Accueil Chronique de concert Black Rebel Motorcycle Club (Festival Musiques en Stock 2015)
Jeudi 9 février 2023 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Black Rebel Motorcycle Club (Festival Musiques en Stock 2015)

Black Rebel Motorcycle Club (Festival Musiques en Stock 2015) en concert

Cluses 2 juillet 2015

Critique écrite le par






Jeudi 2 juillet, départ de Clermont pour Cluses, direction le festival gratuit Musiques en Stock. Une très belle affiche cette année avec Hanni El Katib et Black Rebel Motorcycle Club partageant le même plateau. Cette date est particulière pour les fans : c'est la première date française depuis la neurochirurgie de Leah Shapiro, en cela beaucoup lui prêteront une attention particulière durant le concert.



Le paysage autour du festival est plus que sublime, il fait nuit, la foule trépigne. Une intro plus sombre que jamais vient s'écraser contre les montagnes, le trio entre en scène, ils commencent par le classique et plus qu'efficace " Beat the devil's tattoo ", le public reprend en chœur ce qui sonne comme une musique de stade.



" Let the day begin ", morceau du groupe The Call composé par le père de Robert Levon Been décédé durant la tournée 2010. Le titre garde un côté U2 qui passe tout de même mieux en live que sur CD. On reste sur le dernier album avec le titre " Rival ", le morceau est emmené par Robert et Peter conjointement au chant, énergie sexuelle brute, ils ne sont pas là pour nous ménager. Ils ne relâchent pas la pression avec le morceau suivant, " Conscience Killer ", Peter s'enraille la voix, ça se bouscule et se bat dans le public. Le final de la chanson est apocalyptique, c'est beau mais assez douloureux physiquement.



Le titre suivant déroge totalement à la playlist festival qu'ils nous ont livré jusqu'à présent, " Riffles ", morceau du parfait premier album sonne comme une mélodie sombre et torturée qu'on écouterait bien seul au milieu de la forêt attenante. On remonte le moral des troupes avec le dansant " Ain't no easy way ", un des morceaux les plus connus. Le public n'a pas de mal à s'y retrouver pour taper des mains, plus ou moins en rythme à la vue du taux d'alcoolémie ambiant. On revient définitivement en festival avec " Berlin ", la tension remonte, les premiers rangs crient en chœur " Suicide Easy " tout en se faisant violement bousculer par quelques éméchés égarés. Les habitués savent que " Berlin " précède quasiment sans exception " Weapon of choice " On ne déroge pas à la règle à Cluses, le trio est en forme, tout est parfaitement calé pour mettre une claque au public.



Le duo change de position, Robert à droite, Peter à gauche. Démarre " Returning ", ballade du dernier album, l'arrière du public ne réagit pas forcément bien à la baisse de régime, on entend quelques mécontents. La chanson comporte néanmoins un ultime complet susceptible de vous faire verser une larme tant l'interprétation commune de Peter et Robert est prenante. S'en suit la surprise du concert, " American X ", morceau du 4ème album totalement déconstruit, lancinant et d'une longueur assez conséquente pour un festival (10 minutes !!). Le public semble déconcerté mais cela aura eu le mérite de calmer certains esprits. Ils reprennent leur place et entonnent l'hymne noir " Red eyes and tears ". L'interprétation est parfaite, belle et vous emmène des profondeurs abyssales desquelles on remonte aussitôt avec la très énervée " Six barell shotgun ". Chanson perverse à souhait qui permet à Robert de prendre, comme à son habitude, des positions plus qu'étranges avec sa (grosse) basse.



Le trio se redétend et aime de nouveau la vie avec " Shuffle your feet ", l'harmonica réchauffe les cœurs et les corps (un peu trop par les 39 degrès). Puis LA chanson, leur putain d'hymne " Spread your love ", le public crie, chante, sue, bouscule et souri ! Ils sortent de scène, comment croire à un vrai départ alors qu'ils n'ont pas profané leur " Punk song " ? En effet ils reviennent aussitôt délivrer, sur ce dernier morceau, leur ultime cri de rage. C'est la guerre dans la fosse. Fin de concert et conclusion plus qu'évidente : Black Rebel Motorcycle Club reste en 2015 un excellent de groupe de scène.


Ps : On félicite l'initiative d'un tel festival, autant pour la qualité de la programmation que pour sa gratuité. Cependant il est assez déconcertant de voir qu'on peut se faire fouiller son paquet de cigarette à l'entrée mais que, durant un concert, des inconnus ivres peuvent se mettre des coups de poing devant les vigiles sans qu'aucun d'eux ne réagissent. Je pense que ma voisine dont la tête a fusionné avec la barrière de sécurité après un méchant coup de pied partage mon avis...


Black Rebel Motorcycle Club (full concert... par culturebox


Photos : Yana Amur www.facebook.com/amuryana yana-amur.com

 Critique écrite le 08 juillet 2015 par Pauline Duval


Musiques en Stock : les dernières chroniques concerts

Festival Musiques en Stock : Coming Soon + Brisa Roché + Blood Red Shoes + Dandy Warhols par Roo_Ha_Kim
Musiques en Stock - Cluses, le 05/07/2008
En cette fin de journée Clusienne, j'ai assisté à une scène assez drôle alors que je profitais du soleil, assis sur un banc près de la mairie. En effet, des mariés sont alors sortis de la mairie, jusque-là rien de bien original, sauf que "Musique en stock" avait installé une petite scène (pour les groupes locaux) sur la jolie place en face de la... La suite

Festival Musiques en Stock : The Blakes + The Heavy + Mademoiselle K + The Bellrays par Roo_Ha_Kim
Musiques en Stock - Cluses, le 04/07/2008
Après une première soirée un peu gâchée par la pluie et la fatigue du voyage, cette seconde soirée, au programme alléchant, s'annonce sous de meilleurs cieux, puisque le soleil illumine les montagnes. La soirée débute vers 19h par The Blakes, groupe américain de Seattle. Ils ont beau être du pays des cowboys, et de la ville du grunge... La suite

Festival Musiques en Stock : Les Hyènes + La Phaze + Zenzile par Roo Ha Kim
Musiques en Stock - Cluses, le 03/07/2008
Direction Cluses en Haute-Savoie pour la 8e édition du festival Musiques en Stock. Ce festival a pour particularité de se dérouler dans la rue, aux pieds des montagnes, et d'être entièrement gratuit. Pourtant la programmation internationale (artistes reconnus et aussi des découvertes) n'a rien à envier aux autres festivals, au contraire. C'est en... La suite

Black Rebel Motorcycle Club BRMC : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) en concert

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2018
Le festival Samedi 21 juillet débutait la seconde édition de la version française du Lollapalooza. Cet événement est porté par le tourneur Live Nation et accueille des... La suite

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) en concert

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 21/07/2018
La deuxième édition de la version française du grand festival américain lollapalooza se déroulait le week-end des 21 et 22 juillet à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Une... La suite

Eddy de Pretto, Vianney, Black rebel motorcycle club, Ibeyi, Jain, MGMT, Lysistrata, Idles, Angèle (Paleo Festival 2018)   en concert

Eddy de Pretto, Vianney, Black rebel motorcycle club, Ibeyi, Jain, MGMT, Lysistrata, Idles, Angèle (Paleo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon, le 18/07/2018
Pour démarrer le deuxième jour de Paléo, je commence avec le fameux Eddy de Pretto et son fameux fête de trop et je dois avouer que là c'est la claque. Cet artiste ne se... La suite

Black Rebel Motorcycle Club en concert

Black Rebel Motorcycle Club par Samuel C
Élysée Montmartre - Paris, le 22/11/2017
En sortant du concert de Black Rebel Motorcycle Club du 2 novembre 2005 à l'Elysée Montmartre, j'écrivai notamment ceci : "[...] Comparé depuis ses débuts à The Jesus & Mary... La suite