Accueil Chronique de concert Cocorosie
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Cocorosie

Cocorosie en concert

Espace Julien Marseille 24 mai 2016

Critique écrite le par

Des jours, on se dit qu'on va prendre des risques et que l'on oublie ses préjugés sur un groupe. C'est avec cet état d'esprit que j'ai décidé de me rendre ce soir au concert de Cocorosie à l'Espace Julien. J'avoue que je ne suis plus trop l'actualité de tous ces groupes issus de cette mouvance néo-hippie qui a émergé dans les années 2000 avec en figures de proue Devendra Banart et les Cocorosie. Mais d'après ce que j'ai lu des critiques publiées sur notre site, je m'attends à une prestation de haute volée...je ne serai pas déçu.


Première constatation, le public marseillais a répondu présent, une salle bourrée...l'attente est donc grande. En guise de première partie, ce sera Takuya Nakamura qui n'est personne d'autre que le clavier du groupe sur cette tournée pour l'album Heartache City. On se dit qu'on va avoir droit à de la musique d'ambiance en attendant le concert phare. Mais mine de rien, on entre assez facilement dans l'ambiance du personnage qui nous livre une tech minimale jouissive et qui trouva un bel écho dans le public. Tak alla même jusqu'à se lever de son fauteuil pour nous faire de petits pas de danse, je ne dirai pas que cela à enflammer les foules mais pas loin.


Après une petite pause, c'est l'entrée en scène de cette hydre à deux tête formée par Sierra Cassidy à la belle voix lyrique et de Bianca Cassidy au chant nasillard si singulier. L'ouverture du concert se fait sur Heartache City chanson tirée de l'album éponyme et qui est également le nom de cette tournée. Les sœurs touchent de suite notre corde sensible avec ce titre que je trouve approprié pour ouvrir le concert...très beau et hypnotisant. Très vite les deux sœurs nous plongent dans leurs univers distincts ; d'une part Sierra qui joue la cantatrice d'opéra et de l'autre Bianca qui endosse le rôle du bad-boy. Je trouve qu'il y'a une ambiance très Twinpeaks et très lynchienne dans ce concert. Comme pour accentuer leur singularité, les deux sœurs usent de jouets vintages pour parsemer le concert de notes enfantines. Une touche antique sera également apportée à ce concert par la harpe de Sierra Cassidy. Le concert se poursuit avec Tim and Tina et Un Beso qui figurent sur le dernier album sorti en 2015 et qui portés par la voix de Bianca Cassidy donnent un coté aérien à ce début de concert.


Puis un vieux titre Tearz for Animals de l'album Tales of a grass Widow nous permet d'apprécier les talents de Sierra Cassidy à la harpe. Là encore, c'est efficace, le public écoute religieusement et ne manquera pas de remercier chaleureusement les maîtresses de cérémonie à la fin des morceaux. Après deux titres assez calmes du dernier album, le public connaisseur accueille avec enthousiasme Lemonade un titre phare du groupe.


La pause approche et c'est au tour de Tez, le beat-box humain d'officier pendant que les sœurs se refont une beauté en coulisse. Ce fut un moment fort du concert, l'auditoire a été impressionné par les capacités et la puissance des cordes vocales du français qui nous a fait "péter" les basses rien qu'avec son micro et sa gorge. Après cet intermède musclé, les sœurs reviennent avec Madonna et End of time, des titres calmes qui nous permettent de nous remettre de la déferlante sonore et vocale de Tez. Les titres s'enchainent et le public reste toujours autant accroché aux lèvres et gestes des sœurs Cassidy.


On pourra également apprécier les talents de trompettistes de Takuya Nakamura sur le morceau God has a voice qui nous donne l'impression d'être dans une fête foraine. Sur le titre Big and Black, la tenue, la posture et le porté de guitare de Sierra Cassidy m'a fait penser à une scène d'Alabama Monroe...là encore beau morceau soutenu par la belle envolée vocale de Sierra. Le concert se termine avec le morceau R.I.P. burn face sous l'ovation du public qui en fin connaisseur a su entrer et s'approprier l'univers des deux sœurs. C'est un retour en force de Cocorosie avec cette tournée ce qui nous donne, du moins pour ma part, envie de nous replonger dans la discographie de ce groupe si atypique.


Avec le rappel, on en a eû pour notre argent, des amies du groupes ont été conviées sur scènes et c'est avec We are on fire que tout ce petit monde met le feu! Sur le dernier morceau Kitty cat, on a un changement de rôle, la classieuse Sierra se dévergonde et se transforme en danseuse de la Saint Guy alors que Bianca se pose en lieu et place de sa sœur.
C'est la fin du concert, on n'aurait pas dit non à un deuxième rappel. Mais ce n'est que partie remise et j'attends avec impatience le retour des sœurs Cassidy qui semblent apprécier notre coin et qui nous rendent souvent visite.

CocoRosie : les dernières chroniques concerts

Cocorosie, Nomi Ruiz en concert

Cocorosie, Nomi Ruiz par Sami
Espace Julien, Marseille, le 06/06/2013
Avec Tricky et quelques autres, Cocorosie doit être un des groupes que j'aime bien à être passé le plus souvent dans le coin sans que je n'arrive à les voir. Ca a bien failli... La suite

CocoRosie en concert

CocoRosie par Ysabel
Rockstore - Montpellier, le 21/07/2012
Un RockStore plein à craquer pour accueillir les deux sœurs de CocoRosie, qui se sont associées à Rajasthan Roots, groupe que je ne connais absolument pas. Alors donc... La suite

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead en concert

Rock En Seine Jour 2 : Arctic Monkeys, The Streets, CocoRosie, Etienne de Crécy, BB Brunes, Keren Ann, Blonde Redhead par Fredc
Domaine National de Saint-Cloud, le 27/08/2011
JOUR 2 - SAMEDI 27 AOÛT 2011 METEO : Averses par ci, averses par là, c'était sauve-qui-peut à l'approche de chaque nuage. Assez désagréable et plus froid qu'Austra en... La suite

Hannah / The Do / CocoRosie en concert

Hannah / The Do / CocoRosie par Stephanie K
Théâtre de Verdure, Nice, le 19/07/2011
19 juillet 2011 - Hannah, The Dø, Cocorosie @ Théâtre de Verdure (Nice). The Do - Table ronde. En fond sonore, une pluie torrentielle bercera la très chouette entrevue que... La suite

Espace Julien Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite