Accueil Chronique album : Toxitoys - Demo, par jd
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Toxitoys : "Demo"

Metal / Fusion

Critique écrite le 18 juin 2001 par jd

Chronique Toxitoys - Démo

(6 Titres - paru en septembre 2000)

Toxitoys est un petit groupe du sud de la France, originaire de Béziers plus précisemment. Le style ? néo-métal fusion. Ces étiquettes sont toujours plus ou moins vagues mais l'avantage étant de pouvoir avancer des noms de grands groupes connus pour cerner la musique. Neo-metal, citons DEFTONES pour faire l'affaire; Fusion, on ira vers INCUBUS. En fait ici, la notion de fusion que les membres du groupes avancent est surtout le fait que chacun apporte sa petite touche issue de ce qu'il écoute. En fait, on le verra plus tard, il est assez dur de faire planer les Toxitoys l'ombre d'un seul groupe.

Les 6 titres de la gallette, tous chantés en anglais, commencent par un titre assez intriguant "No Brain Inside". L'intro rappelle un peu celle de Phoenix, dans un genre pop avec un petit riff de guitare, sauf qu'au lieu d'arriver sur un refrain "if I ever feel beeeeeeeeetter", on arrive sur les premiers hurlements du CD. Ce qui est intéresssant, c'est qu'à travers la voix du chanteur on ressent une grande émotion tant les hurlements "dérapent" parfois, c'est à dire qu'on n'a pas affaire à une énième voix ultra-grave, pour peu j'oserais dire qu'il se casse la voix (sic). Ici point de chant rappé pour cacher un manque de mélodie comme ça arrive parfois. Une bonne partie vocale donc, mais les autres membres du groupes ne sont pas en reste, la section rythmique nous donne un bon groove (une basse aussi discrète qu'efficace) et la guitare avec ses 4/5 riffs nous donnent bien la pêche. Je ne sais pas si les Toxitoys ont un cerveau à l'intérieur mais toujours est-il qu'avec cette chanson à la structure très classique (couplet chanté/refrain hurlé/bridge) on démarre sous de (très) bons hospices ce 6 titres.

"Who is the Racist ?", la seconde piste est sans doute la piste la plus aggressive de la gallette. Le chant est assez lourd et guitares+basses insistent bien sur ce côté. Pas de passage "mielleux" dans ce morceaux, ce qui compte tenu du thème colle parfaitement. Un bon point donc.

Un sifflement façon western spaghetti démarre le morceau "Sleepy Girl" mais il ne s'agit pas
d'une chanson de cowboy. On enchaîne directe avec un gros son pour une bonne intro. Le chant devient plus sombre, méchant que précédemment. On ressent une certaine cruauté dans la voix. "Goodnight little girl. Enjoy your plastic" est un refrain à la fois horrible (par le thème) et en même temps apte à vous trotter dans la tête pendant toute la journée. Ici, cette chanson parle de pédophilie et l'ambiance est malsaine à souhait (j'aime beaucoup la basse). Les chants en background suraigüs en rajoute encore à l'ambiance. (allez voir le site pour une explication du sens de la chanson).

"Nosebleed Nosy" est une chanson assez déjantée, pas tant par la structure encore une fois assez classique mais par le chant qui prend pas mal de nuances différentes tout le long. Je ne sais pas qui crie le "nosyyyyy!" (un son aigü délirant) mais il faut qu'il se fasse soigner :=). Le passage "Put your finger in your nose..." (au début et à la fin) fait penser à du Mindless Self Indulgence. Une chanson assez amusante par ses "à-côtés".

La 5eme piste nous propose une chanson assez classique. C'est une bonne chanson mais peut-être pas la plus originale du CD, toutefois on ressent bien l'énergie en l'écoutant. On retiendra surtout le groove de la guitare pendant le refrain. Tiens c'est marrant le temps que je finisse ma phrase en écoutant cette chanson, j'ai changé d'avis, elle est bien cette chanson :) :)

Pour conclure ce CD, "Why must we die ?", qui malgré le titre me fait bien marrer (est-ce volontaire ?). Un "lalalala" délirant, puis une nouvelle voix arrive, elle me fait penser (enfin c'est personnel) à une imitation d'Elvis (surtout au début avec les échos, toute proportion gardée). On retrouve un peu une ambiance Mindless Self Indulgence. Le chant est toujours aussi bon. Et on se met à apprécier le contraste entre ce "Elvis" et les autres hurlements. Les autres membres du groupes mettent leur puissance au service du chant de fort belle manière.
Ces trois derniers titres, à mon sens, prouvent que les toxitoys sont aussi une sacrée bande de déconneurs :)

à noter que la version de la démo dont je disposais était complétée par une piste multimédia avec notamment un vidéoclip.

Tracklist :
1 - No Brain Inside
2 - Who is the Racist ?
3 - Sleepy Girl
4 - Nosebleed Nosy
5 - Unceasing Sounds of 60's
6 - Why Must we Die ?

écouter la démo en ligne sur Babelmusic
en vente 50Frs (port inclus) contactez le groupe

Toxytoys, c'est :
Kriss : Chant
David : Guitare
Butted : Basse
Nicko : Batterie

 Critique écrite le 18 juin 2001 par jd