Accueil Chronique de concert Anna Aaron + Forêt
Lundi 26 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anna Aaron + Forêt

Anna Aaron + Forêt en concert

Théâtre Denis - Hyères 26 Mars 2014

Critique écrite le par

" Il régnait ici cette même impression d'être entouré par les habitants endormis d'un monde au seuil de l'éveil ". Ces mots écrits par William Gibson ont probablement marqués au fer rouge Anna Aaron qui se présente ce soir dans l'alcôve moelleuse du théâtre Denis à Hyères.



On devine à première vue une femme d'apparence frêle et fragile, mais " ce qui paraît n'est presque jamais la vérité ". Lorsque les premières notes jaillissent en cette nuit printanière chargée d'énergie, un courant tellurique se déchaine en quelques secondes à peine. L'atmosphère n'est jamais figée, le son se distille et s'infuse lentement.
Tout comme le livre culte de Gibson, les premières notes amorcent déjà les prémices d'une soirée où la magie opère et nous envoûte littéralement.
Et Anna devient neuromancienne ...



Comme une incantation lancinante, Neuro le dernier opus d'Anna rend hommage au livre culte de la science-fiction, fondateur du mouvement cyber-punk en 1984.
Alternant balades mélancoliques avec des morceaux comme Case ou Linda, véritables pépites poétiques, Anna ouvre des portes quasi mystiques comme sur l'entêtant Heathen.
Je reste totalement fascinée par Emilie Zoé dont les doigts de fée sur sa guitare me déroutent, cette intrépidité qui ose tout et passe les défis haut la main.
Fluidité des mouvements, émotion des voix et des arrangements. Jason Cooper (batteur de The Cure) y a apporté quelque vision sublime tout comme Ben Christophers (Bat for Lashes).



Anna, concentrée et déterminée capte ces notes fluides pour les faire dériver progressivement, derrière son clavier elle les manipule, les travaille minutieusement. Pas de fioriture. Tel un diamant brut dont l'éclat ne nécessite aucun travail de taille, nous assistons à un set maîtrisé et magnétique, balayé par des lumières bleues et blanches, pour mieux en dessiner les pulsations.
Christophe Farine à la bass, Fred Burkï à la batterie. Quatre musiciens, une voix, qui comme une fragrance aux notes entêtantes nous livrent ce soir un rock à la fois dense et obscur.



La seconde partie du set nous baigne de lumière. Une intimité s'est installée. Le halo de mystère se lève doucement pour découvrir un peu plus Anna dont la voix devient l'instrument principal des morceaux qui suivent. Délicate Anna qui s'excuse d'une voix fragilisée par une angine. C'est souvent dans ses failles que s'échappent la fragilité et la beauté subtile d'une voix. Plus rauque, plus grave, toujours juste, le timbre s'accorde merveilleusement bien à cette seconde partie, et les instruments l'accompagnent dans la chaleur d'une ambiance ardente et riche.



Anna Aaron est l'une des révélations de l'année. Habitée par sa musique, elle inscrit ce soir encore sa touche particulière et authentique. Du haut de ses 29 ans, elle tatoue déjà le monde du rock par son style rare et sa personnalité troublante.


Première partie - Forêt



Avec sa voix filant vers le ciel, Émilie Laforest évoque toute en douceur et poésie son monde vaporeux et délicat.
Joseph Marchand l'accompagne dans cette belle aventure qui débute en 2013 à Montréal.
Le groupe produit son premier disque et part à la rencontre d'un public très vite conquis.



En tournée sur toute la France pour 12 jours, le groupe s'est produit sur le territoire avec un passage parisien au 104.
S'inscrivant dans un univers particulier, le groupe puise ses influences dans un courant " dream pop " inédit, décalé et original.
Site web : https://foret.mu/




Anna Aaron : les dernières chroniques concerts

Paléo Festival : mmmh! + Maxim Vengerov & Les Solistes de l'Académie Menuhin + Anna Aaron + Les Tistics + 77 Bombay Street + Ladylike Lily + Roger Hodgson + David Guetta en concert

Paléo Festival : mmmh! + Maxim Vengerov & Les Solistes de l'Académie Menuhin + Anna Aaron + Les Tistics + 77 Bombay Street + Ladylike Lily + Roger Hodgson + David Guetta par Galoubet
Nyon (Suisse), le 22/07/2012
mmmh! sur la scène au Club Tent : Jadis et dans les temps anciens, il y avait un groupe de filles nommé Skirt qui faisait du grunge. Mais le grunge, maintenant ça ne... La suite

Théâtre Denis - Hyères : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin en concert

Bertrand Belin par Pierre C
Théâtre Denis Hyères, le 20/11/2016
Le temps est chafouin ce dimanche 20 novembre à Hyères. Les nuages menaçants et le vent ravissent les quelques planchistes et kite-surfeurs à l'Almanarre tout proche. La pluie... La suite

Interview de Françoiz Breut à l'occasion du festival <i>Les Femmes s'en mêlent</i> en concert

Interview de Françoiz Breut à l'occasion du festival Les Femmes s'en mêlent par Lartsenic
théâtre Denis à Hyères, le 26/03/2016
Françoiz Breut était invitée par le festival Les Femmes S'en Mêlent le 26 mars au théâtre Denis à Hyères, en co-plateau avec Alejandra Ribera. Son dernier album Zoo vient tout... La suite

Elysian Fields + Ladylike Lily (Festival Faveurs de Printemps) en concert

Elysian Fields + Ladylike Lily (Festival Faveurs de Printemps) par Aureza
Théâtre Denis - Hyères, le 10/04/2014
Dans ces villes du sud le soleil est un élément clé. Il semble s'intégrer aux constructions. La cité n'aurait pas la même allure sous une pluie battante, les palmiers feraient... La suite

Flashing Teeth & Syd Matters en concert

Flashing Teeth & Syd Matters par jul
Le Théâtre Denis à Hyères, le 15/12/2010
Nous sommes enfin arrivés au très joli Théâtre Denis, tout de rouge vêtu, à Hyères dans le Var. Les spectateurs ont pris place sur les sièges en bas ou à l'étage au balcon et même... La suite