Accueil Chronique album : Rubik - Dada Bandits, par Pierre Andrieu
Dimanche 29 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Rubik : "Dada Bandits"

Rubik :

Pop - Rock

Critique écrite le 09 juillet 2010 par Pierre Andrieu

Écrasé par la chaleur estivale ? Fatigué par les nuits sans sommeil provoquées par la canicule ? Désespéré de devoir travailler devant votre méchant ordinateur en surchauffe durant les très ensoleillés mois de juillet et d'août ? Exaspéré de ne pouvoir respirer que de l'oxygène gorgé d'hydrocarbures et pas de l'air pur ? Le remède ultime qui vous rendra votre légendaire tonus et votre fameuse joie de vivre vient de sortir par l'intermédiaire du très frais label bordelais, Talitres Records : le disque incroyablement rafraichissant et tonifiant de Rubik, Dada Bandits... Les zinzins pop ayant pour imprononçables noms Artturi Taira (voix, guitare, claviers), Sampsa Väätäinen (batterie), Samuli Pöyhönen (guitare, claviers), Jussi Hietala (basse, claviers), Tuomas Eriksson (trombone, guitare), Matti Olavi Töyli (clarinette, claviers) et Anssi Neuvonen (divers instruments) ont en effet réussi à créer dans leur petit laboratoire personnel une synthèse pas loin d'être parfaite entre Arcade Fire, Animal Collective, David Bowie, Queen & Freddy Mercury, I'm From Barcelona, Flaming Lips et Spinto Band. Oui, avec leur sens mélodique très développé, leur génie pour proposer des arrangements foisonnants et leur talent inné pour composer des pop songs accrocheuses, ces jeunes gens aux looks de footballeurs bucherons (ou l'inverse) ont réussi à trouver la formule magique en partant de leur nombreuses et disparates influences (bien digérées)... En incorporant généreusement dans leur mixture de pop euphorisante et rafraichissante voix euphoriques, passages baroques un peu dingo, cuivres débridés, cassures de rythmes arrivant subrepticement, percussions barrés, synthés clinquants, rythmes sautillants, piano à la Bowie et chœurs très légers, les Dadas Bandits de Rubik rendent l'auditeur gai comme un pinson et heureux comme un pape (c'est une expression qui ne s'applique pas forcément à Benoit 16). Attention à la déferlante de tubes s'échappant de ce disque : Goji Berries, Wasteland, Radiants, No Escape, Richard Branson's Crash Landing etc etc et aux concerts, parait-il excellents !

Liens : www.myspace.com/rubikband, https://rubikband.net, www.facebook.com/pages/Rubik, www.myspace.com/talitres, www.talitres.com.

5 juillet 2010 (Talitres Records)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 09 juillet 2010 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Rubik : les chroniques d'albums

Rubik : Solar

Rubik : Solar par Pierre Andrieu
08/04/2011
Nouvel épisode très frais, super léger et particulièrement catchy, des aventures du groupe finlandais Rubik, Solar est un concentré de joie de vivre, de mélodies euphorisantes, de rythmes visant à donner gentiment le tournis et de morceaux écrits... La suite