Accueil Chronique de concert Bumblefoot + Gno
Mardi 11 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bumblefoot + Gno

Moulin - Marseille 20 novembre 2002

Critique écrite le par

C'est sous un temps de chiot que je suis en train de manger mon kébab traditionnel devant le Moulin avant d'y entrer. Je me pèle tellement que je ne le finirai pas et préfèrerai attendre à l'intérieur que le concert commence.

Un rideau est tiré dans la fosse, séparant la salle du bas en deux parties. Il faut dire que le Moulin est loin d'être comble, 2 à 300 personnes peut-être (peut-être plus !!!!). Un truc de sûr, c'est que 90% de ces gens sont des gratteux dont je fais, bien entendu parti. Personnellement, je trouve ça plutôt agréable de ne pas être "esquicher comme des sardines" pour pouvoir prendre des photos.



Le trio Gno fait son entrée : 1 chevelu immense à la batterie et 2 chauves aux cordes (guitare et basse) : les 3 sont chanteurs !!!! Se présentant, j'apprends que le guitariste n'est autre que le fameux Christophe Gaudin et là tout s'explique : attention le niveau : C'est un démon. Une intro à la "cirque de Pinder/fête à Neuneu", puis un gros son (cf Pantera par ex), mais voix mélodique, les 3 compères réveillent un public très timide, hypnotisé par je jeu "shrederien" du Sir Gaudin.



Et l'ambiance se détent car l'atout de Gno c'est égalemant (et surtout) l'humour : ils ne se prennent absolument pas au sérieux : on aura droit à une reprise de Demis Roussos "que je t'aime" (multiversion), mais également à "Run to the hills" de Maiden, qu'ils reprendront d'ailleurs en intégralité avec Bumblefoot (voir plus loin). Tout cela suivi de pleins d'autres conneries entre eux et avec le public.



Christophe Gaudin prend même la pause pour les photographes tout en jouant !!!!! Trop fort Gno !

Après 15 minutes d'arrêt, l'intro "classique" du fabuleux album de Ron Thal "Hermit" démarre et c'est Bumblefoot lui même qui débarque sur scène en calçon tel un roadie pour brancher les jacks, régler ses amplis etc.... !! Loin de se la jouer star le gars.



Il enmanche alors une première magnifique Vigier Synthé et c'est parti : "Hands" de l'album éponyme ouvre le bal avec Kazou à la bouche, puis s'enchainent la plupart des morceaux des albums "Uncool" et le tout dernier "9.11", laissant peut-être un peu en retrait l'album "Hermit". Bumblefoot est déjanté, on le savait, mais doté d'un put!??!! de genie. Tout est déconne mais impeccablement interprété. Bonnet de papa noël sur la tête pour interpréter "Every time I shake my head - It's like christmas" (il fait pourtant très très chaud), photo du groupe par le groupe (càd dos au public), crooner avec un son de piano à la gratte (époustouflant), Stairway to heaven façon "je sais pas la jouer", le générique de Rocky, et je souffle en jouant "Guitar sucks" pour finir sur un plan moqueur de Malmsteen etc, etc ....



Et j'en oublie, c'était vraiment le délire !!!! La guitare "Bumblefoot" est superbe et le son sur la Fretless est magnifique : et quelle maitrise de l'instrument. Honnêtement le dernier à m'avoir vraiment bouleversé de la sorte était Vai. A quand un boulot commun entre les 2 : j'en rêve.



Christophe Gaudin débarque également pendant le show, avec sa vigier à paillette, et tout le monde s'éclate à reprendre "Run to the hills" : Ron thal prend toutes les mimiques de Dickinson (il le fait trop bien) mais tout malade(au sens propre du terme cette fois) qu'il était (sirop à l'appui entre les morceaux) il fait monter des types sur scène pour chanter la chanson et finir par les féliciter, tout en s'étant légèrement effacer pendant leur préstation. Le concert se terminera sur un rappel pour interpréter "I love you Babe, I need you Babe" (Diana Ross non !?!) version très rock'n roll : un régal.



Avec Ron thal, on a vraiment l'impression que c'est la musique qui prime et pas tout le tralala autour que tant d'autres exploitent, style "j'me la joue" et pourtant il a un niveau musical des centaines de fois plus grands que certains tachons ! Et c'est ça que j'adore chez ce gars : il joue extrement bien, sa musique est géniale (comment fait-il pour ecrire des morceaux comme "Hangup") et il a vraiment LE feeling ! J'allais juste oublié de citer également le groupe de Bordelais qui l'accompagnait : Plug'in, des jeunes dotés d'un très grand talent musical également, même si j'ai trouvé que l'attitude du guitariste n'était pas toujours à la hauteur de Bumble malgré son très bon jeu.

Vous l'aurez donc compris, j'ai adoré ce concert, je me suis donc precipité au marchandising pour acheter l'album de Gno, celui de Bumble qui me manquait "Hands", un T-shirt de la tournée 9.11, et une affiche qu'il m Ďa d'ailleurs signé très sympathiquement. Depuis tous ces CDs tournent en boucle dans ma voiture...........J'adore Ron thal.

 Critique écrite le 02 décembre 2002 par Sully vai


Bumblefoot : les dernières chroniques concerts

Bumblefoot par M.Juju
Le Rackam' - Bretigny sur Orge, le 17/11/2005
Bumblefoot = Ron Thal, guitare heros partisan du second degré. Et son groupe est à la hauteur. Amené sur scène en camisole de force et masque à la Hannibal Lecter par des nanas déguisés en chirurgien, les forcenés envoient la sauce sans relâche. Pourtant, la salle réagit pas, rendue sourde par Monsieur Toc, un groupe chiant en première... La suite

Bumblefoot par simonelux
Rockstore (Montpellier), le 05/11/2005
Voilà une occasion qui ne se représentera certainement pas tous les ans. D'ailleurs, aucun de nous n'y réfléchit à 2 fois, il FAUT y aller. Coup de bol en arrivant à Montpellier, le premier type à qui on demande notre chemin nous guide carrément avec son scooter, bonjour les raccourcis et au revoir les embouteillages, et nous laisse même devant un... La suite

Bumblefoot par bidiessemsss
Le Gibus - Paris, le 30/11/2002
Excellent ! un concert hors norme, drôle et stupéfiant sur le plan technique (Ron Thal est vraiment une brute de guitariste et une bête de scène). Intimiste et spectaculaire, que demander de plus ? Une bonne première partie ? c'était le cas, avec Laurent Fleury et Kooma, deux formations géniales. ça faisait un bail que j'avais pas vu un aussi bon... La suite

Bumblefoot par bret
Gibus, Paris, le 30/11/2002
Apres deux groupes en première partie, assez sympas (il faut dire que c'est pas évident de jouer devant un public qui n'attend que son idole), ce fut un Ron Thal mythique accompagné de musiciens tout aussi grandioses, bref on se laisse entraîner, on aime et on en redemande, ron est un virtuose ce n'est plus un secret pour personne, mais en plus... La suite

Gnô : les dernières chroniques concerts

Gnô - Ron Thal (Bumblefoot) par AlezzBlezz
Le Moulin - Marseille, le 20/11/2002
Au départ, j'ai eu pitié du nombre de personnes présentes (env. 300) pour un artiste comme Ron Thal. Début de concert et grosse surprise : Gnô. La bande de Christophe Godin nous a octroyé d'un show à la fois impressionnant par la technique et la composition et à mourrir de rire quant aux idioties répétées des membres du groupe (avec une... La suite

Moulin - Marseille : les dernières chroniques concerts

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite