Accueil Chronique de concert Electric Soft Parade + Nacimiento
Dimanche 23 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Electric Soft Parade + Nacimiento

Moulin - Marseille 04 juin 2002

Critique écrite le par

Electric Soft Parade



J'attendais beaucoup de ce concert après ce que j'avais lu à droite à gauche, et du coup (ou de toute façon je l'aurais probablement été) j'ai été un peu déçu.



Ils ont du potentiel (dans le rayon pop anglaise un peu gémissante à la Radiohead, Oasis & co) avec une certaine énergie rock (surtout le plus costaud Tom des deux ... limite punk !) ... que Muse se méfie.



Le problème (ce soir en tout cas) venait du côté brouillon de la chose : balance mal faites ? en tout cas problèmes de son, hésitations ... apparement l'un ne veut pas jouer tel morceau, qui c'est qui me passe un spliff, ... comme à la maison.



Ce côté discussion entre frères je te charrie et tout aurait pu être sympa si le set n'avait pas été aussi décousu et un peu court. Ok ils échangent leurs places à une ou deux reprises (entre guitare et batterie), OK le dernier morceau est très long (20 minutes) mais bon l'ensemble paraît tout de même un peu court. En tout cas je ne suis pas vraiment rentré dedans ...



Peut être le fait qu'il n'y ait pas tellement de public a aussi joué. En fait j'ai trouvé qu'ils ne se lâchaient pas assez. Tom fait un peu plus le fou que Alex (qui lui chante un peu mieux), mais sans vraiment aller jusqu'au bout. Le bassiste a l'air encore plus jeune que les deux autres.



Le doyen semblant être celui au T-shirt Batman vert derrière les claviers. Au niveau musique j'ai pensé à Supergrass lors d'un des morceaux les plus rythmés, mais c'est globalement moins dépouillé. Tout ceci devrait s'affiner en cours de tournée.




En première partie un jeune trio marseillais du nom de Nacimiento plutôt sympa (encore une fois si on aime la pop ...). Tous les trois assis guitare, basse, violon. Ils ont due à chanter ;



je préfère d'ailleurs le chant du violoniste moins gémissant ou pleurnichard, mais peut être que l'un sans l'autre ne fonctionnerait pas aussi bien. Bonne présence (ils ont juste oublié de se présenter ... ou alors si bas ), de très jolies mélodies.



A revoir bien vite (et pourquoi pas debout avec un batteur pour quelques morceaux plus péchus ..; quoique c'était sympa comme ça aussi.


The Electric Soft Parade : les dernières chroniques concerts

Noel Gallagher's High Flying Birds + The Electric Soft Parade  en concert

Noel Gallagher's High Flying Birds + The Electric Soft Parade par Pierre Andrieu
Casino de Paris, le 06/12/2011
Fervente grand messe digne d'un stade de foot en ébullition pour l'ex Oasis Noel Gallagher dans un Casino de Paris rempli de fans anglais pas farouches au moment de chanter... La suite

The Electric Soft Parade (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario Verde, Benicàssim (Espagne), le 02/08/2002
Sur la grande scène du Festival International de Benicàssim, comme sur le reste de la tournée, The Electric Soft Parade a assuré, avec le minimum de conviction, le service après-vente de son premier effort discographique, Holes in the wall. Quel dommage de voir de jeunes musiciens talentueux jouer comme des robots sans âme des chansons de... La suite

Tournée Les Inrocks/Nokia : OMR / Electric Soft Parade / Grandaddy par rabbi__jacob
La coopérative de Mai - Clermont-Ferrand, le 04/12/2003
Après un premier groupe (OMR) à mi-chemin entre Nightwish et Morcheeba, un brin insipide, place aux futurs fossoyeurs d'Oasis, Electric Soft Parade. Ce groupe de gamins, délurés et sympathiques, enflamme la scène avec vigueur. Mention spéciale au guitariste en tenu très AC/DCiénne et avec un vrai charisme. Après ce pur moment de Pop Rock, arrive... La suite

Grandaddy + Electric Soft Parade + OMR par mimiche suite et fin
élysée montmartre,Paris/ninkasi kao, Lyon, le 01/12/2003
Et voilà une super petite tournée qui s'achève. En ce qui concerne les Grandaddy, l'émotion fut toujours au rendez-vous. de légères variantes dans la set-list et des publics toujours très acceuillants m'ont permis d'apprécier pleinement tous les shows auxquels j'ai eu la chance d'assister. C'est triste, il va falloir attendre de nouveau quelques... La suite

Moulin - Marseille : les dernières chroniques concerts

Fred Skitty, Docile en concert

Fred Skitty, Docile par Sami
Moulin Club, Marseille, le 18/11/2021
Toujours un plaisir de retourner au Moulin, ici en mode "club" pour un co-plateau au féminin, proposé par la salle et la structure Ze Bourgeoiz qui soutiennent les artistes du... La suite

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite