Accueil Chronique de concert Anna Calvi + Oh Tiger Mountain
Mercredi 29 mai 2024 : 5891 concerts, 27095 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.

Chronique de Concert

Anna Calvi + Oh Tiger Mountain

Espace Julien, Marseille 24 septembre 2011

Critique écrite le par

Quelques précisions tout de même Cher Pirlouiiiit ! Sur le fait qu'elle ne vous fasse pas vibrer, ma foi rien à redire, tous les corps ne sont heureusement pas réglés au même diapason : moi Nicole Atkins me laisse parfaitement indifférent, par exemple, musicalement je n'y décèle pas franchement de ressemblance d'ailleurs.

Elle a bien fait une reprise "inédite", sauf de ses "Attic Sessions" : "Wolk Like Me". Par ailleurs elle a joué "No More Words" et "The Devil" (ce qui n'est pas du tout systématique même si, petit chanceux, vous avez eu les deux en avril dernier !). Sur le charme de PJ Harvey, euh, il vous faudrait la revoir parce qu'elle n'est plus du tout comme il y a dix ans hélas (je ne parle pas que du physique, mais aussi du charisme, en grande partie envolé sur sa tournée actuelle...).

Sur le concert "inchangé", vous l'avez vue il y a 5 mois et elle a du donner environ 100 concerts depuis (tournée énorme, elle a été absolument partout, et même surexposée !), je ne vois pas comment elle aurait trouvé le temps de rentrer en studio ou même de réfléchir à des réarrangements ! C'est déjà bien qu'elle n'affiche pas de fatigue apparente et de manque d'envie de jouer (or c'est parfois flagrant : cf Arcade Fire ou Arctic Monkeys en fin d'été...).

Sur le bandage et le guitariste d'appoint, ils y sont à chaque fois : il semble que le mince poignet de la demoiselle soit définitivement en délicatesse avec son rugueux toucher de guitare. Mais enfin 2 morceaux sans sa guitare ne sont pas non plus traumatisants, d'autant qu'elle se garde bien les plus intéressants. A mon avis il n'est pas roadie (même si on l'a vu venir faire des trucs sur scène), parce que jouer de la guitare comme ça (et sonner exactement comme elle) ne s'improvise pas...

Et enfin sur les 45 tours, c'est vrai qu'ils sont savamment distillés mais, comme dit en intro, on les achète plutôt pour la beauté de l'objet, et pour leurs magnifiques faces B (à ce jour : Moulinette, Surrender, Joan of Arc, Baby It's You, etc.) : si en plus ils sont signés, ce prix n'est pas particulièrement choquant ! Demandez à un fan combien il payerait volontiers le tout premier, édité en petite quantité, avec Jezebel & Moulinette dessus (et ultra-épuisé)...

Mais j'avoue bien volontiers que la classe ultime serait quand même de vendre des 45 t signés les soirs de concert au même prix que non signés dans le commerce, pour faire plaisir aux fans, bien sûr. Par contre je crois qu'à voir son plan de com' initial redoutable (fin 2010 et ensuite), elle a (hélas) de vrais requins derrière elle !...

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Slift en concert

Slift par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 06/04/2024
J'avais vraiment coché ce concert de longue date ! Je m'étais d'ailleurs débrouillé pour que le Père Noël m'y invite... Je m'étais même agacé dans les jours précédents que l'Espace... La suite

Dionysos (+ Lou-Adriane Cassidy) - Festival Avec Le Temps en concert

Dionysos (+ Lou-Adriane Cassidy) - Festival Avec Le Temps par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 22/03/2024
Ben merde alors. Dionysos va sur ses 30 ans ?! Avouons qu'on l'a pas vu venir, et d'autant moins qu'on a un peu perdu de vue ce groupe depuis une bonne décennie. Ce n'est pourtant... La suite

Lewis OfMan + Sofie Royer en concert

Lewis OfMan + Sofie Royer par Sami
Espace Julien, Marseille, le 24/02/2024
Beaucoup de monde ce soir pour cette soirée avec deux artistes pas encore mainstream mais qui ont visiblement un public jeune et enthousiaste.Une fois n'est pas coutume c'est la... La suite

Natacha Atlas + Benzine en concert

Natacha Atlas + Benzine par Sami
Espace Julien, Marseille, le 04/02/2024
Elle est passée à de nombreuses reprises à Marseille, mais c'est la fois que j'ai la chance d'enfin voir Natacha Atlas dont j'aimais bien les premiers disques dans les années 90,... La suite