Accueil Chronique de concert Catalogue - Nomissugui
Dimanche 20 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Catalogue - Nomissugui

Catalogue - Nomissugui en concert

La Salle Gueule - Marseille 9 Février 2017

Critique écrite le par


Direction la Salle Gueule où Catalogue joue ce soir en compagnie des toulousaines de Nomissugui. Catalogue se produit cette fois-ci en " power duo ", en effet, le nouveau bassiste Rudi, n'étant pas disponible, Emma et Eric, respectivement au chant et aux guitares, vont assurer le set à deux. En activité depuis plus de quatre ans, avec beaucoup de concerts au compteur (y compris aux Etats-Unis et au Japon) Catalogue s'est imposé comme un groupe post punk de premier plan et comme un des meilleurs groupes phocéen. Le duo commence avec l'hypnotique Sleeping Revolution au rythme presque industriel et à la ligne de basse syncopée. Cet instrument est du coup préenregistré mais le duo ne perd rien de son assurance, leur jeu est toujours très en place. Pas une seule chanson n'est faiblarde : du lancinant About You avec son motif de guitare obsédant à l'électro punk de Machine Guns, le répertoire du groupe est solide. Si la musique de Catalogue est très référencée post punk, il n'en reste pas moins que le groupe et a une identité très forte grâce à plusieurs atouts : le chant parlé-chanté parfois menaçant d'Emma, les rythmes à la fois robotique et dansant de la " beat box " et des guitares incandescentes aux motifs jamais attendus, tels qu'on pouvait en entendre dans les premiers albums de Wire ou de The Fall. Et à aucun moment le duo ne relâchent cette tension et cette urgence toute punk qui caractérise aussi leur musique. En une dizaine de titres toujours d'une grande efficacité, le duo a livré un set concis et intense.


Nomissugui est un duo toulousain electro punk constitué de Mayumi, une chanteuse japonaise qui chante dans sa langue natale, et d'Emily à la guitare, également chargée de la boite à rythme et autres programmations. J'avais pu les voir l'année dernière dans un bar de Marseille lors d'un set acoustique qui mélangeait attitude punk et mélodies pop sautillantes et qui m'avait bien accroché. Cette fois-ci, elles jouent sous leur configuration habituelle : électrique voire électro. Ca démarre avec un titre très synth pop, sur lequel Emily joue sur (ce que je devine être) un casio. Le côté électro de leur musique repose sur la pulsation minimaliste mais très efficace de la boite à rythme. Mayumi s'impose d'emblée comme une chanteuse à l'énergie très communicative. Emily se saisit ensuite d'une guitare qu'elle ne lâchera presque plus pour envoyer de saignants riffs punks. Les titres, souvent très courts, sont alors balancés comme des haïkus electro punk assez irrésistibles, avec des refrains que les filles scandent à l'unisson à la manière des " Riot Grrrls ". Le concert est joyeusement foutraque, Emily s'excuse pour son état d'ébriété (chose dont je ne me suis pas rendu compte) mais cela n'affecte ni le jeu ni la présence du duo qui semble avoir vraiment du plaisir à jouer et à être là. On ne s'ennuie pas une seconde. Leur performance se poursuit avec deux ou trois reprises des Shonen Knife (un girl group assez peu connu chez nous que l'on pourrait qualifier de Ramones Nippones). Elles signalent vers la fin du set que la plupart des titres figureront sur leur premier album en cours d'enregistrement. On a effectivement hâte d'écouter le résultat car nos deux Nomissugui ont le don d'écrire et de jouer des titres qui font mouche avec une fraicheur et une urgence vraiment réjouissantes. La majorité de la petite trentaine de personnes présentes à La Salle Gueule semble les avoir découvertes ce soir et n'ont pas été déçues le moins du monde.

Photos Sylvain Fribourg et Eric Trolux

Catalogue : les dernières chroniques concerts

Computerstaat - Catalogue en concert

Computerstaat - Catalogue par Agent Massy
L'Intermédiaire Marseille, le 04/05/2019
Très bonne ambiance ce soir là à l'Intermédiaire. Sincère envie de fêter cette sortie d'album de Catalogue : High Grey Effective. Magnifique titre, dont je peine un peu à... La suite

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1) en concert

Sam Karpienia & Nicolas Dick + Parade + Catalogue (Concert de soutien à la Machine à Coudre #1) par Pirlouiiiit
Le Molotov, Marseille, le 28/12/2018
Décidément c'est le mois des concerts de soutien ... après les concerts de soutien aux sinistrés de la Rue d'Aubagne, ceux en soutien aux inculpés de la Plaine, hier c'était le... La suite

Cambarada + Catalogue + Stygmate en concert

Cambarada + Catalogue + Stygmate par odliz
La Salle Gueule, Marseille, le 23/02/2018
La Salle Gueule , petite cave aquarium dans le ventre de Marseille, nous emmène ce soir en roadtrip. On démarre tout en douceur avec le post-rock ambiant de Cambarada , soit... La suite

Catalogue + Walking Idiots + Usken en concert

Catalogue + Walking Idiots + Usken par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 02/02/2018
Avant hier j'étais vraiment fatigué ... aussi le truc raisonnable en sortant du gala des glaces (pendant lequel j'ai pu apprécié les talents cachés de certains et me rendre... La suite

La Salle Gueule - Marseille : les dernières chroniques concerts

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule) en concert

Giz Medium + The Sobers (8 ans de la Salle Gueule) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/09/2020
Presque 7 mois sans voir un concert ! Une première, une dernière, espérons-le ? Il a fallu que je croise son taulier chauve à la friterie pour me rappeler que la vaillante Salle... La suite

Endogames + Idiopathique + Jackline  en concert

Endogames + Idiopathique + Jackline par Pirlouiiiit
Salle Gueule, Marseille, le 18/07/2020
Mine de rien ma dernière chronique de concert remontait au 21 juin dernier ... et sans le passage de Pierre à Marseille cela aurait pu attendre encore. En effet ce confinement et... La suite

Los Bankalos + Burn In Hell en concert

Los Bankalos + Burn In Hell par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 01/09/2019
C'est déjà la rentrée à la Salle Gueule (qui n'a peut-être pas fermé de l'été, d'ailleurs ?). Mais c'est encore l'été et donc, il y fait une chaleur torride : 30 degrés au... La suite

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) en concert

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2019
Deux semaines après un premier concert au Molotov (que j'ai raté hélas), et avant un troisième concert le 23.02 à l'Embobineuse, la scène rock (à peine un peu poussée au cul par... La suite