Accueil Chronique album : It It Anita - Sauvé, par Pierre Andrieu
Mardi 21 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

It It Anita : "Sauvé"

It It Anita :

Pop - Rock / NoiseRockPunk

Critique écrite le 19 avril 2021 par Pierre Andrieu

Depuis mars 2020, vous en avez vraiment marre de tout ? De vous-même, des autres (qui représentent l'enfer, c'est bien connu !), avec des mentions particulières pour l'ensemble de leurs œuvres à Olivier Véran, Jean Castex, Manu Macron, le professeur Raoult, les communistes Chinois, le couple Sarkozy/Bruni, les Parisiens, les Ricains trumpistes, les Turcs, les Qataris, les Russes, les Brexiters Anglais, les Saoudiens etc. ? Bref... La solution a tous vos (nos ?) problèmes actuels est apportée sur un plateau d'argent par It It Anita, de sympathiques Belges en forme olympique qui reviennent avec un nouvel album fort bien nommé "Sauvé". Et ouais, ça a peut-être l'air un peu facile dit comme ça, mais cette petite rondelle de plastique comportant dix titres a le pouvoir de sauver une matinée, une après-midi, une soirée, une journée, quoi ! Et comment s'il vous plaît ? En inoculant un puissant vaccin contre la déprime, l'ennui, l'apathie, la neurasthénie et les pulsions suicidaires par le biais d'un principe actif explosif composé de noise rock, de rock indé et de punk. Le tout savamment dosé et mélangé, tout en étant méchamment hurlé, et joué, comme il se doit, avec une salvatrice violence. Connu pour ses concerts ultra jouissifs, virulents et addictifs, le combo emmené par Michaël Goffard, qui signe tous les titres, a réussi à reproduire l'énergie du live lors de son passage au studio The Apiary à Laval pendant l'été 2020. Et ce grâce au savoir-faire de l'ingé son et mixeur Amaury Sauvé (oui, on lui doit également le nom de l'album), qui a su parfaitement mettre en valeur la cohésion à peine croyable régnant entre les musiciens du groupe (citons également Damien Aresta, Bryan Hayart et Elliot Stassen). Sur tout le disque, It It Anita joue comme un seul homme, et comme si sa vie en dépendait. Ce qui donne des réussites aussi hystériques, intenses que tubesques (parfois à la Chokebore) comme "Ghost", "Sermonizer", "Cucaracha", "See Through", "More" et "Dixon Kentucky", avec au milieu de toute cette noise servie bien frappée, une petite pépite pop folk chantée façon Jason Lytle (Grandaddy), "Authority". Donc, même si vous en avez marre de tout, il sera extrêmement difficile de se lasser de ce disque !





Liens : ititanita.bandcamp.com/album/sauv (écoute et achat de l'album), www.facebook.com/ItItAnita, www.instagram.com/ititanita, twitter.com/ititanita, ititanita.com, www.viciouscircle.fr...





2 avril 2021 (Vicious Circle)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 19 avril 2021 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu