Accueil Chronique album : Shrink - Jam Sessions, par Pirlouiiiit
Dimanche 7 août 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Shrink : "Jam Sessions"

Shrink :

Pop - Rock

Critique écrite le 12 mai 2008 par Pirlouiiiit

3 ans apres un premier album éponyme déjà remarqué (ne serait ce que par sa pochette) revoici JLuc (chant / guitare), Ced (basse / chant) et Raf (batterie / chant) avec un disque résolument plus rock n' roll. En effet le ton est donné dès les premières secondes avec le crachotement du vinyle qui ouvre ce It's time to shake up the town. Le son des Shrink est devenu sal et c'est tant mieux, d'autant qu'ils n'ont rien perdu de leur énergie ... au contraire ! Shrink s'éloigne en effet du teen rock / pop pour se rapprocher d'un rock plus brut, plus viscéral. Les influences (70s clairement revendiquees) sont à chercher quelque part du cote de 10 Years After (d'où un petit cote Leny Kravitz / White Stripes). La part belle est faite aux instrumentaux ... avec de longs passage dansants à la Big Soul ou Ram Jam par ci par la comme sur Strange Situation ou même des interludes bluesy Mood #1 et # 2 plus aériens (à la Pink floyd). Le chant, réduit a son essentiel, a parfois des intonations surprenantes (à la Right Said Fred sur Leave me/ come back par exemple). En tout cas avec des morceaux comme I'ts time to shake up the town ou le tube I say hey (dont vous trouverez le très sympathique clip ici) ce disque rapproche Shrink de quelques poids lourds du rock marseillais comme Elektrolux. Au final la seule chose que l'on peut reprocher à ce disque court mais fichtrement efficace (en dehors de quelques fins de morceaux qu'on aurait préférées plus franches) c'est justement courte durée (moins de 33 min).

2007 (https://www.myspace.com/shrinkmusic - Lélélé Records)
Vignette Pirlouiiiit

 Critique écrite le 12 mai 2008 par Pirlouiiiit
 Envoyer un message à Pirlouiiiit

Shrink : les chroniques d'albums

Shrink : Shrink

Shrink : Shrink par Pirlouiiiit
17/11/2005
Autant il y a quelques années on pouvait se plaindre du faible nombre de groupes pop rock en activité sur Marseille ... en effet ceux-ci se comptaient presque sur les doigts d'une main (John qui a depuis donné Pollyanna et Quaisoir, U-mass, Dust,... La suite