Accueil Chronique album : Matt Elliott - Drinking Songs, par Pirlouiiiit
Jeudi 9 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Matt Elliott : "Drinking Songs"

Matt Elliott :

Rock

Critique écrite le 16 janvier 2005 par Pirlouiiiit

Ce qu'il y a de très agréable lorsque l'on chronique régulièrement des disques a droite a gauche comme sur Concertandco, ce n'est pas de pouvoir demander aux labels les disques qu'on aurait aimés s'acheter (remarquez ça aussi), mais plutôt de recevoir tout un tas de nouveautés qu'on aurait jamais écouté autrement. Pour ma part ces "révélations" viennent essentiellement des labels Talitres (et Glitterhouse), Ici d'ailleurs ou encore les Disques du Soleil et de l'Acier. Cette fois c'est à Ici d'ailleurs que je dois la très belle découverte de ce disque de Matt Elliott (ex The Third Eye Foundation). Il s'agit d'un disque très très calme ; 8 morceaux ou se distinguent la guitare le piano et le violoncelle, comme dans l'instrumental C.F. Bundy qui ouvre le disque. La voix arrive ensuite et se pose en couches successives sur chaque morceau. Le chant se fait finalement instrument (parfois on pourrait aussi penser que c'est le contraire) et de la musique langoureuse de ces longs morceaux, voire très longs mais jamais lassant, se dégage quelque chose de magique sinon en tout cas d'envoûtant. Petits passages a la Beatles (période psyché de number 9) sur A waste of blood, ou a la Yann Tiersen / Pascal Comelade sur The guilty party, même effet transcendant sur l'auditeur que Flotation Toy Warning auxquels on songera peut être ... Le dernier morceau (plus de 20 minutes) plus "branché" (comprendre électronique) clôt en beauté ce disque avec la meme formule magique que les précédents plus un beat hypnotique sur ou sous des nappes de son lancinant. A la fin de l'écoute de ce magnifique Drinking Songs, on se dit que Matt Elliott n'a ni l'alcool beuglard d'un Ewan Mc Gowan ou l'alcool triste d'un Miossec ... il a juste l'alcool un peu mystique et terriblement beau.

02 fevrier 2005 (Ici d'ailleurs - Discograph)
Vignette Pirlouiiiit

 Critique écrite le 16 janvier 2005 par Pirlouiiiit
 Envoyer un message à Pirlouiiiit

Matt Elliott : les chroniques d'albums

Matt Elliott : The Broken Man

Matt Elliott : The Broken Man par Pierre Andrieu
23/12/2011
Après sa trilogie Songs, le peu consensuel, extrêmement prolifique et super doué Matt Elliott repart sur un autre projet avec l'album The Broken Man, un recueil de sept folk songs européennes matinées de folkore des Balkans, d'expérimentations sur... La suite

Matt Elliott : Howling Songs

Matt Elliott : Howling Songs par Pierre Andrieu
26/10/2008
Magistral nouvel album pour le ténébreux songwriter Matt Elliott... Après Drinking Songs et Failing Songs, le disque intitulé Howlings Songs permet d'effectuer un voyage en neuf étapes folk, rock et tzigane au son des guitares, des violons et des... La suite

Matt Elliott : Failing Songs

Matt Elliott : Failing Songs par Pierre Andrieu
12/10/2006
Loin, très loin, de l'univers électronique de son projet intitulé Third Eye Foundation, Matt Elliott s'immerge totalement dans le folklore slave sur son nouvel opus, Failing songs. Le parcours atypique de ce songwriter d'exception (il n'y a qu'à... La suite

Matt Elliott : Drinking Songs

Matt Elliott : Drinking Songs par Pierre Andrieu
25/01/2005
Voici un album extrêmement poignant et original, entre sombres ballades au piano, folklore russe déchirant, post rock défricheur, musique de film contemplative et électronica extra terrestre, rien que ça... Drinking songs est le nouvel album de celui... La suite