Accueil Chronique album : Quartiers Nord - Full Métal Marseille, par Gilles Borgogno
Jeudi 26 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Quartiers Nord : "Full Métal Marseille"

Quartiers Nord :

Pop - Rock

Critique écrite le 23 décembre 2021 par Gilles Borgogno

Après une série d'opérettes marseillaises, Quartiers Nord, a décidé de (re)durcir le ton pour revenir au hard-rock des débuts du groupe. Comme mise en bouche Rock Rossi et Loise avaient rejoué les premiers albums (" Quartiers Nord " et " Suspect ") lors de quelques dates assez fantastiques Certaines déjà narrées en ce site, notamment celle du Cherrydon ... Ce qui donna à " Rock " chanteur et membre historique du groupe l'envie de revenir à des choses plus énergiques, plus " engatsées ". Il en fit part à Loise guitariste originel et tout aussi historique. Mais celui-ci ne se sentant pas l'énergie pour soutenir le projet, lui conseilla de faire logiquement appel à " Boule" qui avait déjà sévi au sein du groupe (sur " Basilic Instinct "). Fabrice Baud dit " Boule " dont le jeu de guitare et le look se marieraient à ravir avec ce retour de tendance métallique. Mais cette option énervée et hard-rockeuse ne signifie pas pour autant la fin du QN version " opérettes" ... Nous nous retrouvons donc avec DEUX Quartiers Nord, celui des opérettes et celui plus engrainé dans l'esprit des débuts. Bien joué ! Nous n'avons pas eu le plaisir de voir la version brute de décoffrage dont les dates furent annulées, mais nous sommes régalés avec
L'album de cette renaissance hard-rockeuse de QN, le bien nommé " Full Metal Marseille ", propose de 9 bombes métalliques " avé l'accent ". Et toujours le lexique pour expliquer aux non-Marseillais quelques finesses et expressions du parler marseillais. Niveau encrage local, on commence fort avec " Un bled du Midi " et sa guitare orientalisante en intro. Et son refrain, " Un bled du Midi, Marseille ! ". Avec toujours les préoccupations sociales de Robert Rossi. " Des cerveaux vidangés par les clameurs du Stade... ". A voir comment un voyou comme Tapie est honoré, on peut difficilement lui donner tort... Suit un " Envoie l'Aïoli " bien senti, à la fois une ode à la masturbation et une critique de la malbouffe. Un refrain imparable " O Fadoli envoie l'aïoli, laisse le bien monter... ". On sent bien la puissance de la rythmique et les chorus de guitares derrière : bref QN est loin de l'opérette ici et plus proche de Motörhead que de Vincent Scotto...
Options que les chansons suivantes " Anticonformiste " et " Je me casse " viennent confirmer ! Martiales et pleines de solos de guitares et de cavalcades rythmiques. Taillées pour séduire les amateurs de Hard-Rock et de Heavy Metal à l'Est de l'Estaque et au Nord d'Aix-en-Provence. Comme " Bouge-toi le Fion " martiale et endiablée. Bref ça s'enfile à la vitesse d'un TGV : batterie " motörheadienne ", basse martiale, guitares véloces et sur vitaminées, chant hargneux. Du hard-rock à l'ancienne. A l'anglaise ! A l'anglaise ? Pas au niveau des paroles en tout cas, marseillaises et lexiquées (pour l'importation à " l'Est de l'Estaque "). Roberto " Rock " Rossi et les siens nous font faire un bond en arrière dans notre adolescence quand jeunes adultes, nous allions voir QN tous les week-ends ou presque. Nous attendons les concerts de la formation " filade" avec impatience. Et nous imaginons une setlist axées sur les trois premiers opus du groupe et la quasi-intégralité de ce Full Metal Marseille saignant. Et peut-être quelques absentes des dernières prestations ? Comme " Gourou des Aygales " qui co-composée par " Boule ", pourrait retrouver une place de choix lors des prochains concerts métalliques ? Rock nous l'ayant promis à demi-mot...
Ayant vu le groupe version " opérette " au Toursky, il y a peu (le nous y reviendrons), où, en GRANDE formation, ils nous avaient narré " le Conte de ta Mère ", nous attendons avec impatience les concerts du quartette. En parlant de Toursky, scène chère à Quartiers Nord, l'occasion est trop belle pour ne pas mentionner un autre opus du groupe " + de Q, - de N ", live célébrant les 40 ans (Nous y étions !) ... Une sorte de " Best Of " live du groupe avec " ses plus grands succès " comme on dit. L'album pour fans, manque juste le sticker " leurs plus grands succès en public " ! Set-list impériale ; " Incrusté dans un WC ", " Pré-hu ", " Méhu ", " Le demeuré du Rock'nnnnnnnnnn'Roll ", " Maman Marseille ". J'en passe et des meilleures. Cerise sur le gâteau une reprise-hommage de " Marseille Bouche de Vielle " de Leda Atomica (dont loise fit partie) avec Marie Démon en guest-star. Feu Phil Spectrum n'a pu qu'en être honoré
Si vous aimez les premiers Quartiers Nord et le Heavy Metal, " Full Metal Marseille " est fait pour vos esgourdes, plus trop chastes... " Ô fadoli envoie l'Aïoli ", comme ils disent, vous allez vous régaler ! Sans négliger pour autant " plus de Q et moins de N ".

juin 2021 (QN 018 - Musique Large)

 Critique écrite le 23 décembre 2021 par Gilles Borgogno

Quartiers Nord : les chroniques d'albums

Quartiers Nord : L'internationale  Massaliote

Quartiers Nord : L'internationale Massaliote par Pirlouiiiit
20/03/2005
Quartiers nord formé en 1977 est l'un des, sinon le premier groupe de rock marseillais ... Intéressons nous à leur dernier disque en date : Internationale Massaliote (leur 11ème album !) sorti entre deux opérettes rock 2001 l'Odyssée de l'Estaque... La suite