Accueil Chronique de concert Le Chapelier fou / MXCT
Mardi 26 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Le Chapelier fou / MXCT

Le Chapelier fou / MXCT en concert

Cabaret Aléatoire - Marseille 09 Février 2013

Critique écrite le par

Soirée DJ & Electro au Cabaret Aléatoire, sous la houlette du Festival Reevox, avec au programme MXCT, Chapelier Fou, Rebotini & Zanesi et pour finir, Yuksek. L'affiche est plutôt costaud. Je ne tiendrais pas jusqu'au bout de la nuit et, pour tout dire, je suis principalement venue pour Chapelier Fou.



Mais on va attaquer avec un drôle de duo franco-canadien que je vais, pour la petite histoire, découvrir en avant première devant les barrières de l'entrée. Ils sont coincés avec nous, face à un service de sécurité plus qu'hermétique, qui ne veut laisser passer personne ... Même pas les artistes (c'est vous dire ;) !!) Alors ça papote et ça rigole, avec cet accent irrésistible qui caractérise nos amis outre atlantique. Bref, un début de soirée qui aurait pu être plus qu'agaçant et qui va finalement s'avérer plutôt rigolo.



Une fois entré (si, si, on a fini par y arriver !!), on découvre une drôle de scène, toute vide, avec une grande table de mixage pleine de fils, de câbles et ... Une clarinette posée en plein milieu. Au bout de quelques minutes, nos deux musiciens de l'extrême se mettent en place et ça papote encore tout sourire pendant la préparation de leurs machines infernales.

Dès le départ, leur musique apparait comme unique. Ça commence par un drôle de bruitage assez indéfinissable. Ça grince. Ça chuinte. Ça souffle. Ça grésille. C'est carrément space et en même temps assez fascinant. Le tout dans un faisceau de lumière genre film qui saute dans une vieille salle de projection. Univers très expérimental, très spécial et surtout très original.

Martin Tétreault sort les vinyles. Ce n'est pas à proprement parler The Live avec une ambiance foudroyante sur scène, mais l'atmosphère est tout à fait captivante, voir même inquiétante lorsque l'on a l'impression d'entendre une sorte de monstre marin arriver lentement, genre 20.000 Lieux Sous Les Mers vous voyez ?!!



De petites billes tournent et bondissent sur un mini haut-parleur. Un battement de cœur plutôt entêtant monte lentement. Et puis d'un coup, on a la sensation d'être happé par un engin aérien ... C'est une musique incroyablement évocatrice et toutes sortes d'images se bousculent dans mon esprit. Méga planant comme truc.

La clarinette se transforme en instrument à vent, au premier sens du terme, jouée comme ça, toujours fixée à même la table. Xavier Charles souffle dedans tout simplement. Comme le son du vent qui s'engouffre dans un conduit.



Ils vont ainsi continuer à évoluer dans la pénombre, l'un penché sur ses mix et l'autre sur ses bruitages mi-expérimentaux, mi-électro. Une sorte très personnelle d'électro-indus. Et puis en fin de set, leurs mouvements s'accélèrent, saccadés par les spots intermittents. Le son monte en intensité. Les lumières se font descendantes et puis tout prend fin, comme ça, brusquement. Ce fût une expérience tout à fait particulière. Pas super communicatif, mais plutôt intense comme truc !!



Martin Tétreault : Platines & Bruitages
Xavier Charles : Machines & Clarinette

***************************************************************************

Après la session si particulière que nous ont offert les deux inventeurs musicaux de MXCT, c'est Louis, le Chapelier Fou, qui prend possession de la scène et y met en place son petit monde avec calme et minutie. Avec tout à portée de la main : Synthés, guitare, violon ... Et beaucoup de fumée qui monte pendant ses essais de sons et d'instruments.



Une sirène se fait entendre. Une lumière dans la brume. La mélodie qui commence sur une voix off monocorde. Le mélange piano-violon qui monte, déjà magique, et Louis, en homme orchestre, qui joue du pied et des machines pour créer à lui seul son incroyable musique.

En à peine quelques minutes, son univers fait d'un Electro mélodique et riche s'installe. Il violone par dessus ses claviers, comme survolant sa musique et nous, nous commençons notre voyage dans une autre dimension.



Petite redescente sur terre pour l'écouter se présenter : "Je suis Louis de Metz ... Tout juste sorti de la grippe. Donc spéciale dédicace à la fièvre !"

Le violon est joué à même les cordes. Ça s'envole. C'est subtil et aérien. Emporté par son instrument, il se retrouve par moment sur la pointe des pieds. Une immense poésie sans parole, enlevée, virevoltante même par moment. Une musique à la fois douce et ludique, imaginative et extrêmement travaillée. Avec lui au milieu qui semble d'un calme olympien, à la fois concentré et détendu. Nous transportant littéralement dans son monde.



Selon les moments, il passe du violon à la guitare ... Quelques accords posés avant de repasser au violon. Une musique qui s'échafaude devant nos yeux, par le jeu des enregistrements successifs. Les morceaux s'enchaînent et pourtant, à chaque fois, l'atmosphère est différente, tantôt plus douce, tantôt plus inquiétante, mais toujours aussi passionnée et passionnante. Et le public, qui n'était pas forcément nombreux au démarrage, s'est à présent rassemblé devant la scène, les yeux rivés sur notre Chapelier, pas si Fou que ça.



Par moment, on passe quasiment à du son Rock Progressif, mêlé à de la musique qui pourrait être de Conte, digne en tous cas d'une adaptation du Lewis Carroll dont il tire son nom. Une musique qui laisse totalement la place aux rêves et à l'imagination ... Il suffit juste de fermer les yeux. Il accompagne parfois les instruments de sa voix, dans une lumière bleu nuit et une brume qui s'installe peu à peu. Avec aussi ses incessants passages de l'un à l'autre, se retrouvant même à jouer du violon avec encore sa guitare en bandoulière. Le rendu n'est peut-être pas spectaculaire et pourtant c'est incroyablement prenant à voir.

Les sons électroniques à la Jean-Michel Jarre, en juste ce qu'il faut de plus trash, envahissent l'espace. Des cris, que je suppose de plaisir, émanent du public. Dire qu'il est en totale osmose avec sa musique serait un doux pléonasme ... Mais quand même chapeau bas pour l'enlevage de la chemise tout en continuant à jouer d'une seule main !



Puis cela devient un peu plus expérimental, si je puis dire. Avec toujours cette magnifique ligne de violon. Il se cabre au-dessus de son clavier. Cela devient de plus en plus intense et le public réagit au quart de tour à la moindre accalmie. Son violon se transforme même en mandoline. Il se met à chanter, tout en continuant encore et encore son subtil mélange sonore. Comme s'il nous offrait un improbable voyage, nous faisant traverser des paysages totalement différents, le tout dans une lumière qui tourne à l'infini.

On l'aperçoit à peine. Juste les mouvements de son archet qui rompent les faisceaux lumineux. Partage d'une expérience vraiment particulière ... "Désolé de ne pas parler beaucoup, mais je n'ai rien à dire en fait. Mais j'aime beaucoup cet endroit. C'est très beau ..." Et il ne nous en faut pas plus pour comprendre que c'est un artiste à part, qui ne peut qu'évoluer dans sa bulle, à la fois si proche et si loin de nous.



"Encore une si ça vous va ... Ça s'appelle Protest". Alors son violon se fait plusieurs une dernière fois. Les vibrations des basses montent encore en nous. Une dernière très envoutante, très prenante, très vibrante ... Juste quelques notes dans la nuit. Magique.

Louis Warynski : Violon, Guitare & Machine

Chronique réalisée par l'équipe de Concerts en Boîte

Reevox Festival : les dernières chroniques concerts

Rone, Aufgang, Postcoitum (festival Reevox) en concert

Rone, Aufgang, Postcoitum (festival Reevox) par Marcing13
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 31/01/2015
Le 31 janvier n'est pas seulement le dernier jour de ce mois c'est également le dernier jour du festival REEVOX. Et pour la clore les festivités, l'affiche est plutôt alléchante.... La suite

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT par Sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques... La suite

Chapelier Fou : les dernières chroniques concerts

Chapelier Fou + Meandres en concert

Chapelier Fou + Meandres par Sami
Nomad Café, Marseille, le 02/12/2017
Content de retrouver le Nomad Café, une de mes petites salles que je préfère, que ce soit pour l'accueil, le coté intimiste avec les artistes et le coté pratique pour y aller... La suite

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT par Sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques... La suite

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - Jour 1 : Emiliana Torrini, Chapelier Fou, Les Wampas, Oxmo Puccino, Ghinzu, Yeah Yeah Yeahs, Seyfu, Cypress Hill, Prodigy en concert

Festival Les Eurockéennes de Belfort 2009 - Jour 1 : Emiliana Torrini, Chapelier Fou, Les Wampas, Oxmo Puccino, Ghinzu, Yeah Yeah Yeahs, Seyfu, Cypress Hill, Prodigy par Tribukao71
Presqu'ile de Malsaucy, Belfort, le 03/07/2009
Un petit résumé de mes trois jours aux Eurockéennes ! Première fois (enfin !) que j'ai la possibilité de m'y rendre, le site est évidemment parfait, le soleil et la chaleur... La suite

MXCT : les dernières chroniques concerts

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT par Sami
Cabaret Aléatoire - Marseille, le 09/02/2013
Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques... La suite

Cabaret Aléatoire - Marseille : les dernières chroniques concerts

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite