un passionnant dédale de disques et de morceaux géniaux par lequel on est entré via le disque "Serge Gainsbourg Live". Paru en 1985, cet album capté en concert au Casino de Paris faisait suite à la publication de "Love On The beat", un opus... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018)

Critique écrite le 08 mai 2018, par Pierre Andrieu

Palais d'Auron, Bourges 26 avril 2018

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) en concert

Très en forme sur cette nouvelle tournée et toujours aussi craquante avec son look d'éternelle adolescente en Jean, Charlotte Gainsbourg a joliment pris la suite de son père, pour qui le Printemps de Bourges était toujours une étape importante. Celle qui vient de signer fin 2017 un magistral disque nommé "Rest" (produit de main de maître par SebastiAn et dont le superbe morceau titre est co-écrit et composé par Guy-Man de Daft Punk) a pris soin de s'entourer d'une groupe de musiciens constitué de cadors : deux membres de François And The Atlas Mountains, David Nzeyimana, aux claviers et à la guitare, et Gerard Black, aux chœurs, avec en plus Louis Delorme, à la batterie, Paul Prier, à la basse, et Bastien Doremus, aux machines et à la prod. Qu'elle soit assise à l'orgue ou debout au micro, l'actrice et chanteuse propose une version live du disque au Palais d'Auron en usant de sa classe habituelle... Sa voix d'une extrême fragilité procure mille émotions contrastées quand elle chante ou déclame ses récents textes en français, à la fois impudiques, touchants et crus, tout en ayant la particularité... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg + Connan Mockasin + Electric Guest

Critique écrite le 26 mai 2012, par Pierre Andrieu

La Cigale, Paris 21 mai 2012

Charlotte Gainsbourg + Connan Mockasin + Electric Guest en concert

Grosse déception pour le concert donné par Charlotte Gainsbourg en compagnie de Connan Mockasin à la Cigale, à Paris le 21 mai 2012 ; lors de cette soirée prometteuse a priori (jusque-là, on avait apprécié les disques de Charlotte G, sa rencontre avec Connan M. sur son dernier opus et les concerts proposés séparément par les deux artistes... ), la rencontre musicale n'a fonctionné qu'à de trop rares instants, le reste du live n'étant qu'approximations vocales, dérapages psyché non contrôlés et chansons dispensables. Pour couronner le tout, la première partie - assurée par Electric Guest - était ultra anecdotique si l'on ne goûte guère le revival pop eighties 'n groove avec voix de fausset. Compte rendu peu enthousiaste : Electric Guest La Cigale (qui affiche complet ce soir) commence à se remplir d'un public ultra bobo quand le groupe américain Electric Guest foule la scène pour présenter son premier album produit par un Danger House qu'on a connu plus inspiré... Emmené par le chanteur et songwriter Asa Taccone (qui a écrit pour Charlotte Gainsbourg et signé sur la même maison de disques, d'où sa présence ici), le quatuor pratique une pop 'n soul groove bâtie pour cartonner, mais très irritante si l'on n'apprécie pas les... Lire la suite

L'Homme A Tête De Chou

Critique écrite le 11 mai 2011, par Mcyavell

Grand Théâtre de Provence - Aix-en-Provence 5 mai 2011

L'Homme A Tête De Chou en concert

Alain Bashung a enregistré une version inédite d'un des albums les plus cultes qui soit, L'Homme A Tête De Chou de Gainsbourg. Une chaise de bureau comme seul élément de décor au centre de la scène. C'est la chaise de Bashung. Il aurait dû l'occuper et déambuler assis à travers la scène pendant les danses. La bande-son de sa voix était juste terminée lorsque Jean-Claude Gallotta apprit, un soir de mars 2009, que la chaise serait vide. Les quatorze membres de sa troupe défilent l'un après l'autre et rendent hommage en saluant, chacun à sa manière, au siège inoccupé. Et puis on entend sa voix, qui resta merveilleuse jusqu'au bout. Va-t-elle rendre fidèlement le texte original ? Ca commence mal : "Je suis l'homme à LA tête de chou". Ce sera le seul frisson négatif de la soirée avec plus tard "Festival DE Woodstock". C'est mon côté obsessionnel. On ne touche pas à un texte de Gainsbourg. Bashung y compris. Mais il fait bien claquer les [k] dont l'allitération est un ingrédient essentiel de la musicalité de l'œuvre. Une chorégraphie sur ce texte ? Ma curiosité est grande. Comment illustrer par la danse des paroles aussi crues, aussi pornographiques ? Gainsbourg y fait rimer carlingue avec cunilingue, les couplets de Marilou... Lire la suite

Serge Gainsbourg : les chroniques d'albums

V/A (Serge Gainsbourg) : B.O.F. Gainsbourg (vie Héroïque)

Chronique écrite le 24/08/2010, par Philippe

V/A (Serge Gainsbourg) : B.O.F. Gainsbourg (vie Héroïque)

Sur le film de Joann Sfar, Gainsbourg (vie héroïque) paru début 2010, les avis ont été notoirement partagés - trop anecdotique, incomplet, trop personnel sur un personnage public, etc. Reste que quelques comédiens, Eric Elmosnino en tête (étonnant sosie du chanteur, en tout cas jusqu'à la période Gainsbarre), tiraient bien leur épingle du jeu dans une série de scènes "mythiques" souvent très réussies (l'apparition époustouflante de la Casta en Bardot, Katerine en Boris Vian, Anna Mouglaglis en Juliette Greco, Lucy Gordon en imitatrice convaincante de Jane Birkin, etc.). Et ceci même au chant, très soigné sur une bande originale qui aurait pourtant pu, comme pour La Môme sur Piaf, se contenter de play-backs - solution de facilité ! La bande originale, 43 titres (!), comporte donc des créations originales et dignes d'intérêt, tout comme des réorchestrations culottées, à commencer par un Nazi Rock noisy-punk (Elmosnino & Dionysos)... Mais aussi Je Bois vs Intoxicated Man, mélange amusant entre Vian et Gainsbourg (Elmosnino et Katerine donc), un Qui est in/Qui est out surf-rock déchaîné par Emily Loizeau, un amusant Poinçonneur des Lilas par les Frères Jacques. Eric Elmosnino se risque à quelques reprises tout seul, avec plus ou moins de... Lire la suite

V/A (Serge Gainsbourg) : Monsieur Gainsbourg Revisited

Chronique écrite le 06/04/2006, par Philippe

V/A (Serge Gainsbourg) : Monsieur Gainsbourg Revisited

Après une longue gestation, le projet de revisiter Gainsbourg en anglais vient enfin d'aboutir, reste à savoir pourquoi. Probablement pas pour des raisons financières (les ayant-droits du sieur Ginzburg ne sont pas connus pour être des rapaces), mais plutôt pour que la scène anglo-saxonne puisse enfin rendre les honneurs à celui qu'elle a tant pompé ! Evidemment ce type d'examen se passe avec des fortunes diverses, alors commençons par les réussites. Ca commence pas mal avec Franz Ferdinand toutes guitares en avant, reprenant à sa sauce Sorry Angel (avec Jane elle-même aux choeurs), de même que The Rakes qui ne déshonorent pas le Poinçonneur les Lilas : reprendre une chanson avec son propre son - quand on en a un - c'est souvent payant. Mieux encore, au registre sexy qu'affectionnait le grand Serge, deux chansons auraient pu lui plaire : quand VV des Kills semble nous sussurer des cochonneries à... Lire la suite

V/A (Serge Gainsbourg) : Great Jewish Music

Chronique écrite le 01/09/2005, par Pirlouiiiit

V/A (Serge Gainsbourg) : Great Jewish Music

A chaque fois que je cherche dans les occas' de Other Music je suis frappé par le nombre de disque de/sur Gainsbourg. En tombant sur celui la je n'ai pas hésité une seconde. Une compilation de reprise faite par Zorn et toute sa clique ça vaut le coup d'oreille. Apres un très calme Les amours perdues au féminine par les troublants Elysian Fields on enchaîne avec un Mike Patton en pleine forme dont la reprise de Ford Mustang sonne un peu comme celle de Roller girl par les Little Rabbits. Parmi les autres grands noms (en tout cas que je connaissais déjà, on peut citer Cyro Baptista pour une percussive La-bas C'est Naturel, Fred Frith avec une sobre et belle Ballad Of Melody Nelson, Blonde Redhead avec Le Chanson De Slogan, Marc Ribot avec Black Trombone et bien sur John Zorn, avec Contact.... Lire la suite

Serge Gainsbourg : Vidéo