Accueil Chronique album : Amy Winehouse - Lioness - Hidden Treasures, par Philippe
Mercredi 16 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Amy Winehouse : "Lioness - Hidden Treasures"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 27 décembre 2011 par Philippe

5 mois, record battu. C'est le temps qu'auront tenu ses ayants droits avant de sortir un (premier ?) album posthume d'Amy Winehouse. Même pas un vrai : juste une simple compilation de titres plus ou moins inédits. Autant le dire : sans doute rien d'aussi totalement bouleversant que Back to Black, rien d'aussi définitivement grandiose que Rehab. Et une construction totalement inexistante comparée à la belle et triste histoire de rupture que racontait le sublime Back to Black...
Se pose alors la même question que, par exemple pour le Sketches... de Jeff Buckley : faut-il bouder que des chansons nouvelles sortent sans l'aval de leur auteur, et en désordre ? Ou simplement les recevoir avec joie ? C'est qu'elles ont tout de même été travaillées au cordeau par ses accompagnateurs habituels, les Dap Kings & Mark Ronson... Et que le plaisir est donc là, indéniablement, à retrouver cette voix d'exception.
Car Our day will come, une reprise de 2002, est une belle soul salace et gorgée de soleil, à laquelle on s'attache vite, tout comme Will You Still Love Me Tomorrow ?. Car la Belle chante comme un pinson sur sa version juvénile de la Fille d'Ipanema, et plus encore sur Best Friends, Right ?, magnifique déclaration d'amitié à un pote de chamaillerie et de fumette - pas sûr que Pete Doherty mérite vraiment un si beau souvenir d'elle ! Car Between the Cheats enregistrée en 2008, fait déjà entendre une voix sur le fil du rasoir, que les abus divers commençaient à menacer sérieusement (c'est l'époque où elle a du arrêter de donner des concerts) : l'un de ses derniers enregistrements donc (avec son précieux Ska EP, bien sûr), aussi touchant que son morceau rappé avec NaS est par contre anecdotique. Tout comme son duo un peu trop cheesy avec Tony Bennett, Body and Soul - a priori sa dernière chanson, hélas...
Car il est par ailleurs impossible de ne pas être charmé par ces versions jazz alternatives : une lecture symphonique de My Tears Dry On Their Own, et une autre charmante, en chambre, de Wake Up Alone. Car on ne peut cacher sa joie d'avoir enfin chez soi la délicieuse Valerie des Zutons, sa reprise favorite, que n'ont entendu que celles et ceux qui ont eu la chance de la voir en concert !
Et car enfin, Amy Winehouse chante comme une Déesse, à vous en hérisser le poil, sur sa reprise d'A Song for You (de Donny Hathaway), merveilleux joyau niché tout au fond de ce coffre à trésors cachés... Alors bouder, vraiment ? Laissez tomber, toute résistance est inutile face à (si on a bien compté) 9 belles ou magnifiques chansons de la plus grande et de la plus belle - voyez donc cette couverture, Non de Zeus ! - chanteuse de soul music du 21ième siècle... Hein ? Quoi ? Adele qui ?!
(2011)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 27 décembre 2011 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Amy Winehouse : les chroniques d'albums

Amy Winehouse : The Ska EP

Amy Winehouse : The Ska EP par Philippe
26/07/2011
Rest in Peace... Amy Winehouse est donc partie rejoindre le prestigieux et décidément trop peuplé "Club des 27" (R. Johnson, B. Jones, J. Hendrix, J. Joplin, J. Morrison, K. Cobain... et vous y croyez encore, vous, que c'est une simple coïncidence... La suite

Amy Winehouse : Back To Black

Amy Winehouse : Back To Black par Philippe
23/04/2007
Ce qui nous a tout de suite plu chez Amy Winehouse, pour une chanteuse de soul, c'est son côté diva punk : une voix de black quinquagénaire, dans le corps d'une baby-doll chicano, tendance psychobilly piercée - c'est la classe totale. Evidemment... La suite