Accueil Chronique de concert The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022)
Lundi 5 décembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022)

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) en concert

En plein air devant Le Chabada d'Angers 5 juin 2022

Critique écrite le par



Troisième et dernier jour façon bouquet final de feu d'artifice pour l'édition 2022 de Levitation France : ce dimanche 5 juin sous un soleil radieux a permis d'assister au retour du Brian Jonestown Massacre (en forme stratosphérique pour un set composé presque uniquement de titres inédits) et de profiter des prestations électrisantes de groupes ayant une méchante envie d'en découdre sur scène : Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm etc.



Parfaitement organisé (quasiment pas de perte de temps aux bars, aux stands de bouffe et aux WC), le festival angevin propose la formule et la taille idéale pour les fans d'indie rock et de psyché qui ne veulent pas faire des kilomètres entre chaque concert. Les artistes se succèdent sur deux scènes (relativement) petites qui se répondent sans se chevaucher, et, comme la prog est pointue et hors mainstream, la jauge du festival est à taille humaine (5200 personnes en trois jours). A la fin du week-end, on ne pense qu'à une chose : s'assurer d'être disponible pour le prochain rendez-vous donné au Chabada d'Angers en version "open air" !


Gondhawa

Après une bonne nuit de sommeil (bien nécessaire pour se remettre de la soirée de la veille avec Kikagaku Moyo etc.), on déboule frais comme un gardon au Chabada, après s'être préalablement rafraîchi d'une bonne cannette de 50 cl de Punk IPA sur le trajet de 20 minutes à pied entre l'hôtel et le site (et oui, il est important de s'hydrater quand on fait du sport !). Sur scène dès 17h30, le jeune groupe angevin Gondhawa fait hyper bonne impression avec une formule en power trio guitare/chant - basse - batterie au sein de laquelle il alterne entre blues du désert, psychédélisme et rock stoner. Les trois styles sont parfois mélangés au cours du même morceau, et ce que l'on remarque également c'est que tout cela est super bien calé, envoyé comme il faut et truffé de moments trippants. Bien joué !


bdrmm

Les quatre Anglais basés à Hull de bdrmm enchaînent à la perfection avec un set shoegaze punk noise dont ils ont le secret : mur de guitare, lignes de basse énormes, chant noyé dans l'écho... C'est assez infernal et de nature à susciter le désir de se mettre la tête à l'envers. Ceux qui se présentent de manière par trop auto-dépréciative sur leur bandcamp ("a collection of northern idiots") font feu de tout bois de manière brillante afin de tout péter. Inutile de préciser que c'est réussi. Pour fêter ça le leader, chanteur et guitariste arborant un joli t-shirt du groupe Lumer a dû écluser quelques pintes, puisqu'on le retrouvera sur scène bien saoul à la fin de la soirée avec ses potes cités au début de cette phrase.


Ghost Woman

Inconnu au bataillon, Ghost Woman assure comme il faut sur la scène Elevation avec un show entre rock psyché musclé et blues rock vaporeux, ou l'inverse. Evan Uschenko et ses gars sûrs ne prétendent pas révolutionner la musique, en revanche ils s'y entendent pour faire monter patiemment la sauce, voire pour envoyer la purée rock and roll. C'est le genre de truc idéal à voir en festival en buvant une petite mousse. Et ouais, c'est parfait pour chiller en tapant du pied, en attendant de se jeter partout un peu plus tard. En guise de surprise, un petit snippet du texte samplé par Fatboy Slim sur son énorme "Rockafeller Skank" : "Right about now / The funk soul brother / Check it out now /The funk soul brother".


Unschooling

Vu en forme mais un peu crispé à La Coopé en février, le groupe normand Unschooling se présente à Levitation avec une belle volonté de tout péter, d'où un set post punk à la fois percutant et efficace. Les riffs bien coupants, les cassures de rythmes et les grooves savamment bâtis pour donner des fourmis dans les jambes se succèdent à un rythme effréné, transmettant une énergie bienvenue en direction du public. Qui nous a tout l'air de prendre son pied.


Kuunatic

Ensuite, c'est l'heure de la pause world trad made in Japan avant le grand plongeon dans le rollercoaster rock final du festival... Le trio féminin qui évolue sur scène en costumes traditionnels vient de Tokyo, Japan, se nomme Kuunatic, et malgré quelques bons moments de punk tribal venu des âges farouches, se révèle quelque peu hermétique à la longue. C'est sans doute un projet à appréhender dans un cadre plus intimiste...


Crack Cloud

On gardait un bon souvenir du passage de Crack Cloud en fin de soirée à La Route du Rock 2019, le mystérieux et prolifique collectif canadien confirme ses excellentes dispositions scéniques à Angers avec un gros show, tendu comme un string, et gavé de titres forts ayant la particularité de rendre zinzin. C'est barré et ça part dans tous les sens, entre post punk racé, pop euphorisante et génial fourre tout provoquant des bouffées de joie incontrôlées.



Le chant est assuré par un batteur imparable et par ses acolytes de genres différents, souvent torses nu, ce qui permet aux amateurs de jeunes éphèbes de se rincer l'œil. Bref, ce n'est pas l'essentiel, ce que l'on retient surtout c'est ce souffle épique qui parcourt le show, ne laissant aucun répit à une assistance qui commence à monter sérieusement en température. Ce sera un réel plaisir de revoir ce combo ultra doué à la Super Cathédrale de Binic le 21 juillet, et de se plonger plus profondément dans un nouvel album - nommé "Tough Baby" -, qui paraîtra le 16 septembre 2022 chez Meat Machine et devrait faire un carton.


Frankie And The Witch Fingers

Le temps d'attraper une bière au bar et de constater avec stupéfaction qu'on est en présence d'un sosie crédible d'Hunter S. Thompson (bob, lunettes fumées etc., il manque le fume-cigarette, mais ils sont quand même forts ces Hollandais et/ou ces Anglais !), que déjà Frankie And The Witch Fingers commence son démoniaque travail de sape sur les festivaliers surexcités : c'est une attaque en règle des trompes d'Eustache, une série interrompue de hits punk and roll servis de manière hystérique. Déjà vu ici-même à Angers lors de l'édition 2019 du festival, le combo basé à Los Angeles est une sorte de petit frère des Osees de John Dwyer : il défouraille une série de morceaux aussi rapides que violents et excitants, en axant son plan de bataille live sur le chant gueulé comme un acharné sous produits et les guitares complétement folles. C'est clairement jouissif et très indiqué pour faire partir toute une foule en pogos et autres slams. C'est donc ce qui se produit !


The Brian Jonestown Massacre

A peine sorti d'une épique tournée américaine de plus de 30 dates en compagnie de Mercury Rev, la tête d'affiche du jour et du festival, The Brian Jonestown Massacre est en approche sur la scène Reverberation... D'humeur badine, Anton Newcombe arrive en filmant le public (vidéo disponible sur son compte twitter) avant de se lancer avec son combo dans un de ses meilleurs sets depuis les débuts de BJM en France aux Trans Musicales en 2005. La formation de 7 musiciens est rodée par les nombreuses dates aux USA, Newcombe est toujours aussi productif ("Fire Doesn't Grow On Trees", le 19ème album studio enregistré à Berlin en 2020 et 2021, arrive le 24 juin et sera suivi d'un autre disque en octobre), le public de Levitation France est chaud et accueillant : tous les voyants sont au vert pour que le décollage se fasse en bonne et due forme. Et cela va se produire avec un concert composé en majorité d'inédits, chose rare pour un combo ayant débuté dans les années 90 !



Pour couronner le tout, Joel Gion, qui semble bien perché, enchaîne les poses avec son inénarrable moue, tout en répondant en souriant à ceux qui hurlent son nom. Et quand il lâche malencontreusement son tambourin magique, le public lui rend immédiatement, sous le regard goguenard de son pote Anton. Qui, lui, se concentre sur ses textes (consignés sur un pupitre, de nombreux titres étant tout frais) et sur son jeu de gratte, toujours envoûtant. Les morceaux interprétés sonnent comme du pur BJM, 100% psyché et avec de magistrales interventions du leader de la troupe à la guitare Vox douze cordes, qui sonne divinement. Inédits ("The real"... ) ou cultes ("Anemone"), l'effet est le même : des instants en apesanteur, au milieu d'un public à fond et en état de lévitation (c'était le but de ce week-end, non ?).



Pendant 1h15, tout le monde reste scotché devant le Brian Jonestown Massacre, qui sait admirablement distiller des ambiances tour à tour lancinantes, aériennes ou menaçantes. Et puis quand le temps imparti arrive à son terme, on se dit qu'on s'est encore payé une bonne tranche de psyché rock : le show était court mais ultra intense. Mais, ô miracle, Anton insiste pour partir sur un dernier morceau, le génial et encore inédit "Abandon ship", balancé toutes guitares dehors avec le roadie d'Anton en plus à la six cordes, ce qui fait 8 musiciens sur scène dont pas moins de cinq grattes (avec, entre autres, l'indéboulonnable et toujours énorme Ricky Maymi et le préposé au Mellotron, qui a changé d'instrument). Le morceau commence avec un riff malfaisant avec grosse disto, et se transforme rapidement en une chevauchée satanique qui fait exploser le crane de tous les fans. Newcombe s'acharne sur sa gratte et en sort des sons extra-terrestres, c'est le bonheur total !


Lumer

Inutile de dire qu'on a déjà notre compte, mais comme Lumer attaque direct sur l'autre scène, on ne crache pas sur la série de gifles post punk infligées par ce gang de barbares soniques venus d'Angleterre. Les quatre mecs sont si énervés et en place, qu'ils feraient presque passer Shame pour des gamins en culottes courtes !



La mixture qui est concoctée en direct live est violente et incisive, elle rend donc tout le monde complètement dingo. Le public, certes, mais pas que... Le leader du groupe bdrmm, qui a joué plus tôt dans la journée, vient par deux fois prendre dans ses bras son pote guitariste, oubliant qu'il est en train de jouer devant des gens. Il est donc expulsé de scène, manifestement ivre. Donc, on résume : Lumer est une machine de guerre scénique qui tue l'ennui et l'apathie. Le show se termine dans un indescriptible bordel avec un slam final du chanteur, qui surfe sur une fosse en fusion. On reverra ce combo avec plaisir à Binic en juillet !

Rendez-vous est pris pour l'édition 2023 de Levitation France, qui est totalement immanquable vu les 3 jours mémorables qu'on vient de vivre ! Et en plus on fêtera les 10 ans du festival...



Photos : Sam Mauger et Mickaël Liblin









Liens : levitation-france.com, www.facebook.com/levitationfrance, twitter.com/levitationfr, instagram.com/levitationfrance





Vidéos : Sandra Gaillardon (sauf Frankie and The Witch Fingers #2 : Indiegilles)








Levitation France : les dernières chroniques concerts

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) en concert

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 04/06/2022
Après une enthousiasmante première soirée au festival Levitation France avec Kevin Morby, Gilla Band & Co, on arrive dans de très bonnes dispositions (malgré le risque de... La suite

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) en concert

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 03/06/2022
Première journée idyllique au festival Levitation France, qui se déroulait du 3 au 5 juin à Angers en plein air devant le Chabada, avec une prog de rêve - Kevin Morby, Gilla... La suite

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula en concert

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 01/05/2022
24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se... La suite

Slift (Levitation France 2021) en concert

Slift (Levitation France 2021) par Pierre Andrieu
En plein air, devant Le Chabada, à Angers, le 25/09/2021
La deuxième et dernière journée de l'édition 2021 du festival Levitation France a permis de voir défiler sur scène Slift, Zombie Zombie & Sonic Boom, Working Men's Club, Shame,... La suite

Crack Cloud : les dernières chroniques concerts

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022) en concert

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022) par Pierre Andrieu
Pointe de la Rognouse, Binic, le 21/07/2022
Après une édition 2021 réjouissante (mais minimaliste à cause de... Jean Castex), le festival de Binic revient en 2022, toujours fin juillet, sur 4 jours et dans le cadre... La suite

Dombrance + Crack Cloud + Los Bitchos + ClapTrap + Hyperactive Leslie + Leone Jadis (Festival Yeah ! - jour 2) en concert

Dombrance + Crack Cloud + Los Bitchos + ClapTrap + Hyperactive Leslie + Leone Jadis (Festival Yeah ! - jour 2) par Pirlouiiiit
Caves et château de Lourmarin , le 04/06/2022
Le deuxième jour du festival Yeah ! est souvent le plus sympathique et le plus fatiguant des 3 ; observation basée sur notre participation aux éditions 2014, 2016, 2018, et 2019... La suite

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) en concert

Yak, Slaves, Foals, It It Anita, Crack Cloud, Deerhunter, Jacco Gardner, Flavien Berger (Festival Check In Party 2019) par Dissy
Guéret, le 24/08/2019
Un festival de rock indé dans la Creuse ? Qui aurait pu le croire ? C'est pourtant le magnifique cadeau que nous ont fait Terre du Milieu et Shut Up & Dig !, les deux assos à... La suite

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Lumer : les dernières chroniques concerts

Warmduscher, Kelley Stoltz, Chocolat Billy, Lumer (Super Cathédrale de Binic 2022) en concert

Warmduscher, Kelley Stoltz, Chocolat Billy, Lumer (Super Cathédrale de Binic 2022) par Pierre Andrieu
Pointe de la Rognouse, Binic, le 22/07/2022
Après une belle entrée en matière la veille avec Tramhaus, Reptiles, Crack Cloud, Lumer et The Bobby Lees, la Super Cathédrale de Binic continue à accueillir des fidèles fans... La suite

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022) en concert

The Bobby Lees, Crack Cloud, Lumer, Tramhaus, Reptiles (Super Cathédrale de Binic 2022) par Pierre Andrieu
Pointe de la Rognouse, Binic, le 21/07/2022
Après une édition 2021 réjouissante (mais minimaliste à cause de... Jean Castex), le festival de Binic revient en 2022, toujours fin juillet, sur 4 jours et dans le cadre... La suite

The Brian Jonestown Massacre : les dernières chroniques concerts

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula en concert

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 01/05/2022
24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se... La suite

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France en concert

Interview du groupe L'Epée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) lors de son passage à Levitation France par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 26/12/2019
Samedi 21 septembre, 16 heures, L'Épée, supergroupe composé d'Emmanuelle Seigner, The Limiñanas et Anton Newcombe, s'apprête à donner le soir même son premier concert officiel... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Unschooling : les dernières chroniques concerts

Pointu Festival 2022 - Jour 1 - Beak> - Jungle - The Avalanches - Unschooling en concert

Pointu Festival 2022 - Jour 1 - Beak> - Jungle - The Avalanches - Unschooling par phil2guy
Six-Fours, le 01/07/2022
C'est avec grand plaisir que l'on retourne au Festival Pointu à Six-Fours, trois ans après la précédente édition. On aime particulièrement ce festival pour plusieurs raisons :... La suite

Johnnie Carwash + Unschooling en concert

Johnnie Carwash + Unschooling par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 16/02/2022
Mercredi 16 février, retour des concerts debout, plus besoin d'être assis comme des grabataires dans un théâtre sans pouvoir ni bouger ni boire une bière tranquillou devant la... La suite

En plein air devant Le Chabada d'Angers : les dernières chroniques concerts

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) en concert

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 04/06/2022
Après une enthousiasmante première soirée au festival Levitation France avec Kevin Morby, Gilla Band & Co, on arrive dans de très bonnes dispositions (malgré le risque de... La suite

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) en concert

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 03/06/2022
Première journée idyllique au festival Levitation France, qui se déroulait du 3 au 5 juin à Angers en plein air devant le Chabada, avec une prog de rêve - Kevin Morby, Gilla... La suite

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula en concert

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 01/05/2022
24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se... La suite

Slift (Levitation France 2021) en concert

Slift (Levitation France 2021) par Pierre Andrieu
En plein air, devant Le Chabada, à Angers, le 25/09/2021
La deuxième et dernière journée de l'édition 2021 du festival Levitation France a permis de voir défiler sur scène Slift, Zombie Zombie & Sonic Boom, Working Men's Club, Shame,... La suite