Accueil Chronique de concert Christine and the Queens, Charlotte Gainsbourg, Twenty One Pilots, Les Cowboys Fringuants, Kind et Kindy Zoo, Billie Bird, Pierce Brothers, Muddy Monk, Tash Sultana (Paléo Festival 2019)
Mardi 4 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Christine and the Queens, Charlotte Gainsbourg, Twenty One Pilots, Les Cowboys Fringuants, Kind et Kindy Zoo, Billie Bird, Pierce Brothers, Muddy Monk, Tash Sultana (Paléo Festival 2019)

Christine and the Queens, Charlotte Gainsbourg, Twenty One Pilots, Les Cowboys Fringuants, Kind et Kindy Zoo, Billie Bird, Pierce Brothers, Muddy Monk, Tash Sultana (Paléo Festival 2019) en concert

Nyon 23 juillet 2019

Critique écrite le 12 août 2019 par Lionel Degiovanni



Kind et Kindy Zoo

De retour au Paléo Festival à Nyon en Suisse... Cette année c'est la 44ème édition. Autant dire que tout est réglé comme du papier à musique suisse ! Le festival démarre avec un showcase au Cosmo (une des scènes de Paléo). Je découvre le groupe Kind et Kindy Zoo. C'est un groupe essentiellement instrumental, qui tire sur le hip hop. Ils se décrivent comme de la musique Kaléidoscope funky-fuzzy sacré mélange. Les claviers psychédéliques et les flûtes du chanteur monte ses beats sous amphèt' pour une traversée instrumentale sans fin, la pédale sur l'accélérateur. Ils reprennent aussi quelques titres connus en français, toujours en version instrumentale, avec par exemple J'aime regarder les filles. Le tout sous un soleil de plomb. Paléo démarre !



Billie Bird

J'enchaine ensuite avec le groupe Billie Bird, au Club Tent
Ce groupe fait de la pop de la nuit comme ils disent ici. Cette jeune Lausannoise a d'abord choisi l'anglais, et elle prend désormais un délicat plaisir à explorer les méandres de la langue de Molière. Dans sa quête musicale, il ne saurait pourtant être question ni de codes, ni de genres.



Voguant ici et là d'un folk épuré à une pop chaude, intime et évocatrice, elle met les eighties à portée de main. Son dernier opus, Les Déferlantes, est une symphonie libre, sensuelle et évidente qui défriche et conquiert de nouveaux territoires. Avec ce panache propre aux marins les plus impertinents, qui n'ont jamais craint de laisser leur vieux monde derrière eux.



Pierce Brothers

Je pars ensuite pour la scène du Détour où je prends une claque monumentale avec le groupe Pierce Brothers qui viennent d'Australie .C'est un tourbillon pop folk .Le soleil australien fait des miracles avec les jeunes pousses. Sur les pas de Tash Sultana, le style des Pierce Brothers a germé dans les rues de Melbourne. Tout comme leur compatriote, ces frères jumeaux au look néo-hippie sont de talentueux multi-instrumentistes, à l'enthousiasme débordant.



Avec cette folle adresse propre aux musiciens ambulants, le duo ne se contente pas de gratter la guitare folk et d'harmoniser les voix. Guitare à quatre mains, percu' sur tout ce qui leur passe sous les paumes, didgeridoo et harmonica, ça bouge, ça réveille, ça envoie du bois ! L'ambiance au sein du détour sera totalement enflammée et cela plait énormément au public helvétique.



Les Cowboys Fringants

Je passe ensuite à du plus grand. Place à la grande scène. Pour le premier groupe sur cette scène principale, je découvre les Les Cowboys Fringants. Là, on rentre dans le vif du sujet du thème qui est le Québec. Faisant l'objet d'un véritable culte auprès de la jeunesse québécoise, Les Cowboys Fringants jouent à guichets fermés dans la Belle Province.



Depuis 1997, ils racontent l'histoire du Québec, plaidant pour son indépendance tout en critiquant les revers de notre société avec délicatesse et dérision. Ils ont désormais conquis toute la francophonie, exportant avec enthousiasme leurs chansons tantôt drôles, tantôt revendicatrices, parfois nostalgiques et douces. Avec audace et caractère, ils jonglent sans peur de la chanson au pur rock'n'roll, tendances folk et country. Foi de cowboy, ça déglingue !



Muddy Monk

Retour à la scène du Détour où je vois pour la première fois ce jeune artiste suisse Muddy Monk. Ce jeune me fait penser à Etienne Daho quand il était tout jeune. Son timbre de voix, son attitude. Les synthés vintages tantôt lancinants et froids, tantôt tropicaux et réconfortants du fribourgeois rappellent la saveur des plaisirs disparus. La fraîcheur de ce verre d'eau inespéré dans la chaleur étouffante d'un jour d'été. Entre poésie romantique et expérimentations sonores 80's - en français dans le texte, il a construit son monde synthwave comme un grand paradoxe, où les rêves bleus côtoient les angoisses nocturnes. Longue Ride est une ode électro-pop à la vitesse d'une course de moto, seul moyen d'esquiver les routines et de fuir les ténèbres qui guettent



Tash Sultana

Sur la scène des Arches, je découvre aussi une autre australienne d'un tout autre style. Il s'agit de Tash Sultana. Elle fait un reggae totalement solaire et plein d'énergie ! Si elle joue désormais à guichets fermés, elle a d'abord commencé à se faire un nom dans les rues de Melbourne et en postant des vidéos sur Youtube. Quelques millions de vues plus tard, à tout juste 22 ans et presque autant d'instruments sous sa maîtrise, c'est le véritable buzz mondial.



Elle est autodidacte et performe de sa voix chaude un rock aux reliefs reggae et psychédéliques. S'illustrant également par ses engagements sociaux et politiques, elle hypnotise par sa sensibilité et nous plonge dans un univers troublant de sincérité, qu'elle partage sur scène avec une énergie rare, communicative et solaire.



Christine and the Queens

Apres cette partie de reggae, place à une nana qui refait bien le king of pop. Il s'agit de Christine and the Queens. Son style s'est affirmé au cours des années et je la trouve de plus en plus barrée ! On se souvient du brillant Chaleur humaine, qui avait couronné Christine and the Queens d'un succès international. Artiste singulière et performeuse de shows spectaculaires, elle coche la case charisme sans effort, défaisant somptueusement tous les codes et frontières.



Désormais rebaptisée Chris, plus incisive et androgyne que jamais, elle poursuit son ascension en dévoilant un album éponyme libre, juste, fort. Fille cachée d'un Bowie et d'une Madonna, sa pop flamboyante côtoie un minimalisme puissant et offre de nouveaux contours au genre. La reine Chris règne en maître et fera de Paléo son royaume.



Charlotte Gainsbourg

On passe ensuite à quelque chose de carrément plus mou. Mais bien comme il faut. Il s'agit de Charlotte Gainsbourg. Sa voix frêle, délicate, comme un murmure, elle n'a nul besoin de hausser le ton pour tisser les contours d'un univers sensible, où elle ne joue aucun autre rôle que le sien, digne héritière d'une famille en or. L'écriture sans détour de l'éternel Gainsbourg et la voix suspendue de Birkin. Charlotte sublime son legs monumental par un univers électro-pop singulier aux teintes ouatées, tout en élégance. Elle qui chantait avec délice les mots des autres en anglais livre aussi désormais ses textes en français. Je ne connais que très peu de chansons d'elle. Le public aime même si le tout ne fait pas bouger. Avec une bière, ça passe bien.



Twenty One Pilots

Retour sur la grande scène avec le groupe tant attendu de la journée. Il s'agit de Twenty One Pilots venant tout droit des USA ! Ce duo américain de tous les superlatifs, un tsunami mondial révélé en 2015 avec Blurryface. Un Grammy sous le coude, des millions - enfin, plutôt des milliards - de vues sur Youtube et des lives grandioses, stellaires, qui finissent d'achever leur réputation.



Ride, Stressed Out ou encore Heathen sont la preuve qu'ils ont de l'or entre les mains et qu'ils sont capables de tout, sans transition. De la ballade folk, des beats reggae ou des riffs rock. Pendant que l'un chante, rappe, passe du piano à la basse, l'autre cogne sur sa batterie avec une énergie stupéfiante. C'est addictif, c'est fédérateur, c'est puissant, c'est le show. Ainsi se finit la première journée à Paléo 2019 !


Paléo Festival : les dernières chroniques concerts

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019)  en concert

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 28/07/2019
Phanee de Pool Le dimanche au Paléo Festival, je démarre avec un très bon concert au Club Tent. Il s'agit de Phanee de Pool. Cette jeune artiste déborde d'énergie, elle... La suite

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) en concert

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 27/07/2019
Black Sea Dahu Pour démarrer ce samedi au Paléo Festival de Nyon, je découvre un groupe suisse de folk urbain orchestral, il s'agit de Black Sea Dahu. Au cœur de Black... La suite

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) en concert

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 26/07/2019
Bears of Legend Pour démarrer ce vendredi au Paléo Festival, je découvre Bears of Legend. Ce groupe fait une sorte d'épopée pop folk lumineuse. Des percus par-ci, un banjo... La suite

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite

Charlotte Gainsbourg : les dernières chroniques concerts

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Protomartyr, King Tuff, Phoenix, The Lemon Twigs, Superorganism (La Route du Rock 2018) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 19/08/2018
Dernière salve de concerts pour la collection été 2018 de La Route du Rock, le "plus petit des grand festivals" (selon l'édito du programme officiel de cette édition), avec de... La suite

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 en concert

Björk et Charlotte Gainsbourg - Festival We Love Green 2018 par Samuel C
Bois de Vincennes - Paris, le 03/06/2018
Björk est à la fois une artiste, une icône et un univers propre. Son premier album a été publié alors qu'elle avait 12 ans. Rapidement, elle deviendra l'ambassadrice de son... La suite

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018) par Pierre Andrieu
Bourges, le 29/04/2018
Du 24 au 29 avril 2018, la 42ème édition de l'inamovible raout berruyer du Printemps de Bourges a fait péter le record de fréquentation, avec 80 000 spectateurs... On... La suite

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) en concert

Charlotte Gainsbourg (Printemps de Bourges 2018) par Pierre Andrieu
Palais d'Auron, Bourges, le 26/04/2018
Très en forme sur cette nouvelle tournée et toujours aussi craquante avec son look d'éternelle adolescente en Jean, Charlotte Gainsbourg a joliment pris la suite de son père,... La suite

Christine And The Queens : les dernières chroniques concerts

Christine And The Queens (Festival Musilac 2015) en concert

Christine And The Queens (Festival Musilac 2015) par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 12/07/2015
Elle traverse l'espace jusqu'aux escaliers menant à la scène, haletante. Elle respire un grand coup. La pression est immense. 30 000 personnes l'attendent. Ses danseurs... La suite

Les Francofolies de la Rochelle 2014 : Christine And The Queens  en concert

Les Francofolies de la Rochelle 2014 : Christine And The Queens par Lebonair
La Chapelle Fromentin, La Rochelle, le 14/07/2014
Lundi 14 juillet 2014, c'est la dernière journée des Francofolies. Après le mauvais temps si frais, si gris de la veille, c'est le retour du soleil et de la chaleur avec un... La suite

Festival Les Inrocks 2013 : Laura Mvula, AlunaGeorge, Christine and The Queens, Mø en concert

Festival Les Inrocks 2013 : Laura Mvula, AlunaGeorge, Christine and The Queens, Mø par Fredc
La Cigale, Paris, le 10/11/2013
18H45 - 19H15 : MØ La jeune danoise Mø faisait, à l'occasion de cette soirée, l'un de ses tout premiers (si ce n'est le premier) concerts en France, alors qu'elle est en... La suite

My Brightest Diamond + Christine and The Queens (Festival Les Femmes S'en Mêlent 2012) en concert

My Brightest Diamond + Christine and The Queens (Festival Les Femmes S'en Mêlent 2012) par Pierre Andrieu
L'Alhambra, Paris, le 29/03/2012
Un concert éblouissant de classe et ébouriffant de versatilité, voilà ce qu'a offert Shara Worden aka My Brightest Diamond au public tout retourné - on le serait à moins... La suite

Les Cowboys Fringants : les dernières chroniques concerts

les Cowboys Fringants en concert

les Cowboys Fringants par Candice G
le Silo - Marseille, le 11/02/2012
Il faisait frette en ostie ce samedi 11 février à Marseille avant de rejoindre la salle du Silo. Le groupe québécois les Cowboys Fringants ont eu vite fait de réchauffer... La suite

Les Cowboys Fringants par Yoyomaster
L'Oasis - Le Mans, le 25/04/2009
1er concert où, avec ma femme, nous sommes allés voir les Cowboys Fringants... fantastique ce groupe québécois ! A découvrir absolument pour ceux qui ne connaissent pas... c'est vraiment un groupe atypique qui ne gagne en popularité que grâce au bouche à oreille. Et ce jour là, on était tout de même 1200-1300 personnes d'après Le Maine Libre et... La suite

Jamait + Anais + Les cowboys fringants par fred
Festival de Poupet , le 13/07/2006
Un concert excellent ! Première partie avec Jamait, qui tout doucement avec ses textes fait monter la pression. Anais ensuite, une "folle" qui s'amuse a fond avec sa pédale. A recommander à toute personne dépréssive. Enfin finition avec les Cowboys Fringants qui mettent réellement le feu. Enfin un groupe qui nous parle d'autre chose que leurs... La suite

Twenty One Pilots : les dernières chroniques concerts

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) en concert

Perry Farrells Kind Heaven Orchestra, The Strokes, Ben Harper, Cosmopaark, Jain, IAM, Roméo Elvis, Orelsan, Nekfeu, Twenty One Pilots, Migos... (Lollapalooza Paris 2019) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2019
Les couronnes de fleurs sont parfaitement ajustées sur les têtes et le maquillage délicatement posé sur des visages heureux, les sourires sont éclatants et les t-shirts très... La suite

Nyon : les dernières chroniques concerts

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019)  en concert

Dadju, Jane Birkin, Lou Doillon, Youssoupha, Patrick Bruel, Phanee de Pool, Orchestre de chambre de Lausanne, Jazzy Bazz, The Gardener and the Tree (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse , le 28/07/2019
Phanee de Pool Le dimanche au Paléo Festival, je démarre avec un très bon concert au Club Tent. Il s'agit de Phanee de Pool. Cette jeune artiste déborde d'énergie, elle... La suite

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) en concert

Thylacine, Stephan Eicher & Traktorkestar, Curtis Harding, Le Winston Band, King And Kindy Zoo, Le Fric,Jacob Banks,Black Sea Dahu (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 27/07/2019
Black Sea Dahu Pour démarrer ce samedi au Paléo Festival de Nyon, je découvre un groupe suisse de folk urbain orchestral, il s'agit de Black Sea Dahu. Au cœur de Black... La suite

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) en concert

Soprano, Angèle, Columbine, Damso, Loud, Bears of legend (Paléo Festival 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 26/07/2019
Bears of Legend Pour démarrer ce vendredi au Paléo Festival, je découvre Bears of Legend. Ce groupe fait une sorte d'épopée pop folk lumineuse. Des percus par-ci, un banjo... La suite

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) en concert

The Cure, Lomepal, Dead Obies, Charlotte Cardin, Emilie Zoe, Rolling Blackouts Coastal Fever, Johnny Mafia (Paléo Festival de Nyon 2019) par Lionel Degiovanni
Nyon, Suisse, le 25/07/2019
Dead Obies Pour démarrer cette troisième journée, toujours placée sous le signe de la canicule, je découvre Dead Obies. Lors du showcase, je découvre un groupe de rap made in... La suite