Accueil Chronique album : Fred Nevché & French 79 - The Unreal Story Of Lou Reed, par Philippe
Mardi 19 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Fred Nevché & French 79 : "The Unreal Story Of Lou Reed"

Fred Nevché & French 79 :

Pop - Rock

Critique écrite le 07 mai 2021 par Philippe

Il ne faut que quelques instants pour tomber sous le charme de ce nouveau projet de Fred Nevchehirlian, en collaboration avec French 79. Dans un premier texte, le chanteur a priori très éloigné de son univers disparu, explique en quoi Lou Reed le touche pourtant, notamment dans son rapport avec son mentor, le poète Delmore Schwartz. Le tout posé sur une mélodie électro délicate - il est vrai qu'on avait déjà apprécié les travaux précédents de French 79, et notamment leur force mélodique, sur le très élégant album Joshua. Mais aussi l'évocation d'autres stars disparues (Cobain, Monroe), dans un précédent spectacle du chanteur. L'effet combiné de la voix toujours caressante et de nappes synthétiques réconfortantes, entraîne ici une douce transe un peu mélancolique, qui ne se démentira pas de tout l'album / de tout le trip.
Car pour la suite, Nevché se glisse, avec circonspection et respect, dans la peau (et le cuir) du regretté rockeur-poète Lewis Alan Reed, à l'époque warholienne de la Factory, là où il est sorti de l'ombre avec le Velvet Underground, pour en lire un journal imaginaire certes, mais plausible et plein de sensibilité. Par exemple pour évoquer les transexuels ayant fui, garçons, leur dangereuse campagne redneck pour enfin se réaliser en filles, sortant de leur chrysalide en cours de route (New York 1966). L'électro qui accompagne le texte est certes anachronique, mais si solaire et raffinée qu'elle s'y coule naturellement, et vient en renforcer l'émotion à chaque instant.
En parallèle, le duo revisite les monuments historiques Vicious ou Perfect Day, ici traduits en français ... et en électro façon new wave. Créant des reprises bien plus intéressantes que ne l'auraient été des hommages/covers déjà faits et refaits, ces hautes sommets étant de toute façon inatteignables. Perfect Day étant comme chacun sait l'une des plus belles chansons de tous les temps, il était bien plus raisonnable de la dynamiter à 99 %, par exemple avec un vocodeur poussé à fond ...
Le coeur du projet se recentre pourtant sur les pensées du poète, modestes et passionnantes à la fois, écrites à plusieurs mains (Unreal Story, part 1 & 2). On y sent toutefois clairement la patte du narrateur, grand parolier lui-même, en particulier dans la 2e partie, où il dresse une de ces listes à la Prévert d'activités quotidiennes qu'aurait pu avoir le chanteur, énumération qui finit par avoir un effet curieusement tragi-comique...
Prince de la nuit... et des angoisses, splendide, évoque à nouveau Andy Warhol et leur relation créateur/créature, et elle déclenche une émotion inexplicable, avec son point d'orgue presque religieux. Nevche conclut cette évocation par touches successives de Lou Reed, en reprenant la narration à son compte, là encore avec une infinie délicatesse, pour rappeler ce que laissa le new-yorkais derrière lui, et notamment l'(atroce) expérience Metal Machine Music, ou diverses autres errances musicales et poétiques, et plus généralement son héritage, immense à l'évidence... On croirait même entendre quelques larmes retenues, quand French 79 conclut l'expérience et nous fait atterrir en douceur. Au final, The Unreal Story of Lou Reed est un voyage inédit, onirique et émouvant, évoluant avec légèreté aux confins de la musique et de la poésie en prose. Et donc, forcément, c'est magnifique...
(IN/EX, le label de Grand Bonheur, 2021)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 07 mai 2021 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe

Nevchehirlian : les chroniques d'albums

Nevche     (Nevchehirlian) : Rétroviseur

Nevche (Nevchehirlian) : Rétroviseur par Philippe
14/04/2014
En intitulant son nouvel album Rétroviseur, Frédéric Nevchehirlian, a.k.a. Nevche, semble d'abord souligner malicieusement ce qu'il ne fait précisément pas : regarder dedans... Dieu sait qu'il pourrait s'y perdre, là-derrière, ou être tenté d'y... La suite

Prévert & Nevchehirlian : Le Soleil Brille Pour Tout Le Monde ?

Prévert & Nevchehirlian : Le Soleil Brille Pour Tout Le Monde ? par Philippe
20/01/2012
Ou quand un musicien-poète bien vivant, ressuscite un musicien-poète jamais tout à fait disparu... Le grand Frédéric Nevchehirlian et son groupe éponyme s'emparent d'une douzaine de textes peu connus de Jacques Prévert, des textes à forte connotation... La suite

Nevchehirlian : Monde Ancien, Monde Nouveau

Nevchehirlian : Monde Ancien, Monde Nouveau par Chlorophil
30/03/2009
Sombre et lumineux, radieux et lucide. À l'image de son auteur, Frédéric Nevchehirlian (dont on apprendra bientôt à dire le nom correctement, j'en suis sûr !), cet album à dimension humaine contient toutes les contradictions, les ambiguïtés, les... La suite