Accueil Chronique de concert Anathema + Demians
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anathema + Demians

Anathema +  Demians en concert

biebob - Vosselaar 10 octobre 2008

Critique écrite le par

Je venais pour la troisième fois dans ce lieu mythique du metal qu'est le biebob à Vosselaar, en pleine terre flamande. Le lieu est sympa : friterie toute proche, bière à volonté, magasin de CD entièrement dédié au métal. bref, la panoplie du métalleux fier de son t-shirt et qui sent des aisselles.

Une seule première partie et cocorico, un petit français. Demians est le groupe d'un seul homme, Nicolas Chapel. Son premier album "Building an empire" a été salué par la critique. Accompagné d'un batteur et d'un bassiste, son pop-rock progressif (même si ça ne veut pas dire grand chose) passe bien le test de la scène. le moment est très agréable et l'accueil du public, à défaut d'être hyper chaleureux, va crescendo. Même si l'on n'a pas affaire à des bêtes de scène - en même temps, la musique ne s'y prête pas - l'interprétation est sans faille. une bonne mise en bouche.



Je n'ai pas vu Anathema depuis la sortie de "judgment". c'était à Lille avec Supuration en première partie. Depuis, le groupe a sortie quelques albums dont le dernier album "Hindsight" qui est composé de reprises... d'Anathema (eh oui c'est plus simple). ce n'est pas que je trouve l'album mauvais mais préférant le metal, le format acoustique me convient un peu moins. le groupe ayant eu des difficultés à trouver une maison de disque (un comble pour un groupe qui a écrit des chansons absolument magnifiques), voila de quoi faire patienter les fans.

le groupe est fidèle à sa réputation, Vincent Cavanagh étant complètement imbibé. Mais là où Miossec n'arrive pas à aligner trois mots, Anathema sait jouer bourré et bien en plus. Même lorsque Vincent, de mauvaise humeur, se barre en coulisses, le reste du groupe assure (en gros ses deux frères - excellents guitaristes et bassistes + deux potes). Toute la discographie ou presque passe en revue (eternity, fragile dreams, empty, closer.....). "a fine day to exit" est presque oublié et c'est bien dommage, cet album est magnifique.

Au fur et à mesure du concert, Vincent dessoule et nous livre une belle prestation. Je ne mets toutefois pas le maximum car l'aspect acoustique, notamment sur une des plus belles chansons jamais composées "one last goodbye", enlève un peu de magie (c'est mon avis et je le partage).

Il n'empêche, Anathema reste le fleuron du métal atmosphérique et ses prestations sont toujours aussi belles.

Vincent cavanagh, en forme olympique (le taux d'alcoolémie élevé en plus), finira pas un slam dantesque. Même s'il nous a fait peur en début de concert vu son état, ce mec assure toujours.

quand on voit la mode folk (un chien avec une guitare sèche vendrait des palettes d'album en ce moment), on se dit qu'Anathema n'a jamais eu de chance..

 Critique écrite le 13 octobre 2008 par françois


Anathema : les dernières chroniques concerts

Astra  Anathema en concert

Astra Anathema par Ysabel
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 16/10/2012
A l'image de L'Espace Julien la semaine dernière, le Cabaret Aléatoire a lui aussi changé de visage pour recevoir les californiens de San Diego du groupe Astra pour assurer la... La suite

Anathema en concert

Anathema par Gandalf
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 16/10/2012
Anathema qui revient à Marseille 13 ans après l'excellente date, de la non moins excellente tournée "Judgement", c'est en soi un petit evenement dans le monde Metal. Le hic, c'est... La suite

Amplifier + Anathema en concert

Amplifier + Anathema par Ysabel
Bataclan, Paris, le 02/05/2012
Montés tout exprès à la capitale pour assister à quelques concerts, nous voilà de retour au Bataclan, pour écouter la première partie de Anathema devant une salle qui n'est pas... La suite

Anathema + Amplifier en concert

Anathema + Amplifier par Lebonair
Le Bataclan, Paris, le 02/05/2012
Anathema effectue un retour en force gagnant depuis deux ans. La preuve, ce soir, le groupe Hollandais joue au Bataclan en tête d'affiche alors que dans cette même salle il y a... La suite