Accueil The Dears en concert
Mercredi 14 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Véritables prophètes dans leur pays, les Canadiens de The Dears ont débarqué en Europe en 2004 avec leur deuxième album "No Cities Left", un disque sous très haute influence brit-pop. Aujourd'hui, The Dears sont de retour sur scène avec "Gang of losers", album distribué en août 2006 en France.

The Dears : vos chroniques d'albums

The Dears : tous les concerts

Lu.

22

Nov.

2021

The Dears - Perfect Son Le Botanique - Bruxelles
19H30 Ticket 19.5€ Prévente 16.5€ Botacarte 13.5€

The Dears : l'historique des concerts

Ve.

02

Avril

2021

Ma.

21

Fév.

2017

The Dears (ca) - Plants And Animals (ca) Botanique - Bruxelles (B)

Ve.

15

Avril

2011

Lu.

30

Oct.

2006

The Dears : les chroniques d'albums

The Dears : Gang Of Losers

Chronique écrite le 20/09/2006, par Pierre Andrieu

The Dears : Gang Of Losers

Nouvel album aussi épique que romantique pour les Canadiens de The Dears, après No Cities Left, paru en 2004... Sur Gang of losers, le groupe de Montréal continue à proposer des morceaux pop/rock envoûtants portés par un chant de crooner désespéré ou énervé, entre Morrissey et David Bowie. Les atmosphères aussi ténébreuses qu'excessives distillées par The Dears, avec force guitares héroïques, chant emphatique et claviers eighties, sont très prenantes la plupart du temps ; l'auditeur se sent pris au piège des sentiments révélés par les titres, il est... Lire la suite

The Dears : No Cities Left

Chronique écrite le 01/12/2004, par Pierre Andrieu

The Dears : No Cities Left

Pochette sombre et mystérieuse, voix saisissante, musiques intriguantes, morceaux bien écrits aux humeurs versatiles, atmosphères aussi étranges que changeantes : le groupe canadien The Dears vient de faire une entrée fracassante dans notre discothèque... No cities left est en effet un disque qui surprend, vers lequel on revient régulièrement et qui conserve ses atours fascinants après de nombreuses écoutes. A l'heure du "vite écouté, vite oublié", c'est une qualité rare ! Les interventions du chanteur/songwriter omnipotent de The Dears sont pour beaucoup dans la réussite de ce disque ; l'homme arrive à être très expressif en se servant d'un timbre de voix entre le maniérisme chic de... Lire la suite