Accueil Chronique album : Rachid Taha - Zoom, par Lebonair
Dimanche 5 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Rachid Taha : "Zoom"

Rachid Taha :

Pop - Rock

Critique écrite le 28 avril 2013 par Lebonair

Ah la la Rachid Taha, qu'est-ce qu'il est bon ce nouvel album, son neuvième en solo ! Zoom, il se nomme alors oui zoomons maintenant et tâchons d'en savoir plus... Ce disque est inclassable tout d'abord entre rock, electro, raï et le folk. C'est le souk complet mais justement, c'est là l'intérêt de ce grand disque. Rachid Taha n'a pas d'équivalent pour mélanger ces genres et rendre ce mix rock/raî d'une grande saveur musicale. L'artiste, qu'on ne présente plus, peut grâce à sa musique réunir tous les peuples, toutes les cultures, toutes les religions à l'heure où l'on cherche absolument à nous diviser. Il est fort ce mec pour arriver à faire cela, surtout qu'en plus, la qualité et le plaisir sont au rendez-vous ! Ce n'est donc pas une utopie alors faites comme Rachid Taha, ouvrez-vous les uns aux autres ! Ici, c'est l'Amérique, l'Orient, l'Europe et Zoom permet de nous montrer une photo panoramique incroyable sur la vie et les peuples d'orient, d'occident. Cette fois-ci, il a été boosté par le musicien producteur anglais Justin Adams et cela se ressent à l'écoute. Le producteur de Zoom, qui est donc anglais, bénéfice lui aussi de deux cultures comme Rachid. Il est le guitariste du légendaire Robert Plant, ancien chanteur de Led Zeppelin, dans son groupe solo et membre des formations Triaboliques et Juju. Par ailleurs, ce dernier est une sublime formule rock et musique de transe ouest-africaine. Ceci explique cela, c'est deux-là, Taha et Adams, ne pouvaient que se rencontrer et travailler ensemble. C'est désormais chose faite et c'est une très bonne nouvelle pour nous. Comme il n'y a jamais de hasard dans la vie, les deux compères se sont retrouvés au studio Real World de Peter Gabriel, autre grand bonhomme de ce style musical. On retrouvera donc dans le contenu des beats primaires, des cordes millésimées, de la guitare et le luth arabe de Hakim Hamadouche, son compagnon de toujours. Zoom est riche d'invités tels que Mick Jones, Brian Eno, Rodolphe Burger et souligne un engagement moral et politique. Rachid Taha chante comme un vieux punk increvable avec un esprit rebelle, toujours teinté de sensualité orientale et sans frontières. Je vous conseille donc de zoomer sur ce disque car au bout du bout se trouvera une pépite, un joyau...



25 mars 2013 (Naive)
Vignette Lebonair

 Critique écrite le 28 avril 2013 par Lebonair
 Envoyer un message à Lebonair