Accueil Chronique de concert Pointu Festival 2022 - Jour 1 - Beak> - Jungle - The Avalanches - Unschooling
Samedi 4 février 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pointu Festival 2022 - Jour 1 - Beak> - Jungle - The Avalanches - Unschooling

Pointu Festival 2022 - Jour 1 - Beak> - Jungle - The Avalanches - Unschooling en concert

Six-Fours 1er Juillet 2022

Critique écrite le par



C'est avec grand plaisir que l'on retourne au Festival Pointu à Six-Fours, trois ans après la précédente édition. On aime particulièrement ce festival pour plusieurs raisons : sa programmation éclectique (qui va de l'indie rock à l'électro-pop en passant par le stoner et le garage punk), son tarif franchement accessible, son superbe cadre sur la presqu'île du Gaou et sa dimension humaine. Il n'y a en effet qu'une seule scène et suffisamment d'espace pour que l'on ne soit pas, malgré l'affluence, les uns sur les autres.


Unschooling

Ce soir, c'est Unschooling, un quintet français à trois guitares qui inaugure cette nouvelle édition. Le groupe assure une synthèse étonnante entre un post punk à la Gang Of Four et des fulgurances noise et dissonantes, qui évoquent le Sonic Youth des débuts. La musique d'Unschooling est en apparence chaotique, avec beaucoup de ruptures rythmiques dans un esprit math rock, mais elle est très maîtrisée. Les guitares s'entrelacent en de motifs complexes et tendus et le chanteur scande ses textes à la manière de Mark E. Smith de The Fall, ce qui donne des chansons assez singulières mais accrocheuses. Intense et énergique, ce set a été une bonne entrée en matière.


Beak>

On enchaîne avec Beak>, trio fondé par Geoff Barrow de Portishead, qui est un des plus dignes héritier du krautrock tendance " motorik " de Neu! ou des premiers Can . Le bassiste Billy Fuller joue le plus souvent assis, le guitariste Will Young délaisse parfois son instrument pour jouer du clavier tandis que Geoff Barrow tient la batterie et chante sur quelques titres. Les trois musiciens ont l'air tout ce qu'il y a de plus détendu. Le trio n'a ni jeu de scène flamboyant ni de tenue exubérante mais sa musique répétitive, dépouillée et faussement minimaliste dégage une puissance redoutablement hypnotique.



On est tout de suite happé dès le premier titre The Brazilian par cette ligne de basse saturée et ces nappes de claviers qui sonnent comme des sirènes d'alarme, installant une atmosphère de fin de monde. La musique de Beak> est très cinématographique et ensorcelante, il s'en dégage une beauté sombre et paradoxalement assez apaisante. Les membres du groupe sont en plus des musiciens accomplis (Billy Fuller a quand même accompagné Robert Plant) qui ont une maîtrise parfaite de leurs instruments et de leur son. On sait en plus quel excellent producteur est Geoff Barrow, qui est un peu le maître d'oeuvre du groupe et qui, tout sourire, manifeste sa satisfaction de se trouver dans ce cadre splendide. La musique de Beak> est parvenue à captiver pas mal de monde y compris ceux qui ne la connaissaient pas, et les fans hardcore, il y en a quand même un certain nombre, sont aux anges.


Jungle

On va changer radicalement de style avec Jungle, un " collectif " mené par deux musiciens producteurs londoniens qui revendiquent l'héritage de la soul et du funk des années 70 mis au goût du jour grâce à de nombreux effets électro, avec aussi des influences disco (ils reprendront d'ailleurs Stayin' Alive des Bee Gees sur quelques mesures au milieu d'une chanson). Tous les musiciens sont très compétents, le bassiste est particulièrement doué et inventif, et excelle dans les lignes de basse funky imparables. Les deux leaders, tous les deux au chant, l'un au clavier et l'autre à la guitare, se donnent à fond : ils haranguent le public, le font taper dans les mains, bougent de tous les côtés. Il y a deux choristes, dont une qui joue parfois de la flûte traversière, histoire d'en rajouter une couche funky. Tout est réglé au cordeau, il n'y a aucune aspérité ou moindre fausse note. On a l'impression d'assister à un spectacle très clinquant destiné à en mettre plein la vue et les oreilles, ce qui est renforcé par les videos projetées au fond de la scène. Le chant à l'unisson constamment en voix de tête peut quand même irriter au bout d'un moment (n'est pas Prince ou Curtis Mayfield qui veut). L'accueil est plutôt enthousiaste, on finit par comprendre que beaucoup de gens sont en fait là ce soir pour Jungle.



Mais les réactions du public sont finalement très partagées. Il n'y a pas trop de demi-mesure avec cette musique : soit on succombe à cette débauche de moyens et à ce groove énorme qui ne s'arrête jamais et on se laisse totalement porter, soit on est très vite exaspéré, voire écoeuré, par cette surenchère d'effets et de gimmicks électro-pop-funk, empruntés pêle-mêle à Daft Punk, Prince ou Metronomy, mais sans la malice, la sueur, de chansons marquantes ou, disons-le, de réel talent. Bref, cette musique est beaucoup trop léchée et lisse, un peu trop " bling bling ", et parait même trop factice pour être totalement sincère. En tout cas, Jungle a vraiment réussi son coup puisque une bonne partie du public est en transe (ce qui n'a pas été le cas des amateurs de rock, qui, pour beaucoup, ont fait la grimace).


The Avalanches

Dans un registre " dance music " pas si éloigné , les australiens de The Avalanches vont clore la soirée. Ce duo de DJ producteurs qui se retrouve régulièrement en tête d'affiche de gros festivals comme Primavera ou Glastonbury est également attendu par beaucoup. Le set commence de manière très calme, on reconnaît dès le premier titre un sample de la version de The End par Nico, pour ensuite dévier très vite vers une électro house frénétique et mutante dont la marque de fabrique est un télescopage de samples, tous genres confondus, très habilement mené. Le son est énorme, on se retrouve d'un coup plongé dans une ambiance qui est plus celle d'un club, voire d'une rave, que d'un concert de rock.



Le duo a beau avoir ses adeptes mais il se passe un peu la même chose que pour Jungle, une partie du public a fui (les amateurs de " rock ", encore eux) .
Les organisateurs du Pointu ont fait tout de même le choix d'une programmation très éclectique, ce qui est tout à leur honneur, même si cela n'a pas forcément convenu à tout le monde ce soir. Quoiqu'il en soit, ce festival reste un rendez-vous immanquable et le public aura encore de quoi avoir plein de bonnes choses à écouter, voir et entendre les deux soirs suivants.

Photos by Franswa Guéry


Pointu Festival : les dernières chroniques concerts

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) en concert

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) par Janfi
L'île du Gaou, Six-Fours les Plages, le 28/07/2021
Après un an et demi de privation de concert due à cette satanée crise sanitaire de la Covid-19 ou 21 ou je ne sais plus à combien on est, me voici sur l'île du Gaou pour la... La suite

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite

Goat + Camp Claude + The Social Network (Pointu Festival) en concert

Goat + Camp Claude + The Social Network (Pointu Festival) par Sami
Presqu'ile du Gaou, Six Fours Les Plages, le 19/06/2016
Avant de possibles escapades à Rockorama et au Midi Festival, tous deux proposant encore une fois des programmations une nouvelle fois défricheuses, c'est à Six Four Les Plages que... La suite

Beak> : les dernières chroniques concerts

Fat White Family, Beak>, Tess Parks, Ditz, Ty Segall, Big Joanie, Vanishing Twin, PVA, Wu-Lu (La Route du Rock Collection Eté 2022) en concert

Fat White Family, Beak>, Tess Parks, Ditz, Ty Segall, Big Joanie, Vanishing Twin, PVA, Wu-Lu (La Route du Rock Collection Eté 2022) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 20/08/2022
Dernière journée épique à Saint-Malo pour La Route du Rock avec moult concerts incroyables de 16h à 2h du matin pour fêter une dernière fois les 30 ans du festival : Fat White... La suite

Beak> (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Beak> (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 07/03/2021
En tête d'affiche de la première soirée de La Route du Rock Collection Hiver 2020 à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le 6 mars, le groupe Beak> a réjoui les fans de krautrock en... La suite

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020) en concert

Beak> + Squid + Egyptian Blue + Nova Materia + Kit Sebastian (La Route du Rock Collection Hiver 2020) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 06/03/2020
Enorme première soirée à La Nouvelle Vague de Saint-Malo le 6 mars pour La Route du Rock Collection Hiver, avec par ordre d'apparition sur scène Egyptian Blue, Kit Sebastian,... La suite

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) en concert

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) par Dissy
Transbordeur - Villeurbanne, le 09/03/2019
Quoi de mieux qu'un festival de musique indé pour faire passer un week-end hivernal un peu trop maussade. Le Festival Transfer revient cette année pour une troisième édition,... La suite

Unschooling : les dernières chroniques concerts

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) en concert

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 05/06/2022
Troisième et dernier jour façon bouquet final de feu d'artifice pour l'édition 2022 de Levitation France : ce dimanche 5 juin sous un soleil radieux a permis d'assister au... La suite

Johnnie Carwash + Unschooling en concert

Johnnie Carwash + Unschooling par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 16/02/2022
Mercredi 16 février, retour des concerts debout, plus besoin d'être assis comme des grabataires dans un théâtre sans pouvoir ni bouger ni boire une bière tranquillou devant la... La suite

Six-Fours : les dernières chroniques concerts

Benjamin Biolay (Grand Gaou Festival 2021) en concert

Benjamin Biolay (Grand Gaou Festival 2021) par Calie-cotto
Ile du Gaou, Six-Fours les Plages, le 29/07/2021
Le temps passe si vite : déjà 20 ans que Benjamin Biolay a débuté avec Keren Ann sa carrière musicale en composant pour Henri Salvador... L'auteur compositeur interprète nous... La suite

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) en concert

Mogwai + The Notwist (Grand Gaou Festival 2021) par Janfi
L'île du Gaou, Six-Fours les Plages, le 28/07/2021
Après un an et demi de privation de concert due à cette satanée crise sanitaire de la Covid-19 ou 21 ou je ne sais plus à combien on est, me voici sur l'île du Gaou pour la... La suite

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) en concert

Thee Oh Sees - The Soft Moon - Deap Vally - Fidlar - Carpenter Brut (Pointu Festival 2018) par Phil2guy
Presqu'île du Gaou- Six-Fours-les-plages, le 07/07/2018
Le Pointu Festival est en train de devenir un de ces festivals d'été réellement incontournables qui contraste avec les grosses machines habituelles aux programmations... La suite

Pointu Festival 2017 :  Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters en concert

Pointu Festival 2017 : Dinosaur Jr. - Slowdive - Ride - Ryan Adams - Kurt Vile - Hanni El Khatib - Red Fang - The Spitters par Phil2guy
Six-Fours-Les-Plages, Presqu'île du Gaou, le 08/07/2017
C'est la deuxième édition du Pointu Festival qui a lieu pendant deux jours sur le magnifique site de la presqu'île du Gaou à Six Fours-les Plages. L'affiche est réellement... La suite