Accueil Chronique de concert DAVID BOWIE + N*E*R*D* + HAWKSLEY WORKMAN
Samedi 8 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

DAVID BOWIE + N*E*R*D* + HAWKSLEY WORKMAN

Arènes de Nimes 14 Juillet 2002

Critique écrite le par

Ça faisait longtemps que je n'étais pas allé à un concert et encore moins un de cette importance. La dernière fois que je m'étais déplacé (hors festival) c'était pour Radiohead en 2000 à Frejus. Même si Nimes n'est qu'à une heure et demie de Marseille, j'étais un peu perplexe vu le temps exécrable de ce 14 juillet et donc la peur d'une annulation déjà annoncée à plusieurs reprises après le forfait de Patti Smith. Heureusement, il n'en a rien été, la fête a bien eu lieu dans des Arènes archi-combles remplies, on s'en serait douté, de vieux fans venus de toute la France pour voir David Bowie aka the Thin White Duke en personne.

Pour la plupart, les deux groupes invités en ouverture étaient de parfaits inconnus. Il y eut d'abord le farfelu HAWKSLEY WORKMAN et ses WOLVES qui n'a jamais caché son admiration pour Bowie et devait être sans doute impressionné de jouer devant une aussi grande foule au point de s'adresser très peu au public alors qu'habituellement il se lâche d'avantage. Je l'avais vu quelques mois en formation réduite au café julien alors forcément le concert n'était pas tout à fait le même. Maniéré à outrance son jeu de scène n'a pas changé pour autant, il se dandine toujours autant, fait des simagrées avec des espèces de castagnettes puis avec des balais, des blagues avec son claviériste "Mr lonely", du pur divertissement pop diversement apprécié par la foule assez peu concernée.

Place ensuite aux incompris de la soirée, les Américains de N*E*R*D*, pseudo sous lequel se cache le duo de producteurs très en vogue de la scène rap/soul les Neptunes. Ils sont venus défendre ce que je considère comme le meilleur disque de 2001 "In search of", album de r'n'b très personnel qui doit autant au hip hop qu'au rock et qui se retrouve interprété de façon jouissive et avec beaucoup de mérite vu le comportement nul d'un public franchement mou et pas vraiment ouvert à ces chansons pourtant géinales "Brain", "Things are getting better", "Run to the sun" et les explosifs "Rockstar" et surtout "Lapdance". On était 2 malheureux fans à bouger mais ça valait vraiment le coup, c'est un moment que je ne suis pas près d'oublier.

Vient ensuite une attente très très longue sur fond de techno pourrave digne d'une star qui sait se faire attendre, ça commence à se presser dans la fosse mais je tiens le coup. Avant les 2 amuse gueule on a eu droit à une attraction pour le moins incongrue : un vendeur de pralines d'une adresse hallucinante qui marchandait à distance, il fallait le voir pour le croire... L'impatience est à son comble quand la légende arrive sur scène avec une classe inouïe, en costard gris et sobre, avec une prestance qui impressionne dès le départ. Après une introduction assez calme apparemment tirée du récent "Heathen", place à un de ses grands tubes récemment remis au gout du jour dans une publicité "Life on Mars". Waouh, ça ne fait que commencer, il enchaîne avec un de mes singles préférés de sa periode 80's, le psychédélique "Ashes to ashes". Tout le long, il y aura alternance entre nouvelles chansons (parmi celles-là une reprise des Pixies de Frank Black, invité à son concert-anniversaire pour ses 50 ans) bien supérieures aux version studio et ses grands classiques.
Impossible de les jouer tous ("Jean genie" et "The man who sold the world" manquent à l'appel), mais on a quand même eu droit en 2h30 de live à "Starman", "Fashion", "Fame", "Halo spaceboy", "I'm afraid of americans" (fantastique celle là), "Heroes", "China girl" j'en passe et des meilleures et au rappel, une version au départ méconnaissable de "Let's dance", l'hymne 80's cosigné avec Nile Rogers de Chic et pour finir, "Ziggy Stardust", imparable !

Que dire de plus si ce n'est que la magie des débuts (je suis trop jeune pour avoir connu mais bon) est intacte et le monsieur ne fait pas du tout son âge et ne se la joue pas malgré son statut mythique. On appréciera sa vanne sur le climat local ("je vais chiper un peu de mistral dans ma poche et le ramener en Angleterre"), ses musiciens tous parfaits qui ont magnifiquement interprété tous les titres des différentes époques, les pas de danse de la star et sa fougue communicative. Epuisés mais heureux après un tel spectacle on passera une bonne heure sur le chemin de retour rien que dans le parking mais ça valait le coup d'y être.

In-ou-bli-able !!!

 Critique écrite le 15 juillet 2002 par Sami


A Bowie Celebration : les dernières chroniques concerts

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

David Bowie en concert

David Bowie par Clement Chevrier
Maison des Sports de Clermont-Ferrand, le 19/06/1997
Ce compte-rendu de concert et ce qui l'entoure sont sortis le lendemain de l'annonce de la mort de David Bowie, d'où les circonstances précisées et les circonvolutions... La suite

David Bowie en concert

David Bowie par Vince-O-Matic
Maison des Sports, Clermont-Ferrand, le 19/06/1997
Bowie et Low-vergne : l'improbable rencontre Différent. Il le fut. Il le sera. Toujours. Chanté par Adjani, repris par à peu près tout le monde - et dans nombre d'idiomes.... La suite

David Bowie : les dernières chroniques concerts

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc)  en concert

Concert hommage à David Bowie (avec Michael Stipe de R.E.M, Karen Elson, TV On The Radio, The Flaming Lips, Debbie Harry, Robyn Hitchcock, Pixies, Tony Visconti, Amanda Palmer, Anna Calvi, Kronos Quartet, Joseph Arthur etc) par Demi Playmobil
Carnegie Hall, New York, le 01/04/2016
Soirée hommage à David Bowie au Radio City Hall, à New York, hier soir... Le groupe de Mc Caslin qui joue sur le dernier album de du Thin White Duke Blackstar a composé une... La suite

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David)           <i>[Bowie / Motörhead]</i> en concert

Nous avons décidément une chance incroyable (ou une petite épitaphe pour Lemmy & David) [Bowie / Motörhead] par Philippe
11/01/2016
Nous avons décidément une chance incroyable ! Et d'ailleurs des milliards de gens pourraient, non, devraient nous envier, à s'en rouler par terre de dépit et de jalousie !...... La suite

David Bowie en concert

David Bowie par Clement Chevrier
Maison des Sports de Clermont-Ferrand, le 19/06/1997
Ce compte-rendu de concert et ce qui l'entoure sont sortis le lendemain de l'annonce de la mort de David Bowie, d'où les circonstances précisées et les circonvolutions... La suite

David Bowie en concert

David Bowie par Vince-O-Matic
Maison des Sports, Clermont-Ferrand, le 19/06/1997
Bowie et Low-vergne : l'improbable rencontre Différent. Il le fut. Il le sera. Toujours. Chanté par Adjani, repris par à peu près tout le monde - et dans nombre d'idiomes.... La suite

Hawksley Workman : les dernières chroniques concerts

Interview d'Hawksley Workman à l'occasion de son passage au festival de Sédières en concert

Interview d'Hawksley Workman à l'occasion de son passage au festival de Sédières par Pierre Andrieu
Salle de spectacle du château de Sédières, le 29/08/2002
Hawksley Workman est un phénomène ! Ses disques et ses concerts ne peuvent laisser indifférents : le monsieur a vraiment une classe incroyable. Il est en effet capable d'émouvoir,... La suite

Joseph Arthur + Hawksley Workman + K6 + Sergent Pépère (Festival de Sédières 2002) par Pierre Andrieu
Salle de spectacle du Château de Sédières, le 28/07/2002
Pour la soirée de clôture de la partie "musiques actuelles" du Festival de Sédières, K6, Sergent Pépère, Hawksley Workman et Joseph Arthur sont au programme. Contrairement aux soirées de vendredi et de samedi avec Miossec, Dominique A. et Silvain Vanot puis The Notwist, The Tindersticks et Carlosound, le concert de ce soir n'affiche pas complet... La suite

Noird Désir + Hawksley Workman par Nico
Arenes d'Arles, le 23/07/2002
Que de choses à dire sur ce concert!!!! J'ai découvert Hawksley Workman ce soir-la au milieu de ces magnifiques arènes. C'est un furieux, qui met une peche d'enfer au public. Il enchaine sur n'importe quel instrument et fait claquer sa voix. Depuis je suis bien fan. Je crois qu'il y avait autant de fan d'Hawskley que de Noir Des ( j'exagere un... La suite

Hawksley Workman par Alceste
Marché gare Lyon, le 19/05/2008
Un concert fantastique, par un musicien hors du commun, généreux et fantasque, et surtout incroyablement doué (comme le reste du groupe avec qui il joue). Hawksley chante en jouant sur une batterie miniature, puis il passe à la guitare, puisse il passe à la batterie (une vraie, et dame ! quelle énergie et quel talent ! ce type là sait tout... La suite

N.E.R.D : les dernières chroniques concerts

N.E.R.D. par Likali
Fête de l'Humanité/ Grande Scène, le 12/09/2008
Après la déception "Seeing sounds", la débâcle de N.E.R.D. à la fête de l'Humanité. D'abord, l'impression que la régie son était partie faire un tour pendant le concert: pas moyen de distinguer la voix de Pharell Williams (ni celle de son acolyte d'ailleurs qui gesticule inutilement et dont on se demande la raison de sa présence) couverte par le... La suite

Arènes de Nimes : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite