Accueil Chronique de concert Earl Sweatshirt (This Is Not A Love Song Festival 2014)
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Earl Sweatshirt (This Is Not A Love Song Festival 2014)

Earl Sweatshirt (This Is Not A Love Song Festival 2014) en concert

Paloma, Nîmes 30 mai 2014

Critique écrite le par



Après une première soirée de rêve au Paloma, à Nîmes (avec des concerts mémorables de Temples, Man Or Astroman ?, Lee Ranaldo, Slowdive, The Fall, BJM, Suunns et Jon Spencer... ), le This Is Not A Love Song Festival 2014 se poursuit de manière tout aussi jouissive le vendredi 30 mai, avec en tête d'affiche Ty Segall, Neutral Milk Hotel, Cat Power, Black Lips ou encore Midlake. Et au milieu de tout ce rock indé, un concert de hip hop - indé aussi, si ça veut encore dire quelque chose - avec Earl Sweatshirt sur la scène érigée en plein air, peu après 21 heures...



Très jeune, pas forcément très aimable, mais remonté comme un coucou pour délivrer la bonne parole " indie rap US sombre et torturé ", le dénommé Thebe Neruda Kgositsile pour l'état civil travaille d'emblée son public au corps avec une belle série d'uppercuts sonores portés par son flow de bad boy camé, ses textes désenchantés et des instrus à la fois basiques, originaux et punchy. Malgré le soleil couchant et l'ambiance bon enfant qui règne, le gars réussit à faire régner une menaçante odeur de souffre, comme sur son flippant et sombre album Doris. Le déluge de "nigger", "fuck", "dick", "dollars", "gun", "motherfucker", "bitch", "pretty bitches" et "fat bitches" (des variantes, quoi !) est plutôt drôle, mais on fait semblant d'avoir peur. Tout cela devrait plaire à un fameux nigger, l'inénarrable PDG d'Universal, Pascal Nègre, qui se déclare fan d'un pote de Earl, Frank Ocean (sans doute parce qu'il remplit le Zénith de Paris). Trop ghetto le gars ! Bon sinon, force est de constater qu'au delà de la hype rap pour blancs becs fans de Odd Future et Tyler The Creator, Earl Sweatshirt et son DJ /choriste maîtrisent leur sujet, savent tenir une scène et embarquer dans leur(s) " galère(s) " en demandant au public de participer, " sinon ça va pas le faire "... Certes tous les titres finissent un peu en queue de poisson et il y a quelques blancs et incompréhensions entre le rappeur et ses aficionados, mais le mec fait globalement bien le job avec son flow kalashnikov en mode "type bien perturbé" fan de Bruce Lee. Et en toute nonchalance, s'il vous plait.

Liens : www.facebook.com/thisisnotalovesongfestival, www.thisisnotalovesong.fr, twitter.com/TINALS_festival, www.facebook.com/paloma.nimes, www.paloma-nimes.fr, www.facebook.com/comeonp...

Photo live : Boris Allin www.facebook.com/pages/boby/68782502944 www.byboby.com www.flickr.com/photos/boby_allin/


This Is Not A Love Song Festival : les dernières chroniques concerts

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Prettiest Eyes (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Samedi 1er juin, minuit, Nîmes, la dernière journée de TINALS 2019 touche à sa fin et l'on commence à être passablement chaud (on vient de s'enquiller cul sec Fontaines... La suite

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Warm Drag (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Bien mis en jambes par le set explosif de Fontaines D.C., qui lance parfaitement le dernier jour de TINALS sur la scène extérieure Mosquito, on arrive à température idéale... La suite

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Low (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Au milieu d'une programmation de haut vol lors du dernier jour de TINALS (Fontaines D.C., Warm Drag, Rendez-Vous, Shame, Prettiest Eyes et Johnny Mafia), le cultissime... La suite

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) en concert

Fontaines D.C. (This Is Not A Love Song Festival - TINALS 2019) par Pierre Andrieu
Paloma, Nîmes, le 01/06/2019
Déjà vu en pleine possession de ses moyens à La Coopé en octobre 2018, c'est à dire bien en amont de la sortie de "Dogrel", son premier album en forme de gifle indie rock... La suite

Earl Sweatshirt : les dernières chroniques concerts

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future  + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Kills + Seasick Steve + Foo Fighters + CSS + Kid Cudi + Smith Westerns + Odd Future + The Feeling Of Love + Beat Mark (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, le 26/08/2011
On avait quitté Rock en Seine l'année dernière sur une averse de pluie gâchant la fin de la prestation d'Arcade Fire, et le festival commence de la même manière en... La suite

Paloma, Nîmes : les dernières chroniques concerts

The inspector Cluzo en concert

The inspector Cluzo par Lionel Degiovanni
Paloma, Nîmes, le 08/02/2020
Ce soir, direction la salle de Paloma à Nîmes pour voir un groupe que j'avais déjà vu en live. Mais pour ce soir, l'ambiance ne sera pas rock and roll mais plutôt acoustique. (Mais... La suite

Cocoon + Lola Marsh en concert

Cocoon + Lola Marsh par Lionel DEGIOVANNI
Paloma, Nîmes, le 16/01/2020
Départ ce soir pour le concert de Cocoon, qui se fait attendre ici depuis plusieurs années... Groupe recomposé ou plutôt, devrai-je dire seulement composé de Mark Daumail, son ex... La suite

Vanessa Paradis + Verdée en concert

Vanessa Paradis + Verdée par lionel
Paloma, Nîmes, le 19/12/2019
Pour cette soirée-là, pas de possibilité de faire des photos mais Paloma m'a quand même invité pour pouvoir assister à ce concert. Je tiens à remercier encore une fois Nicolas pour... La suite

Skip The Use + La Pieta  en concert

Skip The Use + La Pieta par lionel
Paloma, Nîmes, le 29/11/2019
Ce soir, retour dans une salle de concert bien agréable : Paloma à Nîmes. Avant le concert, la chorale de Paloma faisait un petit récital bien sympa dans la partie centrale... La suite