Accueil Chronique de concert Les Brid'jets + Les Wampas
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Les Brid'jets + Les Wampas

Les Brid'jets + Les Wampas en concert

Espace Julien - Marseille 26 mars 2009

Critique écrite le par

Il est presque 21h00 quand avec le photographe on entre dans la salle de l'espace Julien. Je suis dégoûtée d'être en retard pour la première partie, un groupe de 4 filles qui au final s'avèrent être 3 filles (Niagara, Marilou, So) et 1 garçon (Vinnie). D'ailleurs, toute la confusion vient des lunettes noires qui mangent le visage du guitariste.
Les Brid'jets sont vêtus tout en transparence et en vinyl, j'ai l'impression de revenir à mes jeunes années, fan des Vixens, groupe de fille faisant du métal dans les années 80/90.
Il paraît qu'ils font du visual kei ... je cherche encore !



Cela fait plus métal glam avec la voix qui accroche un peu sur certaines sonorités.
La bassiste, elle aussi entonne un morceau "Silicone" et donne un peu plus de féminité à l'ensemble.
Coté texte, les seules paroles qui restent en tête ne sont pas forcement les meilleure : "J'aime pas les dames pipi, je préfère l'anarchie" ou bien des nananas pour le titre "I'm a brid'jets", très simpliste.
Sur la fin du show, une corde de la guitare de la chanteuse pète, et c'est sur un "Didier Wampas est le roi" que le groupe quitte la scène.

En attendant que les Wampas (le Roi Didier, Jean-Mi à la basse, Phil Almosnino à la guitare, Niko pour la batterie et Tony Truant aussi à la guitare) arrivent, la salle se rempli relativement vite, et la foule commence à s'agiter. Pendant la mise en place des instruments, une musique de type asiatique se fait entendre, et une voix s'élève dans la salle en ronflant "Didier Wampas est le roi".



Un chapeau argenté, un blouson de cuir, un pantalon blanc et un marcel portant l'inscription F..k the boys, le roi est là. Un brin décalé avec sa guitare rose Hello Kitty, Didier envoie la patate en sautant dans tous les sens. Ca pogote et ça pousse, devant c'est la guerre.
J'aperçois notre photographe, bousculé, maltraité par ces fans déchaînés. C'est un miracle que ses photos soient nettes.



Une reprise de "Macho men" m'arrache un sourire intérieur, surtout en réalisant que le chanteur a jeté son cuir pour nouer un drapeau rescapé de la foule, autour de son cou. Il ressemble à un superman sous ecstasy, qui hurle une histoire sur le pays de touche pipi.
Il fait vraiment très chaud ce soir, la clim. ne doit pas fonctionner, ce qui provoque une sensation de moiteur et une odeur peu avenante. Mais le roi continue son show, il joue avec son micro, le mord et l'envoie en l'air, il marche sur ses fans et glisse sur les gens, le tout en chantant et vociférant.
C'est quand il jette sa guitare sur la scène que je me dis que cet homme est "barge", et génial en même temps.



" My way", une chanson si ...douce et triste, devient alors une reprise violente, et reprend un coup de jeune oublié depuis longtemps.
Les morceaux s'enchaînent et les gens se déchaînent, un coup a genou sur un flatcase, un coup parmi les gens, un tour sur une chaise tel un monarque sur son trône. Le micro dans le pantalon, Didier fait monter des filles sur scène pour tambouriner sur cette image phallique, faisant un bruit sourd.

Arrive le titre "Noël", là Didier fait approcher une petite fille sur les épaules de son papa, et lui demande "ce soir c'est ?" ... silence, des voix se font entendre, des "ta gueule" y répondent et retour vers la fillette qui au bout d'un moment répond "ta gueule" au roi. Rires dans la salle, et finalement la chanson commence.



Vers la fin, les fameux Kiss dans la fosse, Didier embrasse tout ce qui passe à sa portée et là, je prie ... pitié, pas moi.
Pour le final, un grand nombre de femelles en sueur et en chaleur montent sur scène, et se jette dans la foule en délire.

Pour finir, je citerais une phrase écrite sur le site de l'espace Julien : "Le titre "Les Wampas sont la preuve que Dieu existe" est un brûlot punk... efficace ! Avec un titre pareil, les Wampas ne sont devenus ni complètement mythos, ni complètement clowns. Ils continuent à être les deux."



Un concert à voir et à ressentir, un chanteur en délire et un groupe en folie, on se sent moins seul et moins con en sortant de ce show punk qui ne fait pas dans la dentelle.

> Réponse le 31 mars 2009, par Vince

Visual Key, Définition (pour info): Chaque groupe présente une identité visuelle particulière mais toutefois influencée par les mouvements esthétiques du punk, du streetwear japonais, du gothique, des costumes traditionnels japonais, et également aux débuts du mouvement par le GLAM ROCK... Wikipedia.  Réagir


Les Wampas : les dernières chroniques concerts

Les Wampas en concert

Les Wampas par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
C'est la première fois depuis la réouverture de l'Elysée Montmartre, que Les Wampas revenaient dans cette salle qui les a souvent accueillis depuis leurs débuts en 1983. Et oui,... La suite

Les Wampas en concert

Les Wampas par Philippe
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
"Rimini" est la preuve que les Wampas savent écrire une belle chanson ! Et plus surprenant encore, que Didier Wampas peut chanter juste, et au moins aussi bien que, disons,... La suite

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss...  en concert

Hellfest 2019 : Eagles Of Death Metal, Les Wampas, The Living End, Sham 69, Deadland Ritual, David Coverdale, ZZ Top, Kiss... par Samuel C
Clisson, le 22/06/2019
Le Hellfest, une expérience hors norme et hors du temps... Le festival repose principalement sur l'engagement d'un homme, Ben Barbaud : visionnaire, exigeant et déterminé. Il a... La suite

Sugar & Tiger (festival Avril en Zic) en concert

Sugar & Tiger (festival Avril en Zic) par Samuel C
Brandérion, le 21/04/2018
Sugar & Tiger ouvrait la 5ème édition d'Avril en Zic à Brandérion, près de Lorient. Toutes les bonnes volontés de cette charmante petite ville du Morbihan semblent s'être... La suite

Espace Julien - Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite